Perspectives d’avenir Gagner de l’argent avec les mégatendances

Les investisseurs peuvent se réjouir: le monde fait face à trois défis globaux – les reconnaître, c’est en profiter.

par Marc Lustenberger 11 nov. 2016

À elle seule, la Chine compte 15 mégacités abritant plus de 260 millions de personnes au total. Tendance à la hausse. Photo: iStock

Dans le film «Forrest Gump», le personnage incarné par Tom Hanks investit «dans une sorte de coopérative fruitière». Par l’intermédiaire de son ami, le lieutenant Dan, il devient sociétaire d’Apple. Si, en 1978, quelqu’un avait réellement investi 100 000 dollars dans cette entreprise informatique et avait conservé ses actions jusqu’à nos jours après l’introduction en Bourse, en 1980, il serait aujourd’hui riche – très riche. En effet, son investissement vaudrait actuellement près de 10 milliards de dollars! Avouons-le, ce genre de success-story arrive plus souvent sur le grand écran que dans la réalité. Cela vaut toutefois la peine de rester à l’affût et d’investir dans des sociétés spécialisées dans les marchés d’avenir. La croissance démographique, l’urbanisation et le vieillissement de la société sont des tendances à long terme. Ces prochaines décennies, elles auront des répercussions considérables sur le développement global et constituent ainsi de bonnes opportunités de placement. Quels sont les secrets des différentes mégatendances?

1. Croissance démographique – pas de fin en vue

La population mondiale ne cesse de croître. D’ici 2050, elle devrait ainsi augmenter de 7,3 milliards actuellement à 10 milliards de personnes. Tandis que la population des pays industrialisés ne croît que légèrement, celle des pays à revenu faible/moyen connaît un essor sans précédent. Ce constat est porteur de nombreux défis pour l’économie mondiale et la communauté globale. Il faut en effet assurer l’alimentation de tous ces êtres humains, ce qui nécessite des ressources supplémentaires telles que l’énergie, l’eau et les matières premières. À ce titre, leur exploitation durable s’impose. Par ailleurs, les soins médicaux et les possibilités de formation doivent être optimisés. Toutes ces démarches génèrent de nouvelles opportunités économiques, puisque la croissance de la population est aussi synonyme de clientèle potentielle. En corrélation avec la hausse des revenus, les entreprises actives dans le domaine de la sécurité, de la protection, de l’agriculture et de l’infrastructure profiteront de vastes débouchés commerciaux supplémentaires, notamment dans les pays émergents.

2. Urbanisation – les mégacités en tant qu’opportunité

Le monde est de plus en plus urbanisé, tandis que l’exode rural perdure. D’ici 2030, 60% de la population mondiale vivra dans des villes. Parallèlement, la tendance est à la densification. Dans 15 ans, 9% de la population mondiale habitera dans 41 mégacités de plus de 10 millions d’habitants chacune. Ces métropoles sont attrayantes dans le sens où elles constituent aussi des centres économiques, culturels et créatifs. Leur immense taille, en revanche, place les urbanistes, les architectes, les économistes et les politiciens devant d’énormes défis. Ces anciennes et nouvelles mégacités exigent des projets de développement complexes ainsi que des investissements pharaoniques en matière de trafic et d’infrastructure, mais également au niveau des voies d’approvisionnement et d’élimination des déchets. En somme, des perspectives réjouissantes pour les entreprises spécialisées dans la distribution d’eau, le trafic ferroviaire de proximité ou la gestion des déchets.

3. Vieillissement – les seniors restent jeunes

La population mondiale vieillit. Jusqu’à 2030, les pays industrialisés compteront davantage de personnes de plus de 60 ans que de jeunes de moins de 25 ans. Sans l’immigration, la population de pays tels que la Suisse et l’Allemagne viendrait même à baisser ces prochaines années. L’évolution démographique affectera sensiblement la société dans tous les pays. En raison de la pénurie de jeunes, les générations plus âgées se maintiennent plus longtemps sur le marché du travail. Les seniors sont actifs et disposent de plus de moyens pour consommer. Ils veillent à leur santé, sont avides de connaissances et ouverts au changement. Ils fondent des entreprises, s’engagent culturellement et sillonnent le monde. Cette mégatendance offre à l’économie d’intéressantes opportunités de placement à long terme, notamment dans les résidences pour seniors, la planification de la retraite, la lutte contre le cancer (oncologie), les voyages et le bien-être.

Miser sur les mégatendances en toute simplicité

Les mégatendances se dessinent clairement aujourd’hui déjà. Pour en profiter, il s’agit d’opter pour les bonnes entreprises. Afin d’éviter de miser sur le «mauvais cheval», un investissement via un fonds de placement peut s’avérer judicieux. L’UBS Long Term Themes Equity Fund, par exemple, permet de profiter aisément des mégatendances. Le fonds offre un accès aux entreprises d’avenir qui proposent aujourd’hui déjà des solutions destinées aux défis de demain et qui, par conséquent, pourraient bientôt compter parmi les gagnants. Il est axé sur les trois mégatendances que sont la croissance démographique, l’urbanisation et le vieillissement. À l’échelle mondiale, il investit dans 14 sujets d’investissement regroupant de 40 à 80 actions diversifiées selon les thèmes, les pays et les secteurs. Le fonds étant constitué en actions, il peut être sujet à des fluctuations de valeur. Un horizon de placement d’au moins cinq ans est donc conseillé aux investisseurs potentiels.