Photo: Valeriano Di Domenico

Quelle est l’influence de la durabilité sur la palette de placements?

Depuis quelques années, la gamme de produits et les modalités d’investissement durable se développent constamment en adéquation avec la demande. L’élaboration de conditions cadres réglementaires contribuera sans conteste à dynamiser encore l’élargissement de l’univers d’investissement. Ces derniers mois, nous avons constaté un véritable essor de ces tendances.

Pourquoi?

Les investisseurs privés sont de plus en plus conscients des conséquences négatives du changement climatique et des défis liés à l’évolution démographique. Les investisseurs institutionnels misent souvent sur une stratégie ESG plutôt réactive en raison des contraintes réglementaires et afin d’éviter les risques de réputation. Cependant, un nombre croissant d’entreprises appliquent consciemment une stratégie ESG active en ce qui concerne leurs fonds de caisse de pension et qui, en conformité avec la stratégie d’entreprise, la véhiculent de façon ciblée dans leur communication externe ainsi qu’à l’égard des parties prenantes.

Quels critères définissent les investissements durables?

La nature durable des fonds de placement est évaluée à l’aide d’analyses ESG internes et par des instances externes. De manière générale, un investissement est censé exercer un impact positif sur l’environnement et la société, sans toutefois compromettre l’opportunité de rendement. Les sociétés impliquées dans des activités commerciales controversées sont exclues d’emblée. Par ailleurs, le portefeuille des entreprises doit présenter une valeur ESG supérieure ainsi qu’un profil CO2 plus favorable que ceux d’un indice de référence défini. Bon nombre d’investisseurs sont désormais en quête d’un dialogue actif et souhaitent influencer l’orientation ESG d’une entreprise par le biais de leur droit de vote.

Conseil en prévoyance professionnelle

Trouvez la solution de prévoyance qui répond aux besoins de votre entreprise

Quels secteurs sont les plus représentés en matière d’investissements durables?

Le choix des références adéquates constitue un facteur clé, en particulier pour les investisseurs institutionnels. Traditionnellement, l’approche d’exclusion consiste à écarter les entreprises réalisant des chiffres d’affaires élevés dans la production de charbon, d’énergie nucléaire, de tabac et d’alcool, voire liées à la fabrication d’armes ou aux jeux d’argent. Le secteur de la santé ainsi que les entreprises technologiques, notamment dans le domaine des énergies renouvelables, sont plus fortement pondérés.

Comment jugez-vous le potentiel de rendement des investissements durables?

Le fait que le respect de critères écologiques et sociaux mine le rendement d’un investissement est une idée préconçue largement réfutée. En effet, la conscience du risque/rendement profite à l’activité commerciale et, par conséquent, à la performance. Les entreprises qui connaissent leurs risques les gèrent de façon plus consciente. La performance ajustée au risque de la plupart des fonds d’investissement ESG se développe de façon identique, voire meilleure.

Quels produits de placement durables sont actuellement les plus demandés?

Dans le contexte institutionnel, la demande la plus importante concerne les stratégies de type basées sur les indices. La réduction de l’empreinte carbone est ici essentielle, car c’est dans ce domaine que la pression sociopolitique est la plus forte. En matière de prévoyance vieillesse également, les approches écologiques, sociales et philanthropiques ne cessent de gagner en importance. Ainsi, nous avons récemment adapté notre gamme de fonds de placement des 2e et 3e piliers dans l’optique des critères ESG. Il s’agit là de tendances très systématiques.

Comment la tendance à la durabilité devrait-elle évoluer ces prochaines années?

La durabilité est une tendance structurelle qui continuera à gagner de l’ampleur. La pression sociopolitique augmentera elle aussi. De nos jours, la durabilité est un sujet incontournable dans le secteur des investissements. À l’avenir, la question portera non pas sur la nécessité d’investissements durables, mais sur leur qualité. À cet égard, UBS souhaite se profiler comme l’une des institutions leaders dans le monde.

Patrick O. Müller

Head Institutional Clients & Global Asset Servicing

Patrick O. Müller est responsable de l’ensemble des groupes de clients institutionnels (assurances, fondations collectives, caisses de pension, etc.) ainsi que des opérations d’asset servicing mondiales pour Global Wealth Management et Corporate & Institutional Clients.

Autres articles portant sur le sujet «management»