Cadeaux de Noël L’argent comptant, c’est cadeau!

Aspects fiscaux, usages familiaux, bonnes manières: ce qu’il faut savoir quand vous offrez de l’argent.

par Lukas Hadorn 07 déc. 2016

Sélectionnez un élément.

En Chine, le hong bao est une tradition incontournable. Que ce soit pour le Nouvel An chinois, un mariage, un anniversaire ou une prime d’ancienneté, les enveloppes rouges aux ornements dorés sont de mise. On les offre aux jeunes mariés, tout comme à la petite-fille studieuse ou au collaborateur méritant. Le hong bao ne renferme pas de cartes de vœux pour une occasion particulière, mais tout simplement de l’argent. De préférence de gros billets, fraîchement sortis de la banque.

En Chine, offrir de l’argent ne fait pas seulement partie des bonnes manières, cela constitue également un code social. Le cadeau a pour objet d’apporter chance et prospérité au destinataire, c’est pourquoi il est emballé dans du papier rouge, la couleur porte-bonheur de la vie. Il n’est pas rare que le montant soit choisi de telle manière que le nombre ou sa prononciation soit favorable. Numérologie et superstition obligent, il est mieux vu d’offrir 888 yuan renminbi que 900.

Précieuses étrennes

Dans nos régions, les dons d’argent sont beaucoup moins courants. Quand on offre de l’argent, c’est plutôt dans le cadre familial, souvent par les plus vieux au bénéfice des plus jeunes, par exemple sous forme d’étrennes. Pour Marianne Heller, responsable du programme prévention des dettes et consommation chez Pro Juventute, il n’y a rien à redire à cela. «La plupart des enfants et des jeunes se réjouissent quand ils reçoivent de l’argent liquide. Car ils peuvent décider eux-mêmes de l’usage qu’ils en feront.»

Il y a également un effet pédagogique à la clé, puisque les jeunes doivent mesurer leurs envies à l’aune des moyens dont ils disposent. Pour Marianne Heller, il est important que les dons d’argent ne transgressent pas les règles familiales existantes. «Dans le cas de jeunes enfants, surtout, je conseille aux parrains/marraines ou aux grands-parents d’en parler aux parents avant d’offrir de l’argent.»

Pour un cadeau de mariage, l’argent n’est accepté que s’il est envisagé comme la participation à un investissement concret, par exemple un voyage de noces ou un service de table en argent. Les dons d’argent aux employés sont plus répandus. En général, ils sont versés discrètement sur le compte bancaire sous la forme d’une prime en plus du salaire. Si on voit souvent d’un mauvais œil les dons en argent, c’est par peur de passer pour quelqu’un qui manque d’imagination et de créativité. C’est pour cette raison que les Suisses offrent plus volontiers des bons. C’est une erreur car, selon des études, un quart des bons n’est jamais encaissé.

Arrêter de fumer avec un don d’argent

Avant de faire un don d’argent, il convient de tenir compte des aspects fiscaux. Car il peut être soumis à l’impôt sur les successions ou à l’impôt sur les donations. Dans la mesure où les cantons ont le champ libre dans la définition de ces impôts, l’étendue des possibilités va d’une exonération fiscale complète, comme c’est le cas dans le canton de Schwyz, à des dispositions spécifiques à chaque commune en ce qui concerne les abattements et les taux d’imposition pour les donateurs et les bénéficiaires. En règle générale, le montant de l’impôt est directement lié au montant du don et au degré de parenté entre les deux parties.

Il est surprenant de constater que les personnes souffrant d’addictions profitent des dons d’argent d’une manière très particulière. En effet, dans le cadre d’une étude menée auprès de 800 fumeurs disposant de faibles revenus, des chercheurs de l’université de Genève ont découvert que les incitations financières étaient particulièrement efficaces pour arrêter de fumer. Plus de la moitié des participants n’ont plus touché à une cigarette en ayant la perspective d’être récompensés en argent liquide.

Les cadeaux de Noël les plus populaires en Suisse

Le cabinet de conseil Ernst & Young a interrogé 500 personnes vivant en Suisse sur le type de cadeaux qu’elles allaient offrir à Noël. Le montant dépensé pour les cadeaux de Noël s’élevait en moyenne à 275 francs par personne.

53%

Argent et bons

53%

Livres et livres numériques

45%

Denrées alimentaires & sucreries

39%

Vêtements

35%

Jouets

26%

Cosmétiques

25%

Spectables et événements

24%

CD et DVD

22%

Bijoux

19%

Électronique grand public