Dossier «Prévoyance judicieuse» Une bonne décision prend du temps

Ceux qui réussissent à garder le contrôle de leurs émotions développent les meilleures prémisses pour réussir leur prévoyance à long terme.

parJackie Bauer et James Mazeau 09 avr. 2021
Image: Pia Bublies

Il existe de nombreuses tendances comportementales qui peuvent influencer nos prises de décision financières et ainsi mettre en péril l’objectif d’une stratégie de placement efficace à long terme. Dans la dernière partie du dossier «Prévoyance judicieuse», il est question de la façon dont vous pouvez le mieux garder vos objectifs en vue.

1: L’influence des tendances comportementales

Les décisions peuvent se baser sur la raison ou sur les tendances comportementales. L’essentiel est de connaitre les mécanismes.

2: Refuser d’envisager la retraite est humain

C’est connu: l’aspect financier de la retraite doit être planifié à long terme. Mais on n’agit pas toujours selon ces préceptes.

3: Même les possessions peuvent perdre de la valeur

Les personnes qui se prémunissent veulent de la sécurité et finissent par miser sur le mauvais cheval. Cela est dû à l’illusion du cash.

4: Sur la durée, seule la bonne stratégie peut s’avérer utile

Ceux qui misent sur les titres dans le pilier 3a doivent connaître les tendances comportementales qui sont un obstacle au succès des stratégies.

5: Une bonne décision prend du temps

Ceux qui réussissent à garder le contrôle de leurs émotions développent les meilleures prémisses pour réussir leur prévoyance à long terme.

Le fait de se rendre compte et d’analyser ces tendances permet, généralement, d’améliorer les résultats.

Comment prenez-vous vos décisions financières? Consultez-vous différentes sources?

Pour ce qui est des investissements, trois réflexions d’ordre général peuvent aider à diminuer l’impact des tendances comportementales.

  • Analyse approfondie de la situation de départ et de l’objectif: elle constitue la base pour l’élaboration d’une stratégie de placement à long terme solide.
  • Discipline dans la mise en œuvre: tant que l’analyse et l’objectif de placement sont pertinents, il faut agir sans les perdre de vue.
  • Observer les émotions: ceux qui ne perdent pas le contrôle de leurs émotions se mettent à l'abri de décisions précipitées, mauvaises la plupart du temps.

Autres mesures contre les tendances comportementales

Les émotions et les erreurs de raisonnement ne sont pas les seuls aspects qui influencent les tendances comportementales. Des facteurs tels que l’environnement dans lequel nous vivons, notre éducation ou nos amis, les membres de la famille et les collègues jouent également un rôle. Même les médias.

La recherche active de perspectives variées est un bon moyen pour désamorcer les tendances comportementales, mais cela est plus facile à dire qu’à faire. Un bon moyen serait de ne pas lire tous les jours le même blog ou le même journal et de demander l’avis de différentes personnes. Pour les questions financières, les conseillères et conseillers bancaires sont un bon point de contact car ils concentrent le savoir de différents experts. Les points suivants peuvent également vous aider:

  • Pour prendre une décision financière, représentez-vous le scénario avec du recul avant d’agir.
  • Regardez quelle est votre situation actuelle et la façon dont les circonstances ont évolué au cours du temps.
  • Ouvrez-vous aux expériences nouvelles.
  • Évaluez comment votre humeur pourrait impacter vos décisions.
  • Cherchez et écoutez les avis de différents amis, et consultez votre conseillère ou conseiller UBS.
  • Notez-vous vos arguments pour pouvoir ensuite vous rappeler les raisons vous ayant poussé-e à effectuer ces placements.
  • Définissez une stratégie de placement à long terme et tenez-vous y de façon disciplinée.

À la lecture du dossier «Prévoyance judicieuse», avez-vous remarqué certaines tendances qui ont influencé votre comportement? Félicitations! En vous en rendant compte, vous avez fait un grand pas en avant. Le mieux, à présent, est de prendre du temps pour réfléchir aux décisions que vous avez prises jusqu'ici par rapport à la prévoyance vieillesse et de vous faire conseiller.

Contactez-nous

Nos conseillers et conseillères à la clientèle disposent d’une solide expertise en matière de prévoyance. Contactez-les et ils se feront un plaisir de vous aider.