Cartes de crédit sûres avec NFC Payer sans contact: 4 mythes

L’heure est au paiement sans contact. Marcel Drescher, expert UBS, prouve que les cartes de crédit sont tout aussi sûres avec NFC.

par UBS Focus 23 oct. 2018

Illustration: Till Lauer

Mythe 1

Payer involontairement

Effectuer involontairement le paiement d’un autre client ou plusieurs paiements consécutifs – c’est possible selon un mythe. «Non, il n’est pas possible d’effectuer plus d’un paiement en même temps. Dès qu’un paiement a été enregistré, le système du terminal de paiement le clôture automatiquement.» Et pour pouvoir régler le paiement d’un autre client, il faudrait d’abord l’ouvrir sur le terminal. «Mon conseil : toujours vérifier le montant de l’achat sur l’écran du terminal et régler ensuite. Je recommande également de contrôler les décomptes mensuels et de notifier immédiatement par écrit les inexactitudes à la banque.»

Mythe 2

Débiter de l’argent en passant

Un escroc peut s’approcher de la carte en passant et débiter de l’argent via NFC (near-field communication). Faux : «Le débit ne s’effectue pas si facilement. Il faut un système de paiement enregistré chez les émettrices de cartes de crédit.» Et une transaction n’est possible qu’à proximité immédiate. En passant, la distance est trop importante et le temps insuffisant. Les autres cartes ou les pièces dans le portefeuille entravent l’accès, même à courte distance.

Mythe 3

Abus lors de vol

Abus lors de vol

Selon la légende, une carte volée permettrait de faire un nombre infini de paiements sans contact – sans que personne ne s’en aperçoive. «Un nombre infini, certainement pas.» Pour sécuriser les cartes de crédit, Iil existe différents mécanismes de protection qui empêchent ce type de scénarios. Par exemple, il peut être nécessaire de saisir le code NIP lorsque le nombre de transactions sans contact défini par l’émetteur de la carte est atteint. Pour des raisons de sécurité, une autorisation en ligne peut être demandée, sans que le client s’en aperçoive, même pour des montants inférieurs à 40 francs. En cas de perte ou de vol, bloquez immédiatement votre carte et n’espérez pas la retrouver. L’opération peut être effectuée immédiatement depuis UBS e-banking et UBS Mobile Banking ou par téléphone.

Mythe 4

Récupération

Certains craignent que des criminels lisent leurs coordonnées bancaires à l’aide d’une app spéciale. Il suffirait qu’ils se trouvent suffisamment près de leur victime pour s’en emparer. «En principe, on peut lire la date d’expiration et le numéro de la carte, mais ces informations ne suffisent pas pour l’utiliser.» La monnaie et les autres cartes compliquent la connexion au smartphone. D’ailleurs, le nom, le code de sécurité et les transactions passées avec des cartes UBS ne peuvent pas être lus.

Per App Daten auslesen

Expert en lutte antifraude

Marcel Drescher dirige le service des fraudes au UBS Card Center, qui traite 25% de toutes les transactions par carte de crédit effectuées en Suisse. Également spécialiste du thème des cartes de crédit sûres, il dispose de vastes connaissances en matière de tentatives d’abus de cartes.