Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Et les grands-parents suisses sont nombreux à suivre cette devise. Plus de la moitié d’entre eux gardent ainsi leurs petits-enfants pendant un total de 100 millions d’heures par an. Selon le «Rapport des générations en Suisse», la valeur économique de cette activité s’élève à 2000 millions de francs. La valeur réelle n’a toutefois pas de prix. En effet, Mamie et Papi font profiter leurs petits-enfants chéris de leur amour et de leur expérience.

En outre, les grands-parents sont de plus en plus nombreux à aider leurs enfants également sur le plan financier. Ils constatent en effet que le budget de la génération entre 25 et 50 ans est souvent insuffisant. Et ils sont heureux de pouvoir faire des heureux avec leurs économies. Quelles sont les mesures adaptées?

Epargner pour les petits-enfants avec système

Une première idée consiste à ouvrir un compte pour enfants ou un compte d’épargne Jeunesse pour ses petits-enfants. C’est intéressant car chez UBS, la tenue de compte est gratuite et que les enfants bénéficient d’un taux d’intérêt préférentiel et de nombreux extras, tels qu’un calendrier de l’Avent Topsy. Il est conseillé d’ouvrir un compte pour enfants dès la naissance. Les nouveau-nés reçoivent en effet un avoir de 20 francs crédités sur leur compte.

Il peut également être intéressant d’ouvrir pour ses petits-enfants un compte de fonds de placement. Puisqu’en général, ils n’ont pas besoin de l’argent immédiatement, ils disposent d’un horizon de placement suffisamment long pour investir sur les marchés financiers. Un compte de fonds de placement est presque aussi flexible qu’un compte classique, à la seule différence qu’on investit alors dans une sélection de fonds de placement qui à leur tour investissent dans une palette diversifiée de titres, tels que des actions.

Le plus confortable est d’effectuer des versements réguliers par ordre permanent. Il est désormais possible d’effectuer des versements mensuels dès 50 francs. Avec un rendement annuel moyen de 3 pour cent, les grands-parents qui, dès la naissance et jusqu’au 18e anniversaire de leur petit-enfant, versent par exemple 50 francs chaque mois sur un compte de fonds de placement épargnent ainsi 14 000 francs. Les intérêts à eux seuls s’élèvent à près de 3500 francs!

Avance sur héritage – une situation gagnant-gagnant?

Les grands-parents disposant d'une marge de manœuvre financière plus importante peuvent également envisager une avance sur héritage ou une donation et permettre ainsi à une famille de financer son logement en propriété, par exemple. Un droit à une avance sur héritage n'existe toutefois pas.

Sur le plan juridique, presque toutes les donations de parents à enfants – en dehors des cadeaux occasionnels, tels que ceux pour les anniversaires – sont considérés comme une avance sur héritage. Et une avance sur héritage doit obligatoirement être déduite de la part successorale. Il y a alors une obligation de compensation vis-à-vis du reste de la fratrie. Afin d’éviter les conflits, les grands-parents ont tout intérêt à accorder des avances sur héritage identiques à l’ensemble de leurs enfants.

Dans certains cas, les avances sur héritage peuvent même être fiscalement avantageuses pour les grands-parents. C’est par exemple le cas de ceux qui sont lourdement imposés et dont les enfants paient moins d’impôts.

«Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir», cela est vrai également sur le plan monétaire.

Grands-parents généreux

La situation actuelle est inédite: la tranche d’âge la plus fortunée de Suisse est celle des seniors entre 65 et 74 ans, suivis des personnes âgées de 55 à 64 ans. À l’inverse, les jeunes adultes de moins de 44 ans ont relativement peu d’argent de côté. C’est pourtant durant cette période de la vie que les plus grosses dépenses sont à l’ordre du jour. Il n’est donc pas étonnant que, dans la plupart des pays européens, environ un quart des grands-parents apportent un soutien financier à leur descendance. Il n’existe pas de statistiques au sujet du montant touché directement par les petits-enfants.