Espèces Le nouveau billet de 50 francs en détail

Le nouveau billet de 50 francs, en première mondiale, sera mis en circulation le 12 avril. Ce qu’il faut savoir en 10 questions.

par Ueli Bischof 12 avr. 2016

Le nouveau billet de 50 francs remplace l’ancien après plus de 20 ans d’existence. Photo: BNS

1. Quel est le message délivré par le billet de 50 francs?

La nouvelle série de billets de banques montre la diversité de la Suisse. Le thème véhiculé par le billet de 50 francs est la Suisse dans toute sa diversité, symbolisée par le mouvement du vent: les graines de dent-de-lion qui s’envolent, les flux autour du globe et le parapente dans les montagnes.

2. Quelles seront les caractéristiques des autres nouveaux billets de banque ?

Les futurs billets de banque auront un point commun: les personnalités disparaîtront de la nouvelle série. L’objectif est de montrer la Suisse comme un pays créatif, humanitaire et scientifique. Quatre motifs apparaîtront sur chaque billet de banque: une main, un globe, un lieu et un objet. Sur le nouveau billet de 50 francs, la main tient une dent-de-lion. De plus, on peut voir sur le globe l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, ainsi que le Pacifique, mais également le sommet d’une montagne – un lieu – et comme objet un parapente qui symbolise le vent. Certains éléments, comme le nombre 50, ont été imprimés en relief grâce à un procédé spécifique, de manière à pouvoir être «lisibles» sous le doigt.

3. Les anciens billets de banque suisse étaient considérés comme sûrs. Pourquoi en faut-il de nouveaux?

Même si les billets de banque actuels sont réputés infalsifiables, la probabilité d’une contrefaçon augmente d’année en année. Cela tient à l’évolution technologique fulgurante et aux nouvelles opportunités qu’elle entraîne. C’est pourquoi l’objectif de la Banque nationale suisse est de rester à la pointe de la technologie en matière d’impression des billets de banque.

4. Pourquoi avons-nous encore besoin d’espèces alors que le mobile s’impose comme moyen de paiement?

Les espèces restent un moyen de paiement très prisé. La circulation des billets a même augmenté en Suisse au cours des dernières années. La valeur nominale des billets en circulation s’élevait à 40 milliards de francs en 2007 et à plus de 65 milliards de francs en 2015.

5. Pourquoi les nouveaux billets de banque sont-ils plus sûrs?

Ils sont plus sûrs grâce à l’utilisation conjointe d’un procédé d’impression complexe, d’un papier d’avant-garde et d’une multitude de caractéristiques de sécurité inédites. Ainsi, en fonction de l’orientation du billet par rapport à la lumière, un arc doré surplombe le globe sur le billet de 50 francs ou sa couleur varie. De même, on peut observer une croix suisse selon l’angle de vision. Et il faut une loupe pour pouvoir lire le nom de tous les sommets de plus de 4000 m en Suisse.

6. Dans quelle mesure le papier est-il d’avant-garde?

Les billets de banque doivent être solides, durables et sûrs. Jusqu’à présent, ils étaient fabriqués dans une pâte en fibres de coton. Pour la nouvelle série de billets, un substrat composé de trois couches à été mis au point: deux couches de papier à base de coton sont renforcées par une âme en polymère. Certaines parties sont évidées au niveau des couches: ces «fenêtres» font partie intégrante du système de sécurité.

7. Pourquoi les couleurs de base restent-elles les mêmes?

Le but est de distinguer plus facilement les billets. C’est pourquoi la Banque nationale suisse continue d’utiliser des couleurs claires, issues de l’ensemble du cercle chromatique. Afin d’éviter toute confusion, les couleurs respectives de billets ayant des chiffres identiques doivent être distantes sur le cercle chromatique. D’où le jaune pour le billet de 10 et le bleu pour celui de 100 francs.

8. Quels sont les éléments de sécurité dissimulés au sein des billets?

Trois éléments ne peuvent être visualisés qu’avec l’aide d’outils auxiliaires. L’exposition du billet à une source de lumière ultraviolette fait apparaître des fibres intégrées au papier qui s’illuminent tels des vers luisants, donnant au globe une couleur vert clair. Certains éléments du billet disparaissent s’ils sont exposés à la lumière d’une caméra à infrarouges, tandis que la main ou le globe se reconnaissent à leurs teintes grises.

9. Combien coûte la fabrication d’un billet de banque?

Environ 40 centimes, Soit une hausse de 10 centimes par billet par rapport aux billets précédents.

10. Est-il vrai qu’il n’existe aucun billet au monde qui ait plus de valeur que le billet de 1000 francs suisses?

Oui et non. La coupure à la valeur la plus élevée et avec laquelle il est encore possible de payer est le billet de 10 000 dollars de Singapour. Mais depuis 2014, ce billet d’une valeur de 7 000 francs suisse est retiré progressivement de la circulation. En effet, il est un moyen de paiement fort apprécié des milieux criminels. À Brunei, il existe également un billet de 10 000 dollars couplé au dollar de Singapour. Le billet de 1000 francs suisses est à la valeur la plus élevée actuellement imprimée par une banque nationale.

Les anciens billets seront-ils retirés?

Le billet de 20 francs paraîtra au printemps prochain, puis les autres billets progressivement, tous les six mois ou tous les ans. Le dernier billet mis en circulation sera le billet de 100 francs, en 2019. Les anciens billets seront ensuite retirés, mais pourront être échangés auprès de la Banque nationale suisse jusqu’en 2039.