Mandats discrétionnaires

Informations sur le produit pour UBS ManageTM [Sustainable Investing], UBS ManageTM Advanced [Sustainable Investing], UBS ManageTM Premium [Sustainable Investing]

UBS ManageTM [Sustainable Investing], UBS ManageTM Advanced [Sustainable Investing], UBS ManageTM Premium [Sustainable Investing] ont des objectifs en matière de développement durable et, de ce fait, tiennent compte des caractéristiques environnementales, sociales et de la gouvernance (ESG) en plus des critères financiers lors de la sélection d’une opportunité d'investissement. UBS a défini un ensemble d’approches SI avec des composantes ESG spécifiques. Tout fonds et tout portefeuille de titres individuels doit suivre l’une des approches suivantes afin d’être inclus dans UBS Manage SI.

Quels sont les éléments contraignants dans le cadre de la sélection d’un investissement?
La stratégie se fonde sur le profil de risque/rendement que le client a choisi. Les facteurs ESG font parties des facteurs clés pris en compte lors d’une décision d'investissement. Le mandat suit une approche d’intégration des critères ESG combinant des facteurs ESG avec des considérations financières traditionnelles. Cela implique de comprendre la manière dont les gestionnaires de fonds prennent en compte les risques liés au domaine ESG qui sont susceptibles d’engendrer des coûts conséquents ou la manière dont les gestionnaires de fonds prennent en compte les principales thématiques et tendances en matière de durabilité.

Les portefeuilles UBS Manage SI sont façonnés de manière à n’utiliser que des approches SI avec des composantes ESG définies par UBS CIO et contiennent, par conséquent, 100% des allocations sont faites en fonction des objectifs ESG (à l'exclusion des espèces). Les approches SI comprennent actuellement (et pourront être étendues à l’avenir) des :

  • Development bank bonds : des obligations émises par des banques multilatérales de développement (BMD). Les BMD sont soutenues par de nombreux gouvernements afin de financer un développement économique durable.
  • Green bonds : des obligations finançant des projets environnementaux. On peut compter parmi les émetteurs des sociétés, des municipalités et des banques de développement.
  • ESG engagement equities : une approche où les gestionnaires de fonds achètent des prises de participation actives afin d’encourager le management de l’entreprise à augmenter leur performance en matière de problématiques et d’opportunités ESG.
  • ESG engagement high-yield bonds : une approche dans laquelle les gestionnaires de fonds achètent des positions actives en obligations émises par des émetteurs ayant reçus des évaluations de crédit en dessous de la note BBB- afin d’encourager le management de l’entreprise à augmenter leur performance en matière de problématiques et d’opportunités ESG.
  • ESG thematic equities : actions de sociétés vendant des produits et des services visant à résoudre des problématiques environnemental ou social particulières et/ou qui se distinguent par une bonne gestion d’un facteur ESG spécifique, par exemple l’égalité des genres.
  • Improving ESG equities : actions de sociétés s’améliorant en matière de gestion d'importantes problématiques et opportunités ESG.
  • ESG Leaders equities : actions de sociétés dont la manière de gérer plusieurs problématiques importantes et opportunités ESG les distingue des sociétés concurrentes.
  • ESG Leaders bonds : obligations de sociétés dont la manière de gérer plusieurs problématiques importantes et opportunités ESG les distingue des sociétés concurrentes.

Selon les stratégies utilisées pour optimiser le risque/rendement global du portefeuille, ce dernier contiendra des expositions pouvant faire varier les caractéristiques ESG et d'investissement durable. Le pourcentage de l’allocation dépend du profil de risque du client. Les allocations s'effectuent principalement via des fonds de placement. Lorsque UBS investit via des titres en détention directe, elle met l’accent sur l’approche ESG Leaders en évaluant les émetteurs à l’aune de six thématiques de durabilité (changement climatique, eau, pollution et déchets, produits et services, ressources humaines, gouvernance).

Quelle politique pour évaluer les bonnes pratiques en matière de gouvernance?
Lorsqu’elle sélectionne des stratégies d'investissement pour des portefeuilles SI, UBS dispose en tant que distributeur de fonds d’un processus de recherche qui évalue de manière répétée les fonds à travers divers critères, avec comme exemple les personnes, les processus, la philosophie, la performance, les risques et les prix. Un fonds doit se distinguer continuellement et à travers plusieurs critères pour être pris en considération dans l'univers d'investissement d'UBS. Lorsque les ressources humaines sont prises en compte comme critère par UBS, elle analyse la gouvernance d’une entreprise gérant le fonds, incluant l’expérience et la qualité du gestionnaire de fonds ainsi que les mesures d’incitations d’une telle entreprise. Le non-respect des critères utilisés peut avoir des conséquences sur les attentes futures pour ce fonds. Cette situation exige un suivi renforcé ou peut provoquer un retrait de l'univers d'investissement d'UBS.

Lorsqu’elle réalise des investissements directs pour des portefeuilles de clients, UBS recherche des entreprises équitables et transparentes quant à la politique salariale menée par les dirigeants, à l’indépendance des administrateurs, à la politique fiscale et aux mesures prises contre la corruption. Elle évalue aussi les efforts des gouvernements en matière de promotion d’institutions fortes et de l’Etat de droit ainsi que de leur engagement dans les traités internationaux sur les questions environnementales et sociales.

Fonds
UBS mène une analyse approfondie des candidats finaux de fournisseurs de fonds externes avant d’intégrer lesdits fonds dans l'univers de produits UBS (ceci concerne tous les fonds, pas seulement les fonds SI/ESG). Sur la base de ces informations, UBS se forge une opinion sur la qualité de ce processus d'investissement y compris sur son approche de l’intégration ESG. Cette opinion est documentée dans le rapport formel de due diligence. Le processus de due diligence comprend des questionnaires et des interviews où les gestionnaires en investissement fournissent des informations relatives au fonds, y compris p. ex. sur la manière dont les critères ESG sont intégrés dans leur processus d'investissement ou sur les efforts entrepris au sein de toute la société concernant lesdits critères.

Un questionnaire d'"intentionalité" spécifique est envoyé aux sociétés de gestion pour l'ensemble des fonds constituant la liste de fonds approuvés. Chaque fonds bénéficie d'une note allant de 0 à 3 et permettant de mesurer l'importance qu'accorde le gérant du fonds aux critères ESG et comment ils intègrent ces éléments dans leur gestion.

Afin de pouvoir être sélectionnée pour un mandat ou portefeuille discrétionnaire SI, l’approche du fonds d'investissementdoit s’inscrire dans le cadre des approches SI définies par UBS CIO dans le Sustainable Investing Strategic Asset Allocation, p. ex. ESG Leaders, Improvers, Engagement etc. (cf. livre blanc d’UBS CIO "Investing for Good and Returns (PDF, 660 KB)").

Titres individuels
UBS maintient une base de données des scores en matière de durabilité qui indique le niveau atteint par un émetteur quant aux paramètres ESG qur 6 grands critères (changement climatique, eau, déchets, capital humain, produits et services et enfin gouvernance). UBS a développé sa propre méthode pour générer ces scores. Le processus s’appuie sur des données provenant de fournisseurs de données ESG hautement qualifiés et sélectionnés sur la base de leur expertise respective, couvrant près de 11 000 émetteurs d’actions et d’obligations dans 170 pays. Notre méthode s’insère aussi dans le cadre de la Materiality Map du Sustainability Accounting Standards Board (SASB), qui identifie les questions en matière de durabilité susceptibles d’avoir un impact sur la création de valeur et sur la performance financière. L’émetteur doit être intégré dans l’univers SI global ou régional afin d’être sélectionné dans le cadre d’un portefeuille SI. Les gestionnaires de portefeuilles ont l’obligation de céder les titres (si ceux-ci sont effectivement détenus) de portefeuilles SI d’un émetteur qui ne correspond plus aux attentes.

Fonds
Le respect de l'approche SI est vérifié dans le cadre du processus habituel de surveillance des fonds. Il est demandé aux gestionnaires de fonds d'actualiser annuellement le questionnaire afin de surveiller tout changement potentiel de notre avis global. Lors de réunions périodiques, les résultats des fonds et les changements en matière de personnel et de processus (incl. l’approche SI et l’intégration ESG) seront discutés, évalués et rapportés. Le niveau de recommandation de l’analyste sera réévalué sous tous rapports.

La note ESG est révisée annuellement en sus des révisions habituelles de placements. Un analyste de fonds peut recommander l’exclusion d’un fonds d’un portefeuille SI en cas de baisse considérable de la note ESG. De manière similaire, une amélioration significative de la note en matière d’intégration ESG peut permettre à un fonds de répondre aux critères d’une approche SI dans le cadre de la SI Stategic Asset Allocation (SAA) et de devenir éligible pour un portefeuille SI.

Titres individuels
La méthode est créée, révisée et mise à jour (le cas échéant) par le Sustainable Investing Methodology Committee. Le comité se réunit tous les six mois et comprend différents membres d’équipes de recherche et d'investissements axés sur le SI. Un chercheur indépendant est un conseiller du comité sur nomination du GWM CIO Sustainable Investing Research team. Toute modification de la méthode requiert l’approbation du comité.

En outre, les scores SI sont mis à jour trimestriellement, et la qualité et l’exactitude sont vérifiées lors de chaque mise à jour. Des mises à jour ad hoc sont aussi possibles dans le cadre de controverses importantes qui peuvent engendrer un changement de note et donc l’exclusion d’émetteurs de l’univers SI concerné. En effet, si le score d’un émetteur tombe en dessous du seuil d’inclusion dans un portefeuille SI, les gestionnaires de portefeuilles ont l’obligation de céder les titres (si ceux-ci sont effectivement détenus) du portefeuille SI concerné.

UBS décide de qualifier ou non un investissement de durable après avoir appliqué l'analyse et le processus de surveillance. UBS ne mesure pas systématiquement le respect des critères SI au-delà du binôme «éligible» ou «non éligible». Cependant, UBS s’efforce de fournir au client une information tant qualitative que quantitative afin d’illustrer l’impact de leurs investissements en matière de durabilité. Le rapport de l’impact en matière de durabilité n’est pas spécifique au portefeuille et il dépend des informations qu’UBS reçoit de la part d’émetteurs de fonds tiers.

Veuillez consulter la dernière version du document CIO Scoring Methodology. Il décrit notre approche d’évaluation de la performance en matière de durabilité pour les entreprises et les émetteurs, agrégeant des informations ESG de multiples fournisseurs de données afin d’avoir une vision de la performance en matière de durabilité d'investissements potentiels. Il n’existe aucune approche universelle d’évaluation de la durabilité d’une entreprise, mais la méthode d’UBS se base sur les meilleurs pratiques actuelles du secteur et fait l’objet d’une évaluation et d’une itération constante afin d’assurer la pertinence d’une telle méthode dans un univers en constante mutation.

Par la façon dont nous établissons les scores, nous souhaitons aider les investisseurs privés à prendre des décisions informés, tout en relevant les défis de la qualité des données, de la faisabilité d’un investissement et de la transparence.  

Fonds
Lors de la sélection d’un fonds, UBS utilise une approche de portefeuille qui prend en compte l’approche SI la plus adaptée au fonds concerné.

  • Limites – la surveillance est tributaire de la vision subjective des chercheurs analystes de fonds. Certaines approches SI sont moins bien établies, ce qui implique moins de possibilité de comparaison.
  • Atténuations – les analystes de fonds disposent s’ils le souhaitent de données ESG, p. ex. des scores SI, afin d'être aidés dans le processus de diligence requise et d’évaluation. UBS propose aussi des cours pratiques ESG pour analystes de fonds et ces derniers collaborent étroitement avec les spécialistes SI.

Titres individuels
UBS s’appuie sur une méthode basée sur les données à partir de règles dans le but d’établir un score et d’agréger des données ESG vierges de tout apport de la recherche.

  • Limites – les limites bien connues de ce processus sont notamment les lacunes des données, les différences régionales en matière de divulgation des informations par les entreprises, les différences entre secteurs, les différences de méthodes d’établissement des scores et de pondération des questions etc.
  • Atténuations – UBS a développé une méthode solide en matière de traitement des données par laquelle elle recueille des données provenant de fournisseurs hautement qualifiés et les agrège conformément à une méthode interne (cf. la fiche d’information relative à la méthode décrite plus haut). UBS possède et développe un processus exclusif en interne, ce qui le rend parfaitement transparent et contrôlable. Un chercheur indépendant engagé par UBS conseille notre comité de méthode.

Pour l’instant, UBS n’exerce aucun droit de vote des investisseurs par procuration dans des portefeuilles discrétionnaires. UBS collabore avec des sociétés externes de gestion de fonds, et leur droit de vote ainsi que la possibilité d’impliquer ces sociétés est un élément clé de l’évaluation des fonds ESG par UBS.