Impôts Réduire les impôts via l’échelonnement

Planifier sa prévoyance et économiser des impôts: le pilier 3a vous offre une grande marge de manœuvre grâce au retrait échelonné.

par UBS Focus 19 juin 2018

Les avoirs de prévoyance du 2e ou du 3e pilier sont soumis à l’impôt sur le retrait des capitaux de prévoyance lors d’un retrait. Ce paiement unique de l’impôt s’effectue à un taux réduit et distinct des autres revenus. Un retrait échelonné peut réduire la charge fiscale, à condition d’avoir réparti vos versements sur plusieurs comptes du pilier 3a pendant la période d’activité professionnelle.

Freiner la progression

En matière de progression fiscale, le taux d’imposition appliqué augmente avec l’importance du montant imposé. Mais vous pouvez freiner cette progression en répartissant le retrait de votre avoir de prévoyance sur plusieurs années. En effet, l’administration fiscale additionne tous les retraits d’une année pour calculer l’impôt sur le retrait des capitaux de prévoyance. Cela signifie que tout éventuel retrait (partiel) de capital de la caisse de pension ou retrait d’un compte de libre passage est ajouté au retrait du pilier 3a. L’échelonnement aide à réduire le montant total par année.

Exemple de calcul d’un échelonnement

Situation initiale: une personne célibataire, domiciliée à Olten (SO), retire 500 000 francs de la caisse de pension et 100 000 francs supplémentaires du pilier 3a.

  • Option 1: si le retrait est fait d’un seul compte du pilier 3a, et qu’au cours de la même année un retrait de capital de la caisse de pension est effectué, alors la charge fiscale cumulée s’élève à 49 497 francs. 
  • Option 2: s’il se fait de deux comptes du pilier 3a (50 000 francs chacun), la personne peut retirer le même montant total sur deux ans. Idéalement, ces deux retraits du pilier 3a ne devraient pas avoir lieu la même année que le retrait de capital de la caisse de pension, dû à la retraite. Cet échelonnement optimisé des retraits sur trois ans permet de réduire la charge fiscale de 4785 francs.

Et aussi: en cas de poursuite d’activité, le retrait des avoirs 3a peut être prolongé au-delà de l’âge de retraite ordinaire (jusqu’à 69 ans pour les femmes et 70 ans pour les hommes). Sinon, les comptes 3a peuvent déjà être soldés cinq ans avant la retraite ordinaire (à partir de 59 ans pour les femmes et de 60 ans pour les hommes). Cela offre des possibilités supplémentaires pour la planification de la retraite.

Différences cantonales

La pratique fiscale lors du retrait d’avoirs de prévoyance n’est pas la même dans tous les cantons. Tous n’appliquent pas une imposition progressive des avoirs de prévoyance au niveau des impôts communaux et cantonaux. De plus, un échelonnement trop extensif risque de ne pas être accepté par les autorités fiscales. Renseignez-vous auprès des autorités fiscales de votre canton.