Amortissement d’hypothèque

Comment amortir une hypothèque?

Amortir signifie rembourser régulièrement et sur une période prédéfinie une partie de l’hypothèque. Pour cela, vous pouvez recourir à un amortissement direct ou indirect.

Une bonne stratégie hypothécaire implique aussi une bonne planification de l’amortissement. Vous pouvez rembourser votre hypothèque en une seule fois ou par tranches égales sur une période plus longue.

L’amortissement en détail

Lors de l’achat d’un bien immobilier, vous devez apporter au moins 20% de la valeur du bien en fonds propres. Le financement de la banque s’élève à un maximum de 80% et est divisé en deux hypothèques:

  • 1ère hypothèque: 67% max. de la valeur du bien immobilier
  • 2e hypothèque: 13% max. de la valeur du bien immobilier

Contrairement à la 1ère hypothèque, la 2e est soumise à l’obligation d’amortissement: celle-ci doit être amortie sur une durée de 15 ans ou d’ici l’âge de la retraite, selon ce qui se produit en premier.

L’amortissement direct prévoit la réduction régulière des dettes d’un montant fixe, en général sur base trimestrielle. Cela permet de réduire le montant de la dette et la charge des intérêts. Dans la mesure où les taux hypothécaires sont déductibles des impôts, dans le cas de l’amortissement direct, la charge fiscale augmente avec le temps

Avantages

  • La dette hypothécaire baisse
  • La charge due aux taux hypothécaires baisse

Inconvénients

  • Les impôts augmentent en raison des taux hypothécaires qui baissent
  • Il est possible de verser des cotisations pour la prévoyance privée (pilier 3a) en plus de l’amortissement uniquement si la marge de manœuvre financière est suffisante.

En cas d’amortissement indirect, les dettes subsistent. En tant que propriétaire, vous versez, par exemple, le montant d’amortissement dans le pilier 3a, qui sert de garantie à la banque. Le capital est versé au plus tard au moment de la retraite et l’hypothèque, remboursée à hauteur de ce montant.

Avantages

  • Les taux hypothécaires sont déductibles des impôts
  • Vous pouvez profiter des fluctuations des taux des investissements privés (pilier 3a)

Inconvénients

  • La dette hypothécaire ne baisse pas
  • La charge due aux taux hypothécaires reste inchangée
  • Vous acceptez les fluctuations des cours des investissements privés (pilier 3a)

Amortissement d’hypothèque: comment faire?

  • Vérification du prix d’achat en fonction de biens similaires et du lieu
  • Informations détaillées sur la commune, le niveau de prix et le taux d’imposition
  • Mise au point d’une stratégie de financement adaptée à vos besoins
  • Sur demande: décision hypothécaire dans un délai de 24 heures

Nos experts sont là pour vous – nous nous ferons une joie de vous recevoir.