Perspectives 2021 Apaisement en vue sur le marché de l’immobilier

La reprise économique a aussi un impact positif sur l’immobilier. Les hypothèques du marché monétaire sont intéressantes en 2021.

par UBS Focus 27 janv. 2021

Au cours des deuxième et troisième trimestres de 2020, les prix des logements en propriété en Suisse étaient supérieurs de près de 4% à ceux de l’année précédente – alors que les loyers ont baissé de 2%. Les analystes d’UBS attribuent cette évolution en grande partie au COVID-19. Et ils supposent que le marché de l’immobilier se calmera à nouveau dans toute la Suisse avec la reprise économique attendue en 2021.

Il est intéressant de se pencher sur les différences régionales, tant en matière d’évolutions passées du marché que de prévisions: selon le rapport «Marché immobilier suisse» publié par UBS au début du mois de décembre 2020, les trois quarts de toutes les communes ont enregistré des hausses de prix, avec des augmentations particulièrement marquées dans et autour des grands centres. Dans certaines régions de Suisse, les prix au mètre carré ont tellement augmenté qu’il existe un risque de perte soudaine de valeur. Cela s’applique à la région autour du lac de Zurich, à certaines zones de la Suisse centrale avec accès à des lacs et aux régions centrales de Bâle et de Lausanne. 

Mais il est également bon de savoir que les coûts liés à l’emplacement d’un appartement en propriété ont diminué de 1% en 2020, malgré une hausse moyenne des prix d’achat pour l’ensemble de la Suisse. En Suisse centrale, l’endroit le moins cher pour vivre est dans son propre domicile.

Pas de changement de taux d’intérêt en vue

Aucun changement majeur n’est à prévoir pour les intérêts à long terme en 2021. La Banque nationale suisse devrait continuer à maintenir les taux d’intérêt directeurs stables. Ce n’est qu’en cas de baisse des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne ou de lenteur de la reprise économique que l’on doit s’attendre à des mesures relatives aux taux d’intérêt de la part de la BNS. Et dans le cas des intérêts à court terme, les analystes ne considèrent pas qu’une approche sous la barre du zéro soit probable avant une dizaine d’années. Pour les propriétaires et ceux qui souhaitent le devenir, ces prévisions signifient que les hypothèques variables du marché monétaire avec de courtes durées devraient continuer à être moins chères que les hypothèques fixes à long terme. Toute personne ayant contracté une hypothèque du marché monétaire il y a dix ans a dû payer jusqu’à présent 20 à 25% d’intérêts en moins qu’une personne ayant contracté une hypothèque à taux fixe sur dix ans.

3 questions pour trouver l’hypothèque adaptée

Les personnes souhaitant contracter une nouvelle hypothèque ou en renouveler une qui expire en 2021 ont le choix entre une hypothèque à taux fixe, une hypothèque du marché monétaire ou un mélange des deux. Toutefois, au moment de prendre une décision, il ne faut pas seulement avoir à l’esprit les attentes en matière de taux d’intérêt, mais aussi se demander comment on se positionne par rapport aux trois risques suivants:

  • Risque de taux d’intérêt
    Les preneurs d’hypothèques axés sur la sécurité ont dû supporter des coûts plus élevés au cours des 20 dernières années. Dans un avenir prévisible, les preneurs d’hypothèque axés sur les coûts continueront probablement à avoir intérêt à miser sur les hypothèques du marché monétaire. Cependant, vous devez avoir la certitude de pouvoir supporter une hausse des taux d’intérêt même si vos revenus diminuent. En cas de doute, une hypothèque à taux fixe est donc parfaitement judicieuse, et les coûts supplémentaires devraient rester faibles en 2021.
  • Risque de lien
    Si une hypothèque doit être remboursée avant terme parce que la maison doit être vendue en raison des circonstances de la vie, cela peut coûter cher. De manière générale, la règle est la suivante: plus les intérêts sont bas au moment de la résiliation du contrat, plus les coûts de sortie sont élevés. Et actuellement, les intérêts sont bas. Ainsi, lorsque vous choisissez la durée d’une hypothèque à taux fixe, réfléchissez dans quelle mesure il est probable que vous remboursiez l’hypothèque par anticipation et dans quelle mesure vous pouvez financièrement supporter les frais supplémentaires qui en découlent.
  • Risque de refinancement
    Pour ceux qui doivent renouveler une hypothèque à taux fixe relativement importante à un moment donné, il existe un risque de devoir supporter des coûts plus élevés en raison de la hausse des taux d’intérêt. La stratégie pour y faire face consiste à répartir les hypothèques à long terme dans le temps. À l’heure actuelle, par exemple, la combinaison d’une hypothèque à taux fixe de 7 ans et de 10 ans a un coût comparable à celui d’une hypothèque à taux fixe de 10 ans seule, mais avec un risque de refinancement nettement plus faible. Pour les propriétaires qui misent sur des durées à court terme, le risque de refinancement n’est normalement pas un problème.

Hypothèques: tout ce que vous devez savoir sur le financement de votre logement en propriété

Que puis-je me permettre? Quelle est l’hypothèque qui me convient? Comment suivre l’évolution des taux d’intérêt? Des réponses à toutes vos questions sur les hypothèques en un coup d’œil.

Hypothèques UBS SARON, la nouvelle solution variable depuis 2020

Dans le cas des hypothèques du marché monétaire, le SARON (Swiss Average Rate Overnight) remplacera vraisemblablement définitivement le Libor comme taux d’intérêt de référence pour leur calcul à la fin 2021. UBS a donc introduit deux nouveaux produits variables en 2020, l’Hypothèque UBS SARON et l’Hypothèque UBS SARON Flex. 

Les clients ayant une Hypothèque UBS Libor ont la possibilité de passer à l’une des deux hypothèques SARON d’UBS ou à une hypothèque à taux fixe, gratuitement et à leur discrétion. Vous serez informé(e) personnellement par UBS en temps utile. Bien entendu, votre conseillère ou conseiller se fera un plaisir de répondre à vos questions.