Planification financière Planifier sa retraite en toute sérénité

C’est généralement vers 55 ans que notre carrière atteint son pic. Il vaut alors la peine de commencer à aiguiller sa retraite.

par Stephan Lehmann-Maldonado 21 déc. 2016

Quel est le niveau de vie visé à l’avenir? Telle est la question centrale de la prévoyance.

La prévoyance fait régulièrement les gros titres. Au vu de sa complexité, nous sommes toutefois nombreux à renvoyer la question aux calendes grecques. Et pourtant, les principaux aspects sont réglés de manière relativement simple.

Les rentes du 1er et du 2e pilier ne me suffisent-elles pas?

Cela dépend du standard de vie auquel on aspire à la retraite. Le fait est que les rentes AVS et celles de la caisse de pension ne représentent généralement que 60 à 70% du dernier revenu salarié. Cela vous suffit-il?

Dans la négative, vous devriez commencer à combler cette lacune de revenu, notamment par des versements facultatifs auprès de votre caisse de pension et dans le pilier 3a (en 2017, au maximum 6768 francs pour les personnes au bénéfice d’une caisse de pension). Ces versements sont déductibles du revenu imposable. Sans oublier que vous pouvez optimiser votre charge d’impôt si vous étalez les versements dans votre caisse de pension sur plusieurs années.

Mais attention: en cas de rachat dans la caisse de pension, les sommes versées ne peuvent pas être prélevées comme capital pendant trois ans. Une fois la retraite arrivée, la rente AVS ne tombe pas du ciel. Vous devez faire valoir vos droits auprès de votre caisse de compensation trois à quatre mois avant l’échéance.

Selon la caisse de pension, le versement du capital doit même être demandé jusqu’à trois ans à l’avance. Le timing est important à cet égard, surtout pour les couples mariés: un versement des avoirs du 2e pilier et du pilier 3a sur plusieurs années permet de contrer la progressivité de l’impôt.

Puis-je me permettre un départ en retraite anticipé?

Il s’agit là d’une question de planification. Si vous pré-percevez votre rente de vieillesse AVS, il faudra accepter une baisse de revenu sur toute la durée de la rente. En outre, vous devrez payer des cotisations AVS jusqu’à l’âge normal de la retraite.

Dans le 2e pilier, ceux qui optent pour une retraite anticipée disposent d’un capital vieillesse nettement inférieur parce qu’ils ont cotisé moins longtemps et obtenu moins d’intérêts (cumulés). Par ailleurs, le taux de conversion est plus bas pour une retraite anticipée que pour une retraite ordinaire. Vous devez donc vous attendre à un revenu inférieur et à une réduction de votre rente de la caisse de pension de plusieurs milliers de francs.

Vous pouvez toutefois combler partiellement ou totalement cette lacune par des versements extraordinaires auprès de votre caisse de pension ou dans le pilier 3a – deux options également attrayantes d’un point de vue fiscal. Un plan de retraite détaillé s’impose pour éviter toute surprise.

Lors de la retraite, dois-je opter pour un versement de l’avoir de caisse de pension, une rente ou une formule mixte?

Pesez soigneusement le pour et le contre des trois variantes. Si vous optez pour le capital, vous ne pourrez plus demander à percevoir une rente ultérieurement. Et vice-versa.

Le choix de la variante dépend de votre situation familiale et financière ainsi que de votre état de santé. De façon générale, une rente offre plus de sécurité. Car vous connaissez les montants que vous allez recevoir jusqu’à votre décès.

De manière générale, le versement en capital offre davantage de flexibilité. Vous décidez ainsi vous-même des modalités de placement et d’allocation de l’argent.

Ces deux variantes présentent également des différences au niveau des prestations pour survivants et de la taxation. Les rentes de la caisse de pension sont imposées comme revenus. Et en cas de décès du bénéficiaire de la rente, le conjoint survivant ne perçoit plus en général que 60% de la rente initiale.

Demandez à votre caisse de pension de vous préciser les opportunités de prélèvement. Selon la loi, vous pouvez prélever en capital au moins un quart des avoirs LPP. Dans de nombreuses institutions de prévoyance, il est également possible de toucher une partie de la prévoyance vieillesse sous forme de rente et l’autre en capital.

Rente ou capital?

 

Versement en rente

Versement en capital

Sécurité

Sécurité à vie

Varie en fonction de la stratégie de placement

Revenu

Selon le taux de conversion

Dépend de la stratégie de placement, de l’imputation de la fortune et de l’évolution du marché

Assurance des survivants

  • 60% de rente de veuf ou de veuve
  • Pas de prestation obligatoire au concubin
  • Le solde du capital revient à la caisse de pension

Le solde du capital revient aux héritiers; l’héritage peut être réglé par voie testamentaire

Impôts

Les rentes sont imposables à 100% à titre de revenus.

En cas de versement, le capital est imposable à un tarif réduit et fait ensuite partie intégrante de la fortune. Les gains en capital réalisés sont exonérés d’impôt – seuls les revenus de la fortune, à l’image des dividendes ou des coupons, sont imposables à titre de revenus.