Planification de retraite Combien coûte ma retraite?

Le départ à la retraite est un changement majeur dans la vie. Analyser votre budget est un gage de sécurité financière.

par Jackie Bauer et Veronica Weisser 29 juin 2020

Image: UBS

La perspective d’une liberté retrouvée peut fortement inciter de nombreuses personnes à partir à la retraite. Il ne faut toutefois pas perdre de vue les effets importants de cette décision sur le niveau de vie: Les revenus s’amenuisent, les 1er et 2e piliers obligatoires ne représentant en moyenne que 60% du dernier salaire environ. La question du maintien du niveau de vie habituel se pose sérieusement. Tout dépend du montant des dépenses courantes et de leur évolution sur le long terme. Une bonne préparation et un budget précis sont ainsi vos meilleures armes. En effet, l’espérance de vie à la retraite est de 25 ans, et ce chiffre ne cesse de croître.

Tout ne change pas du jour au lendemain

La répartition des dépenses fluctue tout au long de la vie et suit souvent le même schéma, comme le montre l’Enquête sur le budget des ménages (EBM) suisses de l’Office fédéral de la statistique, dont l’exemple-type est un couple sans enfants au revenu suisse médian.

À l’entrée dans la vie active, les dépenses restent modestes, mais elles progressent ensuite rapidement dans la plupart des cas. Elles atteignent leur plus haut niveau entre 40 et 65 ans, les dépenses de logement en constituant la plus grande partie. Les impôts et les charges sociales sont également importants, bien qu’on ne puisse pas y faire grand-chose. Chaque situation fiscale est différente. Mais on peut tout de même affirmer que la baisse d’impôts à la retraite n’est pas aussi importante qu’on se l’imagine.

Vers la fin de la vie active et au début de la retraite, les dépenses diminuent en général légèrement. Les dernières années de la vie sont souvent marquées par une nette hausse des coûts de santé.

Évolution des postes de dépenses

Il est intéressant d’examiner individuellement les postes principaux du budget et d’estimer leur probable évolution au cours de la retraite (voir graphique «Coûts de la vie mensuels»). Cela vous permet de prendre des décisions en toute connaissance de cause, et de pouvoir allouer davantage à un poste en particulier.

  • Les dépenses d’alimentation baissent. La part totale de l’alimentation sur le budget est minime. C'est à l’entrée dans la vie active qu’on fait le plus attention au prix. Au fil des années, ces dépenses augmentent légèrement avant de repartir à la baisse au départ à la retraite.
  • Le logement est le poste le plus important tout au long de la vie. Pour les locataires, il représente en permanence environ 30% des dépenses totales. Le départ à la retraite permet à de nombreuses personnes de vivre dans des logements plus petits. Quant à savoir si, de la location ou de l’achat, lequel est le plus rentable, de nombreux facteurs entrent en jeu. À l’heure actuelle, en raison des taux particulièrement faibles, être propriétaire est environ 15% plus avantageux que de louer un logement comparable.
  • Les frais de santé augmentent au cours des dernières années de vie. À la retraite, l’ensemble des frais de santé sont deux fois plus importants par rapport à la vie active. Vers la fin de la vie, il faut en outre s’attendre à une hausse exponentielle des dépenses de santé, par exemple pour les soins à la personne. Lorsque vous planifiez votre budget pour la retraite, il faudrait, si possible, y consacrer un montant spécifique et le mettre de côté.
  • Les frais de transport baissent. Les retraité-e-s dépensent en moyenne moitié moins pour les transports, étant donné qu'ils n'ont plus à se rendre au travail. Ils passent souvent de la voiture au train, car celle-ci est le plus grand «générateur» de coûts de déplacement des Suisses.
  • Il faut observer les loisirs et la détente sous un angle différent. Au cours des premières années de la retraite, les dépenses pour les voyages augmentent, contrairement à celles consacrées aux loisirs et à la détente, qui restent en moyenne stables. Le montant le plus élevé, représentant presque la moitié du budget «sorties» , est constitué des sorties au restaurant et aux bars, tandis qu’un quart est consacré au sport et à la culture. Ces dépenses diminuent toutefois fortement au cours des dernières années de la vie.

Un budget est gage de clarté

Dressez tout d’abord une liste de vos recettes et dépenses prévisionnelles. Il s’agit ensuite de les équilibrer, ce qui revient souvent à réduire les dépenses. Vivre en couple, en colocation ou recourir à l’économie collaborative vous permet de profiter d’économies d’échelle. Cette observation vaut principalement pour les gros postes comme la voiture ou le logement, dont vous pouvez réduire le prix de base en répartissant son utilisation sur plusieurs personnes. En général, les dépenses d’un ménage unipersonnel – à l’âge de la retraite, ce sont plus souvent des femmes que des hommes en raison de leur espérance de vie plus élevée – représentent en moyenne 60 à 70% de celles d’un couple.

Nous sommes là pour vous aider

Pour bien vous préparer à la retraite, nous vous conseillons d’établir à l’avance un solide plan financier. Contactez votre conseiller à la clientèle. Il vous apportera volontiers son savoir-faire.