Que dit notre experte? L’importance de la prévoyance privée

Pourquoi la prévoyance privée est-elle si importante? Notre experte Jackie Bauer répond à une question qui se pose en permanence.

Il n’est jamais trop tard ni trop tôt, pour investir dans la prévoyance privée.

Permettez-moi de commencer en vous posant une question: «Qui ne souhaiterait pas garder au-delà du départ à la retraite le train de vie dont elle a pris l’habitude?» Les rentes du 1er et du 2e pilier sont souvent insuffisantes pour nous le permettre. Et cela vaut particulièrement pour vous en tant que femme. Comme vous-même ou vos collègues en faites ou en avez fait l’expérience: nous travaillons plus souvent à temps partiel et notre vie professionnelle est jalonnée d’interruptions. C’est pourquoi nous disposons souvent d’un montant d’épargne de prévoyance plus réduit. Et dans ces conditions, même si nous pouvons prendre notre retraite plus tôt et en profiter plus longtemps grâce à une espérance de vie plus élevée, il nous sera difficile de la savourer pleinement si nous laissons les choses suivre leur cours. Bien au contraire.

La prévoyance privée vous aide à vous assurer une indépendance financière pour votre retraite. Pour y arriver, il est particulièrement important pour nous, en tant que femmes, d’avoir déjà été suffisamment prévoyantes pendant notre vie active. Comment, dès lors, utiliser les instruments de la prévoyance privée pour pouvoir profiter pleinement d’une retraite sans soucis?

Élargir sa connaissance de la finance

Vous souhaitez enrichir vos connaissances sur la prévoyance? Dans ce cas, abonnez-vous au module «prévoyance».

Voici comment investir dans votre prévoyance privée

La réponse à cette question dépend du moment où vous commencez à investir: à partir de quand dois-je planifier ma prévoyance? À cette question, je ne peux que répondre: il n’est jamais trop tard ni trop tôt. Plus tôt vous commencez à mettre de côté, plus grande votre marge de manœuvre sera plus tard pour les ajustements, et vous ne pourrez que mieux réagir à des changements soudains et inattendus.

Si, à ce jour, vous n’avez pas encore ou avez à peine investi dans la prévoyance privée, vous ne devez surtout pas penser qu’à un âge avancé, il ne vaut plus la peine de le faire. Ne pas du tout investir dans votre prévoyance privée serait la pire décision que vous puissiez prendre.

Dans un premier temps, investissez dans le pilier 3a. Si vous le faites chaque mois de façon automatique, l’épargne ne vous paraitra que plus simple et vous serez surprise de voir à quel montant vous arrivez au fil de versements réguliers, même de petits montants. En outre, les versements effectués au titre du pilier 3a sont avantagés fiscalement. Notre calculateur de prévoyance économies d’impôts peut vous aider à calculer le montant de versement qui vous convient.

Vous pouvez ensuite contrôler s’il n’y a pas de lacune à combler dans le 1er pilier (AVS) et dans le 2e pilier (caisse de pension). Vous pouvez combler un trou éventuel au moyen de versements facultatifs (pour l’AVS dans un délai de cinq ans seulement). Ça en vaut la peine, et pas seulement pour ce qui est de la prévoyance, mais parce qu’on peut en retirer des économies d’impôts. Utilisez notre calculateur de retraite, pour détecter d’éventuelles lacunes.

Ne pas du tout investir dans votre prévoyance privée serait la pire décision que vous puissiez prendre.

C’est justement en période de taux très bas que vous devriez penser à investir votre argent. Si votre horizon de placement s’étend au-delà de 10 ans, il vaut la peine, par exemple, d’investir dans des fonds de prévoyance avec une part en actions plus importante. Si les cours des actions sont souvent exposés à des fluctuations plus fortes, comme c’est le cas actuellement, ils offrent aussi des perspectives de rendement plus élevé. Si vous êtes plus proche de la retraite, il vaut mieux diversifier le risque et réduire la part en actions.

Prenons ensemble les choses en main

Nous, les femmes, ne le concédons pas volontiers, mais nous savons toutes que nous rechignons à prendre bon nombre de décisions. En particulier quand il s’agit de prévoyance et de finances, nous ne savons souvent pas si et comment nous devrions investir. C’est pourquoi je vous recommande de commencer par de petits pas, plutôt que de ne rien faire. On n’appréhende les thèmes liés aux finances, comme la planification de sa prévoyance personnelle, que par un processus d’apprentissage.

Commencez, comme évoqué, par des versements réguliers dans le pilier 3a, pour vous familiariser avec la thématique. La prévoyance vieillesse vous laisse une grande liberté, de sorte qu’il y a pour chacun une formule individuelle de prévoyance. Et pour trouver celle qui vous convient, je vous conseille de recourir au soutien d’une conseillère ou d’un conseiller, qui vous accompagnera sur la voie que vous aurez choisie.

Je vous recommande également la lecture de nos articles au sujet de la prévoyance sur le site de la Women’s Wealth Academy. Vous y trouverez par exemple des idées et des exemples à suivre pour la planification de votre prévoyance personnelle.

Jackie Bauer est économiste et experte en prévoyance chez UBS. Elle dirige le service Prévoyance Research (études sur le sujet de la prévoyance) au Chief Investment Office. Jackie tient régulièrement des conférences sur les changements actuels et à venir dans le système de prévoyance suisse et sur ce qu’ils impliquent pour les investisseurs privés et institutionnels. Elle a fait des études d’économie à l’université de Zurich et travaille depuis 2013 chez UBS.

Restez informées

Vous souhaitez recevoir les actualités de l’Academy? Abonnez-vous à la newsletter Women’s Wealth Academy.