Investissez judicieusement

Investing wisely

   

Gérer soi-même son portefeuille est un exercice délicat. Nos dix questions-clé peuvent vous aider à investir judicieusement.

Voici dix questions que tout investisseur devrait se poser tous les jours.

Puis-je atteindre rapidement un rendement élevé ?

Puis-je atteindre rapidement un rendement élevé ?

Les investisseurs inexpérimentés nourrissent souvent des espoirs irréalistes quant à leurs rendements futurs. S’il est peu probable que vous deveniez riche du jour au lendemain, vous pouvez néanmoins accroître la valeur de vos placements en leur laissant le temps de fructifier.

 

Peut-on anticiper le marché ?

Peut-on anticiper le marché ?

Il est essentiel d’avoir une stratégie de placement précise qui tienne compte de vos objectifs financiers. Mais, plus important encore, il faut lui laisser le temps de donner des résultats. Lorsque l’on effectue fréquemment des changements à court terme, c’est en général pour essayer
d’« anticiper » le marché, et cela peut s’avérer désastreux.

Quel risque prendre ?

Quel risque prendre ?

Il est crucial de prendre une décision claire (et de s’y tenir) sur le niveau de risque que vous êtes disposé à assumer. Si vous prenez trop de risques, votre capital pourrait s’éroder très vite ; trop peu de risque, et votre argent ne fructifiera pas assez. Combien pouvez-vous réellement vous permettre de perdre ? Lorsque les marchés chutent, il faut se garder de réagir de façon biaisée, et notamment ne pas vendre au plus mauvais moment dans la panique.

A quelle fréquence devrais-je faire le point sur mon portefeuille?

A quelle fréquence devrais-je faire le point sur mon portefeuille?

Si vous ne surveillez pas votre portefeuille et ne réagissez pas aux grands événements du marché, vous risquez de passer à côté de rendements potentiels. La stratégie « buy and hold », largement plébiscitée par les investisseurs, ne consiste pas à rester passif. Si, après avoir choisi vos placements, vous négligez votre portefeuille pendant des années, comment être sûr qu’il réponde toujours à vos besoins? Vos objectifs financiers ne sont pas statiques, et votre portefeuille doit évoluer avec vos besoins.

Comment détecter les opportunités ?

Comment détecter les opportunités ?

Il est difficile de ne pas céder aux secteurs à la mode qui promettent des rendements éblouissants. Malheureusement, les investisseurs en font parfois les frais lorsqu’ils s’exposent trop à des actifs spéculatifs et volatils. C'est pour cela que rien ne vaut la recherche fondamentale et l'analyse minutieuse de tous les placements potentiels.

Puis-je mettre tous mes œufs dans le même panier ?

Puis-je mettre tous mes œufs dans le même panier ?

Il est normal de préférer investir dans les marchés que l’on connaît. Mais n’oubliez pas la règle d’or de l’investissement : bien diversifier les marchés, les secteurs et les catégories d’actifs. Les investisseurs chevronnés se préparent à différents scénarios susceptibles d’affecter les cours, par exemple une hausse des taux d’intérêt. Evitez le biais de la familiarité et variez autant que possible les actifs pour réduire les corrélations dans les périodes de turbulences. Vous réduirez le risque d’effondrement général de vos placements à la première crise venue.

Où trouver de bonnes affaires ?

Où trouver de bonnes affaires ?

Des frais trop élevés peuvent grignoter les rendements. Un bon équilibre entre frais et rendement est donc crucial. Cela ne signifie pas nécessairement opter pour le fonds, l’administrateur ou même le gérant de fortune le moins cher, mais plutôt s’assurer que leur service ou leur performance est à la hauteur de leur coût.

Quand faut-il s’arrêter ?

Quand faut-il s’arrêter ?

Il est toujours douloureux d’accuser une perte sur une opération qui n’a pas marché. D’ailleurs, les études comportementales estiment que la déception causée par une perte est deux fois plus forte que la joie suscitée par une opération gagnante. Mais il est parfois plus judicieux de tirer un trait avant que les choses n’aillent de mal en pis. Il faut voir les pertes comme des leçons pleines d’enseignements. En vous accrochant à un placement sous-performant, vous risquez d’aggraver les dégâts dans votre portefeuille.

Faut-il « suivre le troupeau » ?

Faut-il « suivre le troupeau » ?

Sur les marchés, les comportements moutonniers sont rarement payants. Les agents les plus efficaces sont en général des électrons libres qui gardent leur sang-froid et achètent les actifs lorsqu’ils sont bon marché, c’est-à-dire lorsqu’ils sont dédaignés par le commun des investisseurs. Ils ignorent les rumeurs, préférant évaluer aussi objectivement que possible la valeur des différents actifs.

Dois-je faire confiance à mon instinct ?

Dois-je faire confiance à mon instinct ?

Certains investisseurs croient posséder le don de prédire les mouvements du marché. Ils investissent en se fiant davantage à leur intuition qu’à un plan bien défini. Certes, la chance leur sourira de temps en temps, mais l’instinct génère rarement des rendements appréciables sur le long terme.