«Chéri, j’ai besoin de temps pour notre enfant», entend-on parfois dire de nouvelles mamans à leur conjoint; mais l’inverse peut être tout aussi vrai. En effet, des études montrent que la relation entre les parents et leur enfant au cours des trois premières années contribue de manière significative à la réussite future et au bonheur du nouveau-né.

De nombreux couples décident lequel des partenaires réduit ou renonce complètement à son activité professionnelle pour le bien de l’enfant. Cela représente certes un investissement précieux pour le futur de l’enfant mais n’est pas sans conséquence sur leur prévoyance. Que devraient savoir les parents, s’ils décident soudainement de rester à la maison?

Caisse de pension: les prestations baissent

En réduisant son temps de travail, on diminue en même temps les prestations de la prévoyance professionnelle. En effet, le salaire assuré est moindre. Ainsi, si le parent concerné devenait invalide contre attente, il devrait se contenter de rentes d'invalidité moins élevées de la caisse de pension. De la même façon, l'avoir de vieillesse diminue.

Ce problème s’accentue si papa ou maman abandonne complètement son activité. En cas d’invalidité, il ne lui reste plus tard que les prestations du premier pilier AVS/AI – ainsi qu’un éventuel capital de libre passage de la caisse de pension, précédemment épargné. Mais vous ne pouvez le recevoir qu’au moment de la retraite.

Si les parents réduisent uniquement leur temps de travail, la question de rachats de caisse de pension se pose afin de combler les lacunes de prévoyance. Ils peuvent être déduits du revenu imposable. Néanmoins, les achats ne doivent pas être effectués uniquement à des fins fiscales. Il convient plutôt d'examiner attentivement la situation familiale et la situation financière de la caisse de pension.

Pilier 3a: combler les lacunes – économiser des impôts

En tout cas, la prévoyance liée facultative, le pilier 3a, est intéressant. Les versements au pilier 3a (compte Fisca UBS) sont fiscalement complètement déductibles. Les personnes assurées auprès d’une caisse de pension peuvent verser au pilier 3a 6768 francs maximum pour 2018. De plus petits montants sont également autorisés. Pour les familles qui veulent tirer le maximum de leurs économies à long terme, l'épargne en fonds de placement dans le pilier 3a peut également convenir. Le fonds de placement UBS Vitainvest laisse entrevoir des opportunités de rendement plus élevé à long terme. En contrepartie, il faut s’attendre à des fluctuations de valeur plus fortes.

Prévoir et économiser pour son logement

Les fonds du pilier 3a peuvent en principe être prélevés au plus tôt cinq ans avant d'atteindre l'âge normal de la retraite. Quelques exceptions sont cependant possibles: par exemple, si quelqu'un perçoit une pension d'invalidité complète, il peut se faire payer son pilier 3a. En outre, les fonds épargnés peuvent être utilisés pour l’achat d’un logement − le rêve de nombreuses jeunes familles.

Économies: chaque pourcentage compte

Au final, prévoir signifie toujours: économiser. Et peu importe la forme de prévoyance préférée, le principe est toujours le même: plus vous commencez tôt à mettre régulièrement de côté, mieux c’est. Chaque pourcentage d’intérêt et chaque année comptent. En économisant 250 francs par mois et avec un taux d'intérêt annuel de 2%, on reçoit un capital d’environ 74 000 francs au bout de 20 ans. Avec un taux d'intérêt de 3%, cela représenterait presque 82 000 francs. En matière de prévoyance, l’erreur la plus grave est de la remettre à plus tard.

Calculateur de prévoyance

Calculez l’avoir de votre prévoyance vieillesse ou les impôts que vous pouvez économiser.