Women's Wealth en chiffres – Famille La quarantaine, un âge marqué par le divorce

Le divorce n’est plus un sujet tabou. Et pourtant on ne parle pas beaucoup des répercutions financières.

Afin de se protéger contre les mauvaises surprises après un divorce, les femmes devraient se planifier leurs finances en avance et sur le long terme.

On dit que l’amour ne dure que 7 ans. Pourtant ce dicton populaire est démenti par les chiffres de l’Office fédérale de la statistique: en effet, les couples se sépareraient plutôt au bout de 15 années. Cela signifie que 30% des femmes sont dans la quarantaine au moment du divorce. En plus de l’impact émotionnel de cet évènement de la vie, le divorce a également un impact financier sur elles, surtout pour ce qui est de la prévoyance retraite qui s’avère plus difficile à compenser en avançant dans l’âge.

En quoi est-ce important?

La répartition des rôles n’a pas changé. C’est l’homme, pourvoyeur principal du couple, qui se charge des questions financières à long terme. Cela est confirmé par l’étude d’UBS Investor Watch. Les décisions communes sont l’apanage de seulement 20% des couples. Pour les femmes, le divorce implique la fin de leur subordination financière. Même quand les droits AVC et avoirs de la caisse de pension ont été répartis à part égale pendant le mariage, les femmes reçoivent souvent des pensions plus faibles que si elles étaient restées mariées. Cette différence post-divorce doit être rattrapée, mais cela se révèle être difficile, en raison des périodes d’inactivité professionnelle ou du temps partiel plus important passés les 40 ans. C’est pourquoi les femmes devraient s’investir de la même manière avant et pendant le mariage sur les questions financières et la prévoyance retraite. Pour cela, vous pouvez vous servir d’instruments comme le Calculateur retraite UBS

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.