Check-list Construire et rénover: 7 faits et astuces

Conseils d’experts UBS du logement sur la construction, l’assainissement et les rénovations.

par UBS Focus 03 août 2018

Qui a des idées précises construit soi-même.

1. Quel concepteur choisir?

Qui engage un architecte pour la construction d’une maison dispose d’une totale liberté de conception. L’architecte est un exécutant et un conseiller qui aide à concrétiser la maison de vos rêves. Cependant, le maître d’ouvrage en tant que client doit être intéressé et avoir le temps nécessaire. Si ce dernier est limité, il est possible de faire construire par un entrepreneur général. Celui-ci assume une partie du risque et des tâches d’un maître d’ouvrage. Mais ce n’est pas sans risque, car le maître d’ouvrage est responsable des factures impayées aux artisans en cas de faillite de l’entrepreneur général. Ici, il revient au client de se protéger contractuellement le mieux possible.

2. Êtes-vous résistant?

Construire implique toujours des surprises. Si le constructeur bétonne accidentellement la colonne au mauvais endroit ou si la cuisine n’est pas disponible, il faut avoir les nerfs solides. Le plus gros risque reste le maître d’ouvrage lui-même. Car beaucoup réalisent seulement une fois le gros oeuvre terminé ou le peintre parti que le mur aurait dû être différent ou d’une autre couleur. Il est donc judicieux de prévoir suffisamment de temps pour un suivi continu des avancées de construction et de réserves financières pour les imprévus.

3. À quel point les maisons préfabriquées sont-elles finies?

En Suisse, plus de 80 entreprises proposent des maisons préfabriquées. La réponse varie en proportion. Pour les maisons clé en main tout devrait être inclus dans le prix. Pour les maisons en kit, cependant, le fabricant fournit uniquement les composants. Dans ce cas, il faut donc vérifier précisément ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas. Même avec des maisons annoncées clé en main, il se peut que, par exemple, les revêtements de sol, les peintures, etc. ne soient pas inclus dans le prix.

Susceptible de vous intéresser: le logement en 12 faits

Réponses d’experts UBS en logement aux questions les plus courantes ou importantes de clients, propriétaires en devenir.

4. Comment vous éviter de mauvaises surprises?

Les mauvaises surprises ne sont pas uniquement réservées à la construction, méfiez-vous à l’achat. Outre le fait que les inconvénients sont souvent négligés lors de la visite, les défauts de construction peuvent également causer des problèmes. En particulier concernant l’achat d’une maison ancienne, c’est pourquoi recourir à un expert n’est pas seulement conseillé mais presque obligé. Mais aussi dans le cas d’un nouvel appartement, tout ne se déroule pas toujours comme prévu. C’est pourquoi vous devriez toujours examiner attentivement le vendeur ainsi que les termes du contrat et être attentif lors de la visite.

5. Quelle efficacité énergétique pour mon logement?

La durabilité est un thème essentiel en cas d’achat. En effet, les bâtiments et les systèmes d’infrastructure constituent 40% de la consommation globale de ressources. Quelle durabilité devriez-vous atteindre? Le législateur fournit un début de réponse: tous les cantons ont édicté des directives énergétiques. Par exemple, les chauffe-eau Électriques sont aujourd’hui interdits dans un nouveau bâtiment. Le champ des mesures énergétiques possibles est vaste. Financièrement, les mesures d’économie d’énergie coûtent généralement plus cher lors de la construction, mais s’avèrent plus avantageuses à l’usage.

6. Minergie est-il obligatoire?

Non. Minergie est un standard de construction facultatif. Ce dernier repose sur une enveloppe de bâtiment bien isolée, sur l’énergie renouvelable et la ventilation automatique. Cela permet de réduire la consommation d’énergie d’un bâtiment de plus de moitié par rapport à un bâtiment standard.

7. Les rénovations permettent-elles d’économiser des impôts?

D’une part, les acheteurs de biens anciens doivent mettre de côté plus d’argent pour les rénovations et l’entretien. D’autre part, les rénovations peuvent réduire la charge fiscale. Il en va de même pour les coûts de remise à neuf de biens nouvellement acquis et pour les dépenses visant des économies d’énergie ou de protection de l’environnement.