«Notre nouvelle machine pourrait marquer l’avènement d’une nouvelle ère pour les exploitants de centrales hydroélectriques», explique Urs Morgenthaler. Photos: Nik Hunger

Lorsque l’on franchit le seuil de l’usine de Bunorm AG, on se croirait dans un film de science-fiction. En effet, un gigantesque colosse d’acier s’y dresse, semblable à un portail galactique sorti tout droit de «Star Wars».

Cependant, la construction est utilisée à des fins plus pratiques et plus terrestres. Le tour mobile baptisé TURNINGATOR® permet la révision des corps de turbines très lourds dans les centrales hydroélectriques, dans l’objectif d’accroître l’efficacité. En vue de simuler ce type de travaux et de former les techniciens responsables, Bunorm AG a reproduit des parties entières d’une turbine. Les originaux sont bétonnés dans un site d’Asie centrale.

Gain d’efficacité pour les centrales hydroélectriques

«Si l’idée d’une intervention mobile sur site germait certes déjà dans la branche, nous avons été les premiers à la concrétiser, et ce, en nous aidant de la technologie CNC. C’est ainsi que notre client a pu profiter d’un avantage concurrentiel notable», souligne Urs Morgenthaler, qui représente la troisième génération à la tête de l’entreprise familiale Bunorm AG, à Aarwangen. «CNC» signifie «Computerized Numerical Control», une technologie capable de fabriquer automatiquement des pièces de formes complexes avec la plus grande précision.

Quels avantages cette installation offre-t-elle au client, dont le nom est soumis à l’obligation de confidentialité? Jusqu’ici, les mécaniciens devaient usiner manuellement la plupart des pièces de la turbine nécessitant un traitement. Il s’agissait donc de transporter péniblement chaque machine concernée et chaque élément à la centrale. «L’immobilisation d’une turbine génère des coûts entre 500 000 et 750 000 dollars par jour. Notre usinage mobile permet de réduire la durée de maintenance d’une semaine à trois jours, affirme Urs Morgenthaler. De quoi permettre aux gros exploitants de centrales d’économiser beaucoup d’argent à long terme.»

Trade and Export Finance

Couverture et financement des activités internationales

Le TURNINGATOR® en mode entraînement: cette gigantesque construction mobile se déplacera prochainement d’une turbine à l’autre dans une centrale hydroélectrique, afin de la faire tourner à plein régime.

Du croquis au service

Reste à savoir comment une PME suisse employant quelque 70 collaborateurs, dont 10 apprentis, a remporté la course pour ce projet pionnier international. Urs Morgenthaler estime que la clé du succès réside dans le fait que Bunorm AG est en mesure de couvrir l’ensemble de la chaîne de création de valeur, de l’ingénierie à la fabrication, en passant par le service. Selon le défi à relever, l’entreprise fait ponctuellement appel à des partenaires externes de son réseau. «Nous avons pu proposer une solution globale et la livrer dans des délais très courts. À peine une année s’est écoulée entre les premiers pourparlers et la mise en œuvre», souligne Urs Morgenthaler.

Chaque projet d’envergure présuppose toutefois une grande confiance: le fabricant ne peut développer et fabriquer une machine coûteuse que si le client verse un acompte. Et en période de turbulences, le client ne s’en acquittera que s’il reçoit une garantie bancaire en contrepartie. Il s’agit donc de trouver une banque de renom prête à honorer l’engagement.

Des partenaires engagés pour la compétitivité: Markus Seewer, Responsable de la zone de marché clients professionnels UBS Haute-Argovie, Emmental et Oberland bernois, et Urs Morgenthaler, directeur de Bunorm AG

Situation gagnant-gagnant grâce à la SERV et à UBS

«Quand notre projet s’est dessiné, nous avons cherché le dialogue avec UBS», se souvient Urs Morgenthaler. La banque a analysé les points critiques, tout en exposant les possibilités d’élargir la marge de manœuvre financière grâce à des produits de l’Assurance suisse contre les risques à l’exportation SERV. Par ailleurs, elle a accompagné Bunorm AG dans toutes ses démarches administratives.

