Caisse de pension Bon à savoir quand vous changez d’emploi

Qui dit nouvel emploi dit nouvelle caisse de pension. Renseignez-vous bien sur votre nouvelle institution de prévoyance.

par UBS Focus 31 août 2021
Image: UBS

Changer d’emploi est palpitant: nouveaux défis à relever, nouveaux collègues et nouveau cadre. Mais ce n’est pas une raison pour oublier votre caisse de pension (CP). En effet, un nouvel emploi vous oblige à transférer l’avoir de libre passage de l’ancienne CP vers la nouvelle.

Regardez le taux de conversion et le degré de couverture

Si la prestation de sortie de l’ancienne CP est inférieure à ce qui est nécessaire pour la couverture de la nouvelle, vous pouvez procéder à un rachat. Dans le cas contraire, c’est-à-dire quand le niveau de prestation de la nouvelle caisse est inférieur à celui de l’ancienne, le surplus doit être versé à ce que l’on appelle une institution de libre passage pour conserver l’intégralité de votre capital de prévoyance épargné jusque-là. Ce surplus reste «parqué» dans cette institution jusqu’à ce que vous occupiez un poste dont la caisse de pension a un niveau de prestation plus élevé, ou jusqu’à votre retraite.

Jetez un œil au règlement de la CP

Si vous avez plus de 50 ans lors de votre changement d’emploi, consultez le règlement de la CP et exigez un certificat de caisse de prévoyance provisoire avant de signer votre nouveau contrat de travail. Prêtez particulièrement attention aux prestations de retraite. En effet, même si votre nouveau salaire est plus élevé, les prestations de la CP peuvent être moindres. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil aux prestations en cas d’invalidité et de décès.

Pour les indépendant-e-s: deux possibilités

Si vous rompez votre contrat de travail pour vous installer à votre compte, le capital que vous avez épargné dans votre deuxième pilier est versé sur un compte de libre passage. Vous pouvez utiliser ce capital, tout comme celui du pilier 3a, comme capital de départ pour créer une entreprise individuelle, mais pas une SA ou une SARL, car vous en seriez toujours salarié.

Si vous travaillez à votre compte, vous devez continuer à cotiser à l’AVS. Cependant, vous êtes libre de vous affilier à une caisse de pension et de verser des cotisations régulières, ou non. Vous pouvez également effectuer des rachats pour combler des lacunes, si elles sont survenues au début de votre activité indépendante, par exemple. Ces rachats diminuent le revenu soumis à l’AVS, et donc le montant annuel des cotisations AVS. Si vous n’êtes pas affilié-e à une caisse de pension mais que vous investissez dans le pilier 3a, vous pouvez verser 20% de votre revenu à hauteur de 34 416 francs au maximum par an, contrairement au plafond habituel de 6883 francs (en 2021). Les cotisations à la caisse de pension, tout comme les versements effectués dans le pilier 3a, sont fiscalement avantageux.

À chaque situation de prévoyance sa fiche explicative

Vous souhaitez en apprendre plus sur les rachats dans la caisse de pension et la prévoyance des indépendant-e-s? Ou peut-être voulez-vous simplement apprendre à déchiffrer votre certificat de caisse de prévoyance? UBS vous propose des fiches explicatives à commander gratuitement sur tous ces thèmes ainsi que d’autres sujets de prévoyance.

Comblez vos lacunes de prévoyance!

Si vous arrêtez de travailler pour vous occuper des enfants, vous former ou faire une césure, ou encore que vous partez vivre pour un certain temps à l’étranger, votre prévoyance peut avoir des lacunes et votre retraite s’en trouvera diminuée. Les augmentations de salaire peuvent aussi engendrer des lacunes. Les rachats volontaires permettent de les compenser et donc d’augmenter votre retraite. Qui plus est, les rachats sont déductibles du revenu imposable pour l’année fiscale en cours, ce qui est particulièrement intéressant pour les personnes en fin de carrière ou qui disposent d’un revenu important.

Pour savoir si vous avez une lacune de prévoyance, il vous suffit de lire votre certificat de caisse de prévoyance annuel. Avant d’effectuer un rachat, renseignez-vous sur «l’état de santé» de votre caisse de pension et le taux d’intérêt qui s’applique aux rachats. On peut dire que la situation financière d’une caisse de pension est «saine» si son taux de couverture est d’au moins 100%. Une valeur supérieure à 115% est gage de solidité.

Remarque: concubinage et retraite anticipée

Les personnes vivant en concubinage doivent vérifier si la nouvelle CP verse une pension à la partenaire / au partenaire survivant-e en cas de décès et sous quelles conditions. Renseignez-vous également sur les possibilités de retraite anticipée et compensez la baisse des prestations par des rachats auprès de la CP. De nombreuses institutions permettent des rachats quasiment jusqu’à l’âge de la retraite. Cependant, si vous envisagez de retirer votre capital de la caisse de pension, vous devez avoir conclu le processus de rachat au moins trois ans avant le départ à la retraite.

À savoir

Certificat de caisse de prévoyance: toutes les personnes affiliées à une caisse de pension reçoivent chaque année un certificat ou une attestation de caisse de prévoyance qui contient des informations importantes sur leur situation de prévoyance individuelle.

Salaire annuel AVS déclaré: salaire brut figurant sur la fiche de paie annuelle.

Salaire annuel assuré: salaire annuel AVS moins la déduction de coordination. Il s’agit du salaire déjà assuré dans le cadre du 1er pilier (AVS/AI) et ne devant pas être assuré une seconde fois. La déduction de coordination selon la LPP s’élève à 25 095 francs (en 2021). Les différentes caisses de pension peuvent également fixer des déductions de coordination plus basses.

Rachat maximal possible: si vous avez moins gagné en début de carrière, vous pouvez accroître votre épargne auprès de la caisse de pension de manière fiscalement avantageuse en procédant à des rachats volontaires.