Construction et rénovation Neuf et vieux dans la maison

Une idée écologique: construire du neuf à base de vieux matériaux.

par Edith Arnold 29 mars 2016

Ernesto Suter a soudé avec art des bouts de fer rouillés – et sa baignoire est une ancienne cuvette en plâtre. Photos:

La Rennbahnklinik de Muttenz est devenue un sympathique immeuble de logements étudiants après des travaux hors normes. Si le budget était réduit, l’ambition esthétique était immense. Il a donc été décidé de pratiquer, par exemple, un rapiéçage visible sur le sol en béton, explique Dominique Salathé du bureau d’architectes sab architekten. «Les stigmates du temps, la patine, voilà ce qui rend un lieu vivant. Un meuble ancien enrichit un bâtiment neuf.» Les constructions en matériaux recyclés, Dominique Salathé les connaît surtout sous forme d’architectures d’exposition temporaires. Pour autant, la maison ne doit pas ressembler à un bricolage, c’est là le défi.

Villa Recyclage

Inaugurée depuis cinq ans à Neuhausen am Rheinfall, la maison en déchets d’Ernesto Suter est appelée «Villa Recyclage». Et souvent, les visiteurs y restent plus longtemps que prévu. Car Ernesto Suter réconcilie écologie, Minergie, fonctionnalité et esthétique. «Souvent, les matériaux ne sont utilisés qu’une fois ou jetés au premier défaut», déplore-t-il. Pour certains matériaux, il n’a dû payer que le transport. La transformation avait toutefois un prix: deux ans durant, il a engagé deux menuisiers et plusieurs maçons qui ont dû se familiariser avec certaines techniques.
Ernesto Suter avait d’abord prévu une maison en paille. C’est alors qu’une cimenterie désaffectée lui proposa 90 palettes de briques d’argile réfractaire. Le contremaître à la retraite et ancien cheministe opta alors pour un ouvrage de maçonnerie sur des fondations classiques. L’emploi de matériaux recyclés exige de la souplesse: un escalier en béton mal coté a dû être adapté tant bien que mal à la cage d’escalier. Un autre a été placé à l’horizontale vers des murs en zigzag à l’entrée. Il est surmonté d’une rampe rouillée, formée de vieilles pièces de ferraille – des étriers, des clous de botte ou des étaux. À l’intérieur, les balustrades sont constituées de bouts de bois rapportés de la forêt par le chien. Au centre de la maison se trouve une galerie dont les volets, une fois rabattus, agrandissent la surface habitable. Aujourd’hui, Ernesto Suter a une maison pleine d’idées nouvelles. Il entrepose des poutres en chêne de maisons à colombages. Sans compter les écorces de mélèze, de pin et de douglas. «L’écorce de nos arbres a les mêmes qualités que le liège», se félicite Ernesto Suter. Il a d’abord envisagé d’utiliser cette dernière pour l’isolation. Mais il a eu recours à du polystyrène pour éviter de le brûler.

Isolation en jean

Felix Heisel, professeur assistant en architecture et en construction de la chaire Dirk E. Hebel, explore les propriétés des matériaux de construction alternatifs à l’EPFZ. Coauteur du livre Building from Waste, il y présente 60 matières premières et secondaires. Exemple: «Les fibres récupérées dans le denim (jean) sont extrêmement pratiques. Leurs propriétés isolantes sont semblables à celles de la laine de verre qui, elle, est nocive.» Il est presque dommage de dissimuler dans les murs les «NeptuTherm Balls» à base de posidonies, qui isolent et absorbent l’humidité. Elles sont rejetées en boules sur les plages par les vagues. Tout aussi attrayante, la paille pressée est utilisée comme des plaques de plâtre sur les murs intérieurs. Cette technologie de «Zadta Tech» permet de traiter les fibres naturelles de manière polyvalente. «Quand l’architecte travaille à partir des propriétés du matériau, cela ouvre de toutes nouvelles perspectives», souligne Felix Heisel.

Pour les bricoleurs

Sols. Pour les plans de travail, les cuisinistes découpent de grands éléments qui peuvent servir de dalles au sol, avec fini mat ou brillant.

Murs. Un mur à crépir ou à rénover? Le jute imprégné de plâtre confère structure et élasticité. Les murs froids en béton peuvent être revêtus de briques chaudes.

Bâtiments. Maisons à démolir, centres de recyclage, bourses de construction: les trouvailles foisonnent.