Retraite Pourquoi planifier sa retraite dès 50 ans?

Planifiez votre budget assez tôt pour déterminer vos besoins financiers à la retraite.

par UBS Focus 05 oct. 2017

Il faut commencer à planifier votre prévoyance vieillesse dès 50 ans. Relevez les postes de recettes et de dépenses les plus importants actuellement et comparez-les avec vos possibilités et souhaits une fois à la retraite. Dans votre planification, tenez compte non seulement des revenus des 1er et 2e piliers, mais également des produits des titres ou des revenus locatifs. Lors de leur calcul, la plupart des futurs retraités remarquent qu’à la retraite, leurs revenus vont baisser plus fortement que leurs dépenses de la vie courante. De même, les impôts baissent souvent moins qu’espéré.

Pour calculer la lacune de revenu, voici un exemple:

Vous disposez d’un revenu brut annuel de 80 000 francs avant la retraite et vous aurez besoin d’environ 60 000 francs par an pour maintenir votre train de vie une fois à la retraite. En général, les rentes de l’AVS et de la caisse de pension couvrent ensemble 60 à 70% de votre dernier salaire, soit, dans cet exemple, 56 000 francs. Il en résulte donc une lacune de revenu de 4 000 francs par an, qu’il faut combler en puisant dans votre épargne. En appliquant une espérance de vie moyenne de vingt ans après l’âge légal de la retraite, vous devez donc disposer d’une épargne d’environ 80 000 francs.

Les possibilités d’épargne, à l’aide desquelles vous auriez encore le temps de constituer ce capital à l’âge de 50 ans, sont:

  • Des rachats volontaires dans la caisse de pension
  • Le pilier 3a, fiscalement avantageux
  • La poursuite de votre activité professionnelle: vous pouvez ainsi effectuer des versements dans le pilier 3a jusqu’à cinq ans après l’âge légal de la retraite.
  • La détention de plusieurs comptes du pilier 3a: c’est une bonne idée, car vous pouvez procéder à des retraits ultérieurement sur différentes périodes fiscales et ainsi payer moins d’impôts (progressivité plus faible de l’impôt).

Important: pensez aussi à bien planifier l’amortissement d’une éventuelle hypothèque sur votre bien immobilier.