Financement d’entreprise

Fournir des liquidités même en temps de crise

Dans de nombreuses PME, le patrimoine commercial et le patrimoine privé sont étroitement liés. Pour éviter que l’entreprise ne devienne un risque privé, il est indispensable de structurer le patrimoine. Une planification minutieuse des liquidités vous aide à prendre les meilleures décisions possibles pour votre entreprise – même en période d’incertitude.

Questions centrales et points essentiels pour les entrepreneurs

La crise du coronavirus a frappé de plein fouet les entreprises de différents secteurs. Les baisses à court terme des chiffres d’affaires avec des coûts fixes partiellement inflexibles affectent également la planification des liquidités.

Dans l’environnement actuel, la gestion du fonds de roulement net s’avère donc être une question clé. Dans tous les cas, nous vous recommandons d’observer attentivement les marchés et de vérifier si les canaux de ventes ou les fournisseurs doivent être remis en question et remplacés si nécessaire. Vous évitez ainsi des interruptions indésirables de la chaîne de valeur.

Si l’obtention d’un crédit-relais est nécessaire, cela peut affecter en partie la flexibilité financière. Les coûts d’exploitation devront éventuellement être réduits et vous devrez renoncer aux investissements ainsi qu’aux versements de dividendes.

L’anticipation est essentielle pour la planification des liquidités. Pour une planification optimale, il est donc important de connaître en détail et plusieurs mois à l’avance les flux de liquidités (débiteurs, créanciers, stock). Des scénarios importants doivent, par ailleurs, être étudiés et les options stratégiques et tactiques examinées.

Ici aussi, une analyse détaillée de la chaîne de valeur et d’approvisionnement ainsi qu’une planification appropriée des liquidités sont la base d’une sécurité de planification et d’une flexibilité accrues. Pour ce faire, vous pouvez par exemple utiliser l’un de nos outils:

La règle stipule que les crédits-relais ne peuvent être utilisés que pour couvrir les dépenses courantes. Ils ne peuvent pas être utilisés pour verser des dividendes, rembourser des apports de capital ou faire de nouveaux investissements – à l’exception des investissements de remplacement.

Les restrictions en matière d’investissements sont actuellement en cours de discussion au Conseil fédéral. À l’avenir, il pourrait être possible d’utiliser les crédits-relais également pour des investissements, tels que l’expansion de la production.

En tant que bénéficiaire d’un crédit-relais, vous ne pouvez donc investir qu’après avoir remboursé le crédit-relais. Le remboursement doit donc être effectué le plus rapidement possible, afin que vous puissiez retrouver votre liberté d’entreprendre.

Pour les investissements que vous ne pouvez pas différer, vous avez tout intérêt à envisager un financement par capitaux propres ou un financement bancaire classique.

Vérifiez si tous vos produits contribuent à couvrir les coûts fixes et si vous pouvez optimiser les frais de location et de personnel. Voici d’autres moyens de ménager les liquidités:

  • crédit-bail de biens d’investissement
  • crédits de la SERV
  • fonds de placement technologiques
  • ajustement des délais de paiement
  • désinvestissements
  • ventes partielles

Un crédit COVID-19, et après?

Avez-vous eu recours à un financement transitoire en raison de la crise du coronavirus? UBS, en tant que partenaire solide, se tient aux côtés de ses PME suisses.

Modèle de plan de liquidités

Obtenez une vue d’ensemble de la situation de vos liquidités étape par étape et identifiez le plus tôt possible les lacunes de financement.

Actualités de notre magazine