Zurich, 25 juillet 2019 – Les personnes fortunées et les entrepreneurs suisses affichent un optimisme croissant quant à l’économie et au marché boursier helvétiques, dès lors que les actions poursuivent leur reprise après leur chute de l’an passé. Ce sont les principaux enseignements du nouveau sondage trimestriel d’UBS Global Wealth Management sur la confiance des investisseurs.

49% des investisseurs suisses ont exprimé leur optimisme quant à l’économie de leur pays, contre 41% au trimestre précédent. 44% ont également fait part de leur optimisme concernant le marché boursier helvétique, contre 36% trois mois plus tôt. Le Chief Investment Office (CIO) d’UBS Global Wealth Management conserve un positionnement neutre à l’égard des actions suisses.

En comparaison, par rapport au trimestre précédent, les investisseurs du monde entier ont exprimé des niveaux d’optimisme similaires quant à leurs économies et leurs marchés boursiers nationaux. 59% se sont dits optimistes quant à leur économie nationale au trimestre dernier, contre 60% au trimestre précédent. Globalement, 55% des investisseurs dans le monde ont fait part de leur optimisme concernant leurs marchés nationaux, contre 56% trois mois plus tôt.

Néanmoins, les investisseurs suisses demeurent beaucoup plus réticents à placer leur argent sur le marché: seuls 18% d’entre eux prévoient d'investir davantage contre 46% en moyenne à l’échelle mondiale. Le CIO d’UBS recommande aux investisseurs de continuer à placer leur argent dans un portefeuille diversifié et conserve dans l’ensemble, pour le reste de l’année 2019 une position favorable à l’égard des actions.

L’enquête, à laquelle ont répondu plus de 3800 investisseurs fortunés et entrepreneurs dans dix-sept pays, montre que les investisseurs suisses classent la hausse des coûts de la santé au premier rang de leurs préoccupations, 44% d’entre eux y voyant un très sérieux sujet d’inquiétude.

Avec 41% des sondés, la guerre commerciale mondiale a été la deuxième préoccupation majeure la plus citée, soit une progression trimestrielle de quatorze points de pourcentage. La hausse des taux d’intérêt est arrivée en troisième position, en étant citée par 40% des sondés, soit une progression de 31 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent.

Les entrepreneurs suisses ont également fait de la hausse des coûts de la santé leur principale préoccupation avec 41% de citations, devant la réglementation (36%) et la fiscalité (33%). L’optimisme des entrepreneurs helvétiques quant à leur économie nationale est resté plus élevé que celui des investisseurs: 52% de sondés affichent une opinion positive, même si cette proportion est en légère baisse (-2%) par rapport au trimestre précédent.

Anton Simonet, responsable d'UBS Wealth Management Switzerland & Global FIM, déclare: "Les investisseurs suisses restent optimistes quant à l'économie helvétique et mondiale. Néanmoins, leur approche d'investissement plus réservée reflète les temps turbulents d'aujourd'hui. Comme nous voyons les besoins évoluer rapidement, nous continuerons d'aider nos clients à faire des placements fructueux."

A l’échelle mondiale, le sentiment s’est également amélioré au trimestre dernier. La proportion d’investisseurs optimistes quant à l’économie mondiale est certes restée inchangée à 51%, mais la proportion d’investisseurs prévoyant d’investir davantage a augmenté de 4 points de pourcentage, passant de 42% à 46%.

Derrière les Etats-Unis, la région où la disposition à investir a le plus augmenté est l'Union européenne. C’est la conséquence de l’annonce de la Banque centrale européenne qu’elle pourrait envisager de nouvelles impulsions pour faire face au ralentissement économique en Europe. Environ 47% des sondés européens (sans la Suisse) ont déclaré envisager d’investir davantage, soit une progression trimestrielle de huit points de pourcentage.

À propos du sondage

Du 3 juin au 6 juillet 2019, UBS a interrogé 3899 investisseurs et entrepreneurs dont les actifs disponibles sont d’au moins 1 million d’USD (pour les investisseurs) ou le chiffre d’affaires annuel s’élève à au moins 250 000 USD et ayant au moins un employé autre qu’eux-mêmes (pour les entrepreneurs). L’échantillon mondial couvre le Brésil, la Chine, l’Allemagne, Hong Kong, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, la Malaisie, le Mexique, les Philippines, Singapour, la Suisse, Taïwan, la Thaïlande, les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

UBS Switzerland AG

Contacts

UBS Media Relations

Tel. +41-44-234 85 00
mediarelations@ubs.com