Il en va de la protection de l’environnement comme de l’épargne: si on veut que ça marche, il ne faut pas juste attendre que «la» grande occasion se présente. Ce sont les petits gestes de la vie de tous les jours qui entraînent les grands changements. Et le meilleur dans tout ça: la plupart des petits changements d’habitude sont bons non seulement pour l’environnement, mais aussi pour votre porte-monnaie.

1. L’eau - Plus c’est frais mieux c’est

Économiser de l’eau signifie aussi économiser ce qu’elle coûte - cela, beaucoup de ménages s’en sont déjà rendu compte. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’il est encore plus efficace d’économiser de l’eau chaude. Si vous disposez de votre propre chauffe-eau, il est probable que vous régliez généralement la température entre 55 et 60 degrés, ce qui est suffisant pour une bonne douche chaude. Vous pouvez cependant réduire la température non seulement lorsque vous lavez la vaisselle, mais aussi votre linge, et ce sans risques sanitaires. Après tout, les détergents actuels rendent superflus de faire bouillir et prélaver le linge. Pour le linge de couleur, 20 degrés suffisent, et pour le linge blanc, 40 degrés au lieu de 60. Ainsi, étant donné que le chauffage de l’eau consomme énormément d’électricité, vous réduirez d’un bon tiers votre consommation d’énergie lors des lavages.

2. Le frigo - tout doit être à sa place

Nous sommes tous d’accord: il n’y a rien de tel qu’un frigo plein de victuailles. En effet, mieux vaut garder son frigo bien rempli, aussi bien en terme d’écologie que d’économie, puisque vide, il consomme davantage d’électricité.  Or, le frigo constitue plus de 10% de la consommation en énergie d’un ménage. Même si personne à la maison ne saurait s’en passer, il n’en reste pas moins que nous ne l’utilisons pas de manière optimale. L’astuce pour économiser? Utiliser une température suffisante de 7 degrés. Pour chaque degré que vous n’utilisez pas pour refroidir, vous économisez 6% d’électricité. Mais la température à l’intérieur du frigo est inéquitablement répartie: il fait plus chaud en haut, plus froid en bas. Déposez donc le poisson et la viande en bas et les produits un peu moins sensibles, tels que le fromage, en haut. De même, il fait plus chaud dans le bac à légumes et dans la porte, où vous pouvez ranger les œufs et le beurre.

3. La viande - moins, mais mieux

Les fruits et légumes contiennent plein de vitamines et sont bons pour la santé. Il est donc recommandé de cuisiner végétarien, pour garder votre famille en forme. Sans parler du bien que cela fait à l’environnement. La viande, en revanche, pèse sur ce dernier presque dix fois plus que les fruits et légumes. Après tout, les animaux ont besoin d’être nourris: d’après une étude du WWF, un kilo de viande de bœuf requiert près de 15 000 litres d’eau. Côté nourriture également, vous pouvez faire bien plus d’économies. Un ménage gaspille en moyenne 15% de son alimentation. Vérifiez donc vos aliments avant de les jeter. Lorsqu’une famille change ses habitudes alimentaires de cette façon, cela lui permet d’économiser en toute simplicité près de 1000 francs par an.

4. Les achats - en vélo, on dépasse les autos

Un tiers de l’ensemble des trajets en voiture font moins de 3 kilomètres. Près des deux tiers, moins de dix kilomètres.  D’où la question: a-t-on vraiment toujours besoin de la voiture? Les cyclistes arrivent bien plus vite à destination pour les trajets de moins de 3 kilomètres. Et pour peu qu’un panier soit attaché au vélo, les familles ne verront pas la différence avec les véhicules motorisés au moment de faire leurs achats. Alors que dix kilomètres en voiture génèrent 1,9 kilos de CO2, ce chiffre est réduit à entre 0,1 et 0,6 kilos pour le train - mais c’est le vélo qui remporte la palme des émissions réduites. Faites donc un petit effort de temps à autre: au lieu de l’essence, brûlez-donc des calories. Ainsi, vous pourrez faire des économies sur votre budget fitness en plus de celui des transports.

5. Les herbes aromatiques – fraîchement cueillies sur le balcon

Pas besoin d'avoir la main verte pour planter quelques herbes aromatiques – et pas besoin de jardin non plus. Il vous suffit de les faire pousser dans des pots, dans des jardinières de balcon ou sur le rebord de la fenêtre.  Vous vous en rendrez compte au moment de la récolte: la menthe du balcon est bien plus forte que celle de la serre. Et ne vous limitez pas à l’été. Séchées ou congelées, vous pourrez entreposer vos herbes aromatiques et en profiter toute l’année. Ces plantes sont parfaites aussi bien pour votre bilan écologique que pour votre équilibre budgétaire.

Factures électroniques
Une personne résidant en Suisse utilise 180 kilos de papier par an. Or le papier utilisé pour les échanges avec la banque et le paiement des factures peut facilement être économisé. Pour faire sans, nous vous recommandons donc de passer aux e-documents d’UBS, de consulter vos factures de carte de crédit par voie électronique et de recevoir et payer vos factures de la même façon. Cela vous permettra de réduire votre charge administrative et, bien souvent, les frais qui en découlent...