Se loger à un âge avancé Evaluer les coûts suffisamment tôt

Vous souhaitez rester chez vous à l’âge de la retraite?

par Simon Bietenhader 24 févr. 2016

La plupart des personnes âgées souhaitent rester dans leur environnement familier. Image: iStock


Avec l’âge, certaines choses changent dans la vie ; par exemple le logement. Vous devez donc réfléchir très tôt à votre lieu de vie future, à quoi vous voulez qu’il ressemble et le budget dont vous disposez.

La plupart des gens veulent vieillir dans leur propre logement. Ils préfèrent rester dans leur environnement habituel auprès de la famille et des amis et jouir d’une grande flexibilité au quotidien. Dans ce cas, des aménagements sont parfois nécessaires. Les maisons ou appartements ne sont pas tous adaptés aux besoins des personnes âgées. Certaines conditions doivent être remplies : il faut surtout un bon accès à l’appartement sans obstacles et un appartement au rez-de-chaussée ou la présence d’un ascenseur. Les courtes distances pour accéder aux transports publics et pour faire ses achats constituent également un avantage, quand il n’y a plus de voiture à disposition.

Investissements dans l’appartement

Grâce à des moyens simples, les biens immobiliers peuvent souvent être adaptés à l’évolution des besoins en matière de logement à l’âge de la vieillesse. La chambre à coucher peut ainsi être rapprochée de la salle de bains afin de faciliter l’accès aux toilettes la nuit. Des aides comme l’installation d’un siège de douche ou de poignées dans la salle de bain et dans la chambre simplifient également la vie. Pour les locataires, l’achat d’une propre machine à laver dans l’appartement vaut également la peine. Si des modifications importantes sont à prévoir, comme par exemple l’installation d’un monte-escalier, l’élargissement de portes et la transformation de la salle de bain, les coûts peuvent vite devenir prohibitifs. Ces coûts devraient être planifiés en temps opportun et incorporés au budget.

Service à domicile

L’âge avançant, une aide à domicile peut être en outre nécessaire, notamment pour les aspects médicaux. L’offre est diversifiée : les Spitex, livraison de repas à domicile, Pro Senectute, aide du voisinage, soutien administratif, etc. peuvent être pris en considération. Sur attestation médicale, la caisse-maladie prend en charge une partie des coûts médicaux et des soins. Au mieux, les prestations d’aide au ménage seront couvertes par une assurance complémentaire ou par des prestations complémentaires de l’AVS/AI. Vous soignez vos relations, vous savez vous organiser et vous aimez recevoir occasionnellement de l’aide ? Alors vivre à la maison constitue une solution idéale.