Conseils fiscaux pour propriétaires Rénover réduit les impôts

La rénovation d’une maison est doublement avantageuse: les coûts d’entretien d’un logement peuvent être déduits des impôts.

par Hanspeter Baumann 06 juin 2018

Déduire des dépenses pour préserver de la valeur

La rénovation de l’ancien système de chauffage ou de la cuisine, autant de dépenses destinées à préserver la valeur d’un bien, également décrites comme entretien, et qui peuvent être déduites fiscalement. Les dépenses ajoutant de la plus-value, comme une nouvelle véranda, ne sont pas déductibles des impôts; toutefois, elles contribuent à une réduction de l’impôt sur les gains immobiliers lors d’une vente ultérieure de maison. De nombreux cantons consignent dans des fiches informatives ce qui est considéré comme préservation de valeur. Il existe cependant une importante exception: les investissements qui servent à des économies d’énergie peuvent en général être déduits.

Utiliser la déduction forfaitaire à bon escient

Selon chaque période fiscale et le bien immobilier, vous pouvez choisir entre la déduction d’entretien effective ou forfaitaire. Une planification judicieuse permet des économies d’impôts : essayez de regrouper plusieurs dépenses d’entretien sur les « années de rénovation ». Et demandez la réduction forfaitaire les autres années.

Échelonnement des grosses rénovations

De plus gros travaux de rénovation à prévoir, dont le coût est plus élevé que la déduction forfaitaire, devraient être répartis sur plusieurs périodes fiscales, Cela peut être réalisé en divisant le travail en phases de rénovation individuelles ou en l’effectuant tout au long de l’année. Dans ce dernier cas, les dépenses de la précédente et de la nouvelle année doivent être clairement différenciées et facturées séparément. S’il vous fallait absolument réaliser des rénovations au cours d’une année, il vaut mieux effectuer d’autres rénovations sur une autre année.

Date et factures

Il existe des cantons qui allouent la dépense à la date du paiement, et d’autres qui allouent les dépenses à la date de la facture. D’autres cantons autorisent les deux méthodes ou ont des règlements différents. Pour économiser des impôts, il est indispensable de bien observer les spécificités cantonales.

Recommandations supplémentaires

  • En cas de doute, joignez le justificatif à la déclaration d’impôts et faites valoir la déduction. Au cours de la procédure de taxation, il sera évalué s’il s’agit d’une mesure préservant ou ajoutant de la valeur.
  • Lors d’importants projets de rénovation, une documentation photo « avant-après » prouvant que la rénovation n’a pas ajouté de valeur peut être utile.
  • Dans le cas de rénovations majeures, il est également conseillé de demander à l’architecte un décompte de construction indiquant la proportion des travaux de préservation de la valeur.
  • Les frais tels que les primes d’assurance du bâtiment, les factures de ramonage ou encore l’abonnement au service de chauffage sont souvent oubliés dans la déclaration d’impôts.

Hanspeter Baumann

Pour vous, Hanspeter Baumann, expert fiduciaire diplômé et partenaire de la société fiduciaire, d’audit et de conseil suisse BDO, fait la lumière sur les aspects les plus importants de ce thème.