Women's Wealth en chiffres – Carrière Seule 1 femme sur 10 est à son compte.

Le passage à l’indépendance apporte son lot de questions, avant tout liées à la prévoyance.

Toutes les indépendantes sont confrontées au même dilemme: comment planifier sa prévoyance retraite?

Il y a quelques années, Chantal Huber a décidé d’ouvrir son propre salon de coiffure  et se mettre à son compte. Celles qui osent franchir le pas représentent une exception. D’après un sondage de l’Office fédéral de la statistique datant de 2017, seule 1 femme sur 10 travaille à son compte en Suisse. Un chiffre inchangé depuis 1990. Ceux qui franchissent le pas sont confrontés à de nombreuses questions: du capital de départ et du financement de la création d’entreprises à la prévoyance retraite.

En quoi est-ce important?

La prévoyance retraite est un sujet particulièrement important en raison des différences d’âge de départ à la retraite et de l’espérance de vie. Devenir indépendant ajoute des difficultés supplémentaires, pour les femmes comme pour les hommes. Il faut, par exemple, décider s’il faut retirer le capital de départ du 2e ou du 3e pilier. Faire cela, c’est accepter les lacunes au moment de la retraite. Même lorsque le financement provient d’autres sources, les lacunes de prévoyance persistent. Aussi, si les indépendants n’ont pas créé de SARL ou de SA, ils ne sont pas contraints de rejoindre une caisse de pension.

En observant les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, on constate que les femmes y renoncent souvent. 30% des indépendantes sont assujetties à une caisse de pension et cotisent régulièrement au 3e pilier de manière libre. Pour elles, il existe différentes options pour leur prévoyance retraite. Elles peuvent s’assurer de manière libre auprès d’une caisse de pension et profiter de possibilités d’économie dans le «grand 3e pilier». Les indépendants sans caisse de pension peuvent verser annuellement jusqu’à 20% du revenu professionnel net au pilier 3 et le déduire entièrement du revenu imposable. Ce n’est que lorsque la prévoyance est réglée qu’il est possible de profiter pleinement des avantages du travail indépendant. L’exemple de Chantal Huber le confirme: «C’est beaucoup de travail, mais on y gagne beaucoup au change.»

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.