De quoi générer une situation gagnant-gagnant: Bunorm AG a pu accorder une garantie bancaire au client et a reçu un acompte en contrepartie. «La SERV propose des solutions ménageant les liquidités. La garantie de «bonds» de la SERV a fourni une réassurance à UBS. Elle a donc pu nous délivrer une garantie bancaire sans réduire nos limites de crédit», explique Urs Morgenthaler. À cela s’ajoute une assurance de garanties contractuelles de la SERV. Celle-ci couvre Bunorm AG contre les pertes générées, par exemple au cas où l’entreprise serait incapable de livrer en raison de risques politiques et où le client devrait solliciter la garantie bancaire.

Vue d’ensemble des garanties de «bonds»

En matière d’exportation, les fournisseurs suisses sont souvent obligés de fournir une garantie bancaire en faveur du mandant. L’assurance de garanties contractuelles protège le fournisseur contre les pertes pouvant résulter de la revendication d’une telle garantie bancaire. Ce produit SERV peut en outre être complété par une garantie de «bonds», qui permet de ne pratiquement pas toucher à la limite de crédit octroyée par la banque. De quoi renforcer les liquidités du fournisseur et de laisser de la marge pour d’autres projets.

Aujourd’hui, il est courant, voire prescrit par la loi, de procéder à un appel d’offres pour les gros mandats. Souvent, l’instance qui organise la mise au concours demande que le devis des sociétés intéressées soit accompagné d’une garantie bancaire. Cette démarche sert à protéger le demandeur des offres peu sérieuses ou insuffisamment qualifiées.

Les garanties de performance ou d’exécution donnent au client l’assurance que le fournisseur respectera ses engagements contractuels. Si ce dernier accuse un retard, qu’il ne livre pas ou seulement de manière incomplète, le mandant peut exiger une compensation pour le dommage qu’il subit, en sollicitant ladite garantie.

Les conditions de paiement pour les opérations d’exportation importantes prévoient généralement le versement d’un acompte au fournisseur. Pour s’assurer que son argent sera utilisé conformément aux dispositions contractuelles, le client exige du fournisseur une garantie de remboursement d’acompte. Si le fournisseur manque à ses obligations, le client peut exiger le remboursement de l’acompte versé auprès de la banque garante.

La passion du soudage – pour un travail millimétré comme pour des constructions de 10 tonnes

Solution idéale pour les PME

En apportant sa contribution à l’histoire industrielle avec Bunorm AG, Urs Morgenthaler ne songe pas en priorité à son propre succès. Son cœur bat pour la place industrielle suisse. À ce titre, il aspire à encourager d’autres PME à évaluer leurs opportunités avec la SERV. «La SERV propose des solutions offrant une vaste marge de manœuvre. Il est parfois plus simple de financer une affaire à l’étranger qu’avec des clients suisses!»

Toutefois, la SERV examine minutieusement chaque projet, ce qui peut être chronophage. Urs Morgenthaler souligne cependant que la SERV s’est montrée particulièrement orientée clientèle. Son conseil: «Dès la phase d’appel d’offres, adressez-vous à une banque au bénéfice d’une expérience de longue date dans le commerce international.»

Dans le bâtiment de production, on rencontre des installations futuristes un peu partout. Le TURNINGATOR
® ne devrait donc pas être le dernier projet réalisé avec la SERV. Et il est très probable que Bunorm AG continue à assumer son rôle de précurseur en matière d’innovation.

Urs Morgenthaler

Constructeur de machines et ingénieur, Urs Morgenthaler dirige Bunorm AG comme représentant de la troisième génération. Avec ses 70 employés et un parc de machines diversifié, Bunorm AG est en mesure de développer et de fabriquer aussi bien des pièces détachées exigeantes que des installations ultracomplexes.

Autres articles portant sur le sujet «international»