Activité professionnelle à la retraite Continuer à travailler à la retraite

De nombreux actifs songent à continuer le travail après le départ à la retraite. Qu’est-ce que cela implique pour leur prévoyance?

par UBS Focus 18 nov. 2021
Image: Trinette Reed Photography. Stocksy

Lorsqu’une personne perçoit une rente tout en continuant de travailler à la retraite, il est possible qu’elle touche un revenu imposable plus élevé qu’avant, ce qui la soumet davantage à la progression fiscale. En ajournant la rente et en continuant d’effectuer des versements dans le pilier 3a, vous pouvez influencer fortement le montant de votre revenu imposable. Ce qui vous permet de toujours plus optimiser votre prévoyance.

Ajournement de la rente AVS

Avec un ajournement de la rente AVS, vous évitez la charge fiscale accrue qui résulte de la perception simultanée d’une rente et d’un salaire. Veuillez noter qu’il faut soumettre la déclaration d’ajournement un an au plus tard après la naissance du droit à la rente ordinaire. Sans quoi, l’AVS décide du versement à vie de votre rente. Cette décision est irrévocable. Il est recommandé de procéder à un ajournement si votre état de santé vous permet d’estimer que vous vivrez jusqu’à 86 ans ou plus. Le report de la rente dans l’AVS augmente le montant de la rente. En cas d’ajournement d’un an, la rente AVS augmente de 5,2%. Et de 31,5% si vous attendez cinq ans.

Déductions AVS sans contrepartie

Nombreuses sont les personnes qui ignorent qu’en cas de poursuite de leur activité professionnelle au-delà de l’âge ordinaire de la retraite, elles restent soumises aux cotisations AVS. Lorsque le revenu annuel dépasse 16 800 francs, les cotisations AVS, AI et APG habituelles sont déduites, sans qu’il en résulte un droit à une prestation supplémentaire en contrepartie. Les cotisations à l’AVS sont considérées comme des cotisations de solidarité.

Seule l’assurance-chômage ne prélève pas de cotisations aux personnes en âge de retraite. Comme dans le cas de l’AVS, l’ajournement des rentes de caisse de pension réduit aussi le revenu de l’année en cours, ce qui entraîne une baisse du taux d’imposition et donc de la facture fiscale. En principe, il est prévu que quand on atteint l’âge de la retraite, l’obligation de cotiser prend fin. Selon la caisse de pension, toutefois, les personnes souhaitant continuer de travailler peuvent obtenir un ajournement de la rente jusqu’à 70 ans révolus et, par conséquent, une rente plus élevée. Consultez le règlement de votre caisse de pension en temps voulu pour examiner la possibilité d’un report des prestations.

Versements poursuivis dans le pilier 3a

Le pilier 3a offre une autre possibilité d’influencer le revenu imposable des personnes travaillant au-delà de l’âge de la retraite, leur permettant de poursuivre leurs versements jusqu’à 69 ans pour les femmes, et 70 ans pour les hommes. Tant que vous êtes affilié-e à une caisse de pension, vous pouvez verser chaque année 6883 francs (chiffre 2021), comme avant l’âge de la retraite. Pour les personnes ne contribuant plus à une caisse de pension, cette limite est de 20% du revenu net annuel de l’activité lucrative, à concurrence de 34 416 francs. 

Si vous continuez à travailler après votre départ à la retraite, vous pouvez percevoir une rente annuelle plus élevée du 1er pilier en ajournant l’AVS. Si vous êtes affilié-e à une caisse de pension, vous continuez à vous constituer un capital dans le 2e pilier, ce qui résulte également plus tard en une rente plus élevée. Et même le pilier 3a reste à votre disposition pour améliorer votre prévoyance privée et réduire la charge fiscale.

Fiches pour votre situation personnelle        

Vous souhaitez en savoir plus sur la planification de votre retraite ou sur la poursuite d’une activité professionnelle après le départ à la retraite? Vous pouvez commander des fiches explicatives gratuites sur ces thèmes ainsi que d’autres sujets de prévoyance.

Capital ou rente?

Trois ans au plus tard avant l’âge ordinaire de la retraite, vous devriez décider si vous souhaitez vous faire verser l’avoir de caisse de pension ou si vous préférez toucher une rente mensuelle. Vous pouvez aussi envisager une forme mixte. Renseignez-vous auprès de votre caisse de pension pour savoir si seule la part surobligatoire peut être perçue sous forme de versement en capital et la part obligatoire, sous forme de rente.

En règle générale, les dépenses courantes doivent être couvertes par les revenus courants comme la rente, les rendements issus du patrimoine et autres revenus réguliers. Vous pouvez utiliser le capital pour les projets ou les achats plus conséquents ou encore le transmettre à vos descendants. La bonne réponse à la question «Capital ou rente?» est souvent un mélange des deux. Dans le cas des couples mariés, cela peut signifier concrètement qu’une personne perçoit la rente et l’autre, le versement en capital.

Il est important de bien échelonner les paiements du capital de la caisse de pension et du pilier 3a. Si vous percevez tout la même année, vous subissez une plus forte progression fiscale et recevez donc une facture fiscale plus élevée. Et pour le capital que vous n’utilisez pas, vous devez avoir une stratégie de placement claire. Si vous ne savez pas quelle est la combinaison idéale de capital et de rente pour vous, nos conseillères et conseillers à la clientèle UBS sont à vos côtés.