Après 15 ans de croissance, le marché suisse de l’immobilier va stagner à un niveau élevé en 2016. Expert immobilier chez UBS, Claudio Saputelli n’escompte pas de hausse de prix supplémentaire sur les propriétés individuelles.

Depuis 2014, il est plus avantageux d’acheter son logement que de le louer. Pourtant, l’attribution des crédits est compliquée par la stagnation des revenus, la multiplication des régulations et la limitation du crédit. Le niveau élevé des prix pousse de plus en plus d’acheteurs vers les quartiers périphériques ou les incite à réduire leurs exigences de surface. L’intérêt tend à se porter vers les appartements en propriété dont les prix sont généralement plus accessibles que ceux des villas. Selon Claudio Saputelli, la numérisation devrait transformer en profondeur le secteur immobilier dans les dix prochaines années.

UBS impulse pour entreprises

Deux fois par année, le magazine en version imprimée propose des reportages, des graphiques et des portraits captivants, mais également une présentation des nouveaux produits et services d’UBS.