Marché de l’immobilier Le marché numérique immobilier: restez connecté où que vous soyez!

Nous communiquons de plus en plus notre vie par le biais des canaux numériques. Il n’en va pas autrement du marché immobilier.

par Jürg Zulliger 17 janv. 2017

Qu’il s’agisse du règlement de factures ou de la réservation d’hôtels ou de restaurants: quelques clics suffisent pour acheter des produits et des services et réaliser certaines tâches. Il est devenu normal de s’informer sur des portails en ligne, de comparer et d’évaluer les prestations. Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), en Suisse, près de 90% des personnes de plus de 14 ans utilisent régulièrement Internet – et 99% des jeunes possèdent un smartphone. Et tout porte à croire que cette révolution numérique va encore continuer à influencer et à transformer pour ainsi dire tous les domaines de la vie et de l’économie.

Bienvenue dans l’ère du numérique

Dans le secteur privé, on estime que le nombre de changements de propriétaires de biens immobiliers, c’est-à-dire l’acquisition de maisons individuelles et de logements en propriété, se situe entre 40'000 et 50'000 par an. Il y a encore quelques années, ces biens faisaient généralement l’objet d’une annonce dans les journaux régionaux et locaux. La société spécialisée en conseil immobilier, Wüest Partner, a calculé qu’à l’heure actuelle, près de 90% de toutes les offres de propriétés se trouvent sur les plateformes numériques. «Nous constatons qu’environ 10% des objets sont uniquement publiés dans les médias imprimés», explique Robert Weinert, économiste chez Wüest Partner. L'extraordinaire succès d’Internet se reflète également dans des enquêtes récentes, selon lesquelles 92% des gens recherchent des objets immobiliers sur les portails immobiliers – voire 95% pour les logements locatifs. Cela n’a rien d’étonnant, car les grands portails comptent 60'000 à 70'000 offres.

Visiter les constructions neuves dès le début des travaux

La numérisation offre de nombreux avantages: comparée aux annonces traditionnelles, la mise en ligne d’offres sur les plateformes numériques est nettement moins coûteuse. Par ailleurs, les portails en ligne offrent souvent des informations supplémentaires; telles que des plans détaillés, des photos et des descriptions de l’objet, voire des cartes des environs.

Dans le cas de nouvelles constructions, la numérisation est particulièrement utile sur plan: en tant qu'intéressé, vous pouvez plonger dans un monde de réalité virtuelle avec des lunettes adéquates. Cette technologie vous permet de visiter des bâtiments qui sont loin d’être terminés, voire dont la construction n’a pas encore commencé. L’architecture, la luminosité et les dimensions spatiales peuvent être appréciées telles qu’elles. Etant donné que de plus en plus de gens recherchent des offres de vente et de location sur des plateformes Internet où ils créent des profils, les quantités de données sont importantes. Ces informations et les profils de recherche fournissent aux investisseurs et aux promoteurs des indications toujours plus nombreuses et toujours plus fiables sur les tendances de la demande et les préférences. Choix de l’emplacement, planification et aménagement de constructions nouvelles, mélange de logements de tailles différentes, etc. peuvent ainsi être adaptés aux besoins et souhaits de la personne. Et ce n’est pas tout: le propriétaire immobilier de demain participera au processus de planification nettement plus activement qu'autrefois. A cela s’ajoute qu’à l'avenir, les bâtiments devront être «smart»: les différents composants et appareils seront connectés («Internet of things»), ce qui ouvre de toutes nouvelles perspectives dans le domaine de la surveillance, de la réparation et de la maintenance.

Un marché immobilier plus transparent

La numérisation a également transformé la transparence du marché immobilier. Il y a encore 20 ans, de nombreuses transactions se faisaient plus ou moins dans le secret ou via des intermédiaires et des agents immobiliers locaux. Ces derniers assuraient le contact entre les vendeurs et les acheteurs et effectuaient les transactions. Le passage aux plateformes publiques numériques rend le marché fondamentalement plus transparent. Tout particulier peut se faire une idée du niveau de prix des biens immobiliers sur le marché grâce à l’offre représentative des objets proposés. Etant donné que les bonnes affaires disparaissent rapidement du marché, de nombreuses plateformes proposent des abonnements de recherche – la personne intéressée reçoit directement une notification lorsque de nouvelles offres correspondent à son profil. Par ailleurs, diverses plateformes fournissent des informations sur les prix dans certaines régions – il est même parfois possible de retracer l’historique du prix de certaines offres. De plus, des outils peu coûteux, voire gratuits, permettent d’estimer la valeur d’un bien immobilier. Le secteur connaît un développement extrêmement rapide. Reste à savoir comment se fera notre évolution future sur le marché numérique de l’immobilier?