Appel d’offres Comment acheter votre maison aux enchères

Les procédures d’appel d’offres sont de plus en plus courantes pour devenir propriétaire. Voici quelques conseils sur ce thème.

par UBS Focus 12 sept. 2019

Illustration: Pia Bubblies

Les biens immobiliers se financent à des prix de plus en plus avantageux – ce printemps, le taux d’une hypothèque fixe à 5 ans est passé pour la première fois sous les 1,0%. Un moment propice, donc, pour considérer l’achat d’un bien immobilier.

En Suisse, de nombreux biens changent de propriétaires via des «appels d’offres». Voici comment tout commence. Idéalement, le vendeur rédige une annonce pour son bien et indique le prix d’achat minimal ainsi que toutes les informations pertinentes sur l’objet: situation, taille, année de construction et plan. Il fixe également au moins un rendez-vous pour les personnes intéressées par une visite du bien.

À présent, les potentiels acheteurs entrent en action: après la visite, ils ont environ deux à trois semaines pour faire une première offre. Le vendeur communique l’offre la plus élevée. Qui le souhaite et peut se le permettre, renouvelle son offre jusqu’à ce que le nombre d’offres convenu soit atteint; en règle générale, de deux à quatre. Si nécessaire, s’ensuivent des négociations ultérieures, des questions supplémentaires sur les garanties de la construction ou d’autres visites. Contrairement aux enchères habituelles, les offres ne sont pas contraignantes pour les intéressés.

La transparence, gage d’équité de l’appel d’offres

Dans un appel d’offres, les vendeurs ne sont pas tenus de mentionner un prix d’achat minimal du bien immobilier. De plus, il arrive qu’aucune visite n’ait eu lieu pour la première offre, ce qui est souvent le cas pour les biens de rapport. La transparence est primordiale pour un appel d’offres équitable. Dès le départ, il faut que le déroulement et le cadre temporel soient clairement indiqués. Si cela n’est pas le cas, il est déconseillé de prendre part à l’appel d’offres.

Conseil professionnel, rapidité et maîtrise

Si vous souhaitez prendre part à un appel d’offres en tant qu'acheteur potentiel, observez bien les trois points suivants.

  • Consulter des experts. Nous établissons, avec vous, votre stratégie de financement et votre budget si possible avant le rendez-vous de visite. De plus, nous faisons le point pour vous sur ces deux aspects décisifs: qu’est-ce qu’un prix équitable pour un bien immobilier? Pour les novices, l’estimation est souvent difficile à réaliser. Nous évaluons le bien de votre choix et nous vous aidons à établir une offre.
  • Réagir rapidement. Si, lors de la visite, vous avez un coup de cœur, ne tardez pas et demandez nous rapidement toute la documentation de vente. Puis, le plus important: la confirmation de financement (= octroi d’hypothèque ou engagement de financement) qui certifie que vous pouvez bien financer votre offre. Nous pouvons fournir cette confirmation en 24 heures pour que le vendeur la reçoive le plus vite possible.
  • Garder la tête froide. En fonction de la concurrence, l’offre sur une maison implique aussi une pression qui peut vous inciter à prendre des décisions émotionnelles. Dans l’euphorie, vous risquez de prendre 20 000 francs de plus dans la réserve budgétaire pour les ajouter à l’offre. C’est pourquoi il est conseillé de s’en tenir au budget qui a été établi avec nos experts.

Important: la meilleure enchère ne l’emporte pas toujours.

D’autant que, souvent, il ne s’agit pas seulement d'argent. Le vendeur peut préférer donner le bien à une famille avec enfants plutôt qu’à un groupe d’investisseurs à fort pouvoir d'achat. La sympathie peut également donner l’avantage: une lettre personnelle de candidature et une discussion lors de la visite valent de l’or. Et ne vous découragez pas si vous ne disposez pas d’un gros budget illimité. Dans un processus transparent, l’objectif du vendeur est fixé dès le départ, de même que la durée de la procédure.

Avantages concrets pour l’acheteur

Bien entendu, l’appel d’offres est avant tout un instrument en faveur du vendeur. Cependant, il présente aussi des avantages concrets pour les potentiels acheteurs. L’achat peut être plus rapide que par l’intermédiaire de courtiers, surtout lorsque tout se fait en ligne. De plus, l’offre d’autres personnes intéressées n’est pas seulement synonyme de concurrence, elle est aussi gage de sécurité. Le bien est intéressant puisque vous n’êtes pas le seul enchérisseur et que d’autres personnes envisagent d’acheter.

Appel d’offres?

Nos experts d’UBS s’en occupent

  • Conseil de financement exhaustif: quel financement me convient? Ensemble, nous trouvons la stratégie adaptée qui correspond le mieux à votre apport de fonds propres, aux produits hypothécaires, à l’amortissement et aux conséquences fiscales. Notre conseil tient aussi compte de vos besoins en matière de placement et de prévoyance.
  • Estimation professionnelle du bien: le prix est-il juste et réaliste? Nous évaluons le bien convoité.
  • Confirmation de financement: la décision d’octroi d’hypothèque intervient dans les 24h.

Découvrez également sur ubs.com/hypo comment nous pouvons vous soutenir davantage dans l'achat d’un bien.