Consommation des médias: qui paie quoi?

Autrefois, on y voyait encore clair: une fois par an, on recevait la facture de Billag. Cette facture réglée, l’utilisation de la radio et de la télévision pour la famille était payée. Puis il y avait la redevance pour le téléphone, la carte prépayée et peut-être même l’abonnement annuel à la bibliothèque. Aujourd’hui, il y a d’innombrables options dans le secteur de la consommation de médias. Il est donc facile de s'y perdre avec les coûts. Les enfants n'ont aucune idée des coûts réels, en particulier quand ce sont les parents qui payent les factures.

Compte individuel ou compte familial

Il est souvent plus abordable d'avoir plusieurs utilisateurs sur un compte familial sur un site de VOD qu'un compte par personne. Idéalement, il faudrait que vous parliez franchement avec votre enfant des coûts auxquels vous devez faire face. Il est parfois tout à fait opportun de prendre un abonnement pour la famille ou que les enfants se partagent un compte entre eux. Si jamais un de vos enfants réclame d'avoir un compte rien que pour lui, dites-lui combien cela lui coutera sur son argent de poche.

Newsletter Kids

Jeu, loisirs et infos sur l’UBS Kids Cup

Au décompte mensuel, la consommation de médias représente une somme modique. Néanmoins, si on possède un compte sur plusieurs plateformes, la facture annuelle peut se révéler bien salée. Il n'est donc pas inutile de regarder dans le détail les factures des redevances TV et radio, de la bibliothèque, de la VOD, de la connexion internet, ... et de tout le reste. Les enfants devraient avoir une idée de ces coûts avant de quitter le cocon familial. Ainsi, ils en prennent conscience et savent qu’ils ne peuvent peut-être plus se permettre tout ça.

 

Mobile: prépayé ou abonnement? Ça vaut le coup de comparer

Des 12 à 13 ans en Suisse, 97% possèdent un téléphone mobile, dont la plupart avec abonnement. Comme les mineurs ne sont pas autorisés à souscrire des contrats d’abonnement, ce sont les parents qui doivent les signer. Ce n'est pas pour autant que votre enfant n'a pas son mot à dire et que vous pouvez lui prendre ce qui vous chante. De combien de data et de minutes d'appel a-t-il besoin? Est-ce qu'une carte prépayée pourrait faire l'affaire? À l’achat d’un téléphone mobile, mettez-vous d'accord sur la répartition des frais de téléphonie et sur les limites. Avec l’âge, votre enfant peut endosser plus de responsabilités et devra peut-être payer ses frais de téléphonie intégralement avec l’argent de son anniversaire ou en partie avec son argent de poche.

Expliquer le concept d’achats in-app

Ce n'est pas parce qu'un jeu est censé être «free-to-play» qu'on ne va pas dépenser de l'argent pour jouer, parfois plus que prévu. Car pour déverrouiller plus facilement de nouvelles fonctionnalités de jeu, il faut souvent faire chauffer la carte bancaire. Il se peut que votre enfant n'en soit pas conscient et vous devriez lui expliquer ce qui se cache derrière cette option d’achat. Faites le calcul de ce que pourraient coûter plusieurs achats et évaluez si ces dépenses en valent vraiment la peine. Comparez les montants des achats in-app avec ceux de la vie quotidienne. Que pourrait-on s'offrir avec cet argent au supermarché? Lorsque votre enfant effectue, par exemple, 5 achats in-app d’une valeur de 2 francs, il a déjà dépensé 10 francs de son argent de poche. N’aurait-il pas déjà mis de côté un huitième du prix d’achat du skateboard de ses rêves?

L’essentiel en bref

  • De nos jours, les possibilités de consommer du contenu média sont multiples. Il n’est pas inutile d’établir aussi des règles claires vis-à-vis de la répartition des coûts.
  • Établissez avec vos enfants un relevé des coûts mensuels, mais aussi annuels et comparez ces coûts avec l’achat d’objets de la vie courante.
  • Accompagnez votre enfant à l’achat d’un téléphone mobile ou pour souscrire un abonnement.
  • Expliquez à votre enfant comment fonctionnent les achats in-app.
  • Les jeunes de moins de 18 ans ne sont pas autorisés à souscrire des contrats d’abonnement. Mettez donc les années qui précèdent la majorité à profit pour discuter avec vos enfants du prix de contrats d’abonnement, mais aussi pour comparer.

Principes pédagogiques d’UBS

Cet article a été écrit en collaboration avec la pédagogue Marianne Heller, qui dirige depuis plusieurs années un programme axé sur l’éducation financière et la prévention des dettes pour les enfants et les adolescents.

Newsletter Kids

Jeu, loisirs et infos sur l’UBS Kids Cup

Susceptible de vous intéresser

Les achats en ligne, un piège à dettes?