Patrimoine Trouvez le placement qui vous convient

Ceux qui souhaitent investir de l’argent sont confrontés à un vaste choix de placements. Découvrez ceux qui vous conviennent.

Actions, obligations, monnaies: l’argent peut être investi dans différents types de placements.

Ceux qui souhaitent investir de l’argent sont confrontés à un vaste choix de placements: actions, obligations, fonds, produits structurés et bien d’autres.
Les investisseuses ont l’embarras du choix pour trouver le placement qui leur convient. Il existe autant de besoins et de souhaits en matière de placements que de possibilités sur le marché financier d’y répondre. Avant de placer une partie de leur patrimoine, les investisseuses potentielles devraient se poser les questions suivantes:

  • Objectifs et besoins: quels sont les objectifs financiers qu’elles souhaitent atteindre avec ce placement? Quels besoins souhaitent-elles couvrir?
  • Propension au risque: quels sont les risques qu’elles sont disposées à prendre et à assumer?
  • Horizon temporel: sur quelle période peuvent-elles et souhaitent-elles investir?
  • Fréquence: souhaitent-elles investir du capital une seule fois ou régulièrement?
  • Valeurs: y a-t-il des entreprises ou des secteurs qui ne correspondent pas à leurs valeurs?

Le Financial Personality Test permet à celles qui investissent pour la première fois de répondre, entre autres, à ces questions.

Le test permet aux investisseuses qui débutent de déterminer leur profil, sur la base duquel établir une stratégie de placement personnelle. En effet, le choix de cette dernière dépend directement de la propension au risque.

Chaque type de placement présente différents risques et opportunités

L’univers des placements est vaste et leurs caractéristiques, très diverses. Voici les principaux types de placements:

  • actions
  • obligations
  • monnaies
  • placements alternatifs (p.ex. matières premières et immobilier)
  • fonds

Les placements peuvent encore être divisés en plusieurs sous-catégories.

Actions: investissez directement dans les entreprises

Les actions sont des titres émis par les sociétés par actions (les entreprises). Lorsque l’on investit dans les actions d’une entreprise, on en achète des parts. Les actionnaires ont droit à des gains sous forme de dividendes, à condition que l’entreprise soit suffisamment prospère pour les redistribuer. La majorité des entreprises qui proposent des actions à la vente sont cotées en Bourse. La valeur d’une action est donc indiquée par son cours actuel (du jour). Ce qui signifie que les investisseuses peuvent aussi générer un gain de change lorsqu’elles vendent leurs actions à un cours plus élevé qu’au moment de l’achat. Comparés à ceux des obligations, les cours des actions sont plus volatiles. Ils fluctuent davantage suivant les événements sur le marché. C’est pourquoi, en général, les actions présentent plus de risques que les obligations, mais, en contrepartie, elles offrent de meilleures opportunités de rendement.

Obligations: les investisseuses deviennent bailleuses de fonds

Les entreprises, tout comme les institutions publiques, peuvent émettre des obligations. Contrairement à une action, une obligation n’est pas une part d’une entreprise détenue par l’investisseuse, mais un crédit qu’elle octroie à l’émetteur. Pour cela, elle perçoit régulièrement des intérêts (coupons) et à la fin de la