Women's Wealth en chiffres – Carrière Travail à temps partiel et sécurité financière

Plus de 50% des femmes suisses travaillent à temps partiel, une situation qui implique des besoins financiers à long terme spécifiques.

Le recours plus fréquent au temps partiel et l’espérance de vie plus longue engendre un revenu disponible plus faible à la retraite pour les femmes.

Selon l’Office fédéral de la statistique, 6 femmes sur 10 travaillent à temps partiel en Suisse, contre seulement 1,8 homme sur 10. Entre la garde d’enfants, les tâches ménagères, l’aide prodiguée aux proches en plus de leur activité professionnelle, il s’avère qu’une grande partie du travail des femmes n’est pas rémunéré. Le travail à temps partiel comporte ainsi son lot d’inconvénients, notamment financiers.

Un chiffre important, pourquoi?

Tout d’abord, l’activité à temps partiel conduit à percevoir une rente plus basse de la part de la caisse de pension et de l’AVS. La baisse de l’âge de départ à la retraite et l’augmentation de l’espérance de vie ne font qu’empirer la situation. Les femmes sont exposées à des lacunes de prévoyance lorsqu’elles travaillent longtemps à temps partiel et souffrent d’une perte de revenus suite à des congés maternité par exemple. Les femmes travaillant à temps partiel sont donc désavantagées à plusieurs titres. Il est ainsi judicieux d’utiliser les options d’épargne de prévoyance du pilier 3a, que ce soit avec un compte 3a classique ou avec d’autres fonds de placement qui offrent de meilleures perspectives de rendement. Indépendamment de tout cela, il est impératif pour les femmes travaillant à temps partiel de s’occuper au plus tôt de leur prévoyance. Notre Calculateur de prévoyance peut y participer.

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.