Nouvelle série de billets Nouveau billet de 1000 francs: un superlatif

Le nouveau billet de 1000 francs suisses sera mis en circulation le 13 mars. Mais cela ne veut pas dire que nous le prendrons souvent en main.

par UBS Focus 05 mars 2019

Source: BNS

«Je dois en parler un instant avec ma chef», déclare le serveur d'un restaurant de Zurich situé à quelques pas de la Banque nationale suisse, lorsqu'une cliente veut payer avec un billet violet. La cliente a de la chance: son billet de 1000 francs est accepté.

Cette femme fait partie d'une minorité. D'après une enquête de la Banque nationale suisse, seulement 40% de la population résidant en Suisse a tenu un billet de 1000 entre ses mains au cours des deux dernières années. Cela est probablement dû au fait que les gros billets de banque sont peu adaptés pour les petites dépenses du quotidien.

En route vers le sommet du monde

Certes, la Banque nationale fait imprimer les plus gros billets de banque suisses en quantité très limitée. Mais ces derniers représentent tout de même près de 62% des 72 milliards de francs de billets en circulation. Beaucoup de gens n'utilisent pas les billets de 1000 francs pour faire du shopping, mais les accumulent comme réserve à la maison ou dans le coffre-fort d’une banque. Plus les taux d'intérêt baissent, plus cette stratégie sera payante rapidement. Et en tant que billets de grande valeur, les billets de 1000 francs se prêtent très bien à cet usage. Seuls les billets de 10 000 dollars du Brunei et de 10 000 dollars de Singapour ont plus de valeur. Le second n'est toutefois plus imprimé depuis 2014.

Par contre, il ne faut pas croire à l'image hollywoodienne selon laquelle une valise pleine de billets de 1000 francs peut être utilisée pour blanchir de l'argent. D'une part, la zone du franc suisse est trop petite pour cela, et d'autre part, les billets sont trop voyants. Selon l'Office fédéral de la police (Fedpol), le Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent ne dispose d'aucune information permettant d'affirmer que des grosses coupures auraient été détournées à des fins criminelles.

La communication est précieuse!

Quelle est la particularité du nouveau billet de 1000 francs qui sera mis en circulation le 13 mars 2019? Comme les autres billets de la nouvelle série, il a rétréci par rapport à ses prédécesseurs et ne porte pas de portraits de personnages illustres. Au lieu de cela, il met en valeur la Suisse avec son «côté communication». L'élément central est la représentation de la langue. Mais une chose n'a pas changé: les teintes violettes continuent à dominer comme avant.

Des «Fourmis» au distributeur de billets

Les nouvelles «fourmis» sont non seulement disponibles aux guichets des banques, mais aussi dans de plus en plus de distributeurs automatiques. Au fait, ce surnom vient de l'avant-dernier billet de 1000 francs émis par la Banque nationale à partir de 1978: il représentait le psychiatre, neurologue et entomologiste Auguste Forel. Avec en prime trois fourmis différentes au dos.

Notre nouvelle série de billets est-elle enfin complète? Non, il manque le billet le plus répandu et celui qui atterrit le plus souvent dans la caisse des restaurants - le billet de 100 francs. Il sera également émis cette année. Et il se peut même que vous l'ayez entre les mains bien avant le nouveau billet de 1000 francs.

Du chauffage avec des billets de 1000 francs?

Comme très peu de gens transportent des billets de 1000 francs dans leur porte-monnaie, ces derniers ont une espérance de vie supérieure à la moyenne, soit plus de 10 ans. Mais régulièrement, tous les billets de banque rentrent «chez eux», à la Banque nationale suisse. La machine de tri les soumet à un contrôle rigoureux. Normalement, près d'un tiers des billets sont alors détruits, un peu plus aujourd'hui en raison du passage à la nouvelle série de billets. A la fin de cycle de vie, tous les billets subissent le même sort: un broyeur intégré les coupe, les presse et les achemine vers l'usine d'incinération des déchets. Les billets suisses ont à peu près le même pouvoir calorifique que le papier. Au total, ils permettent ainsi de chauffer huit maisons pendant un an. Et c'est aussi écologique que si les billets avaient été compostés, affirme la Banque nationale dans son rapport environnemental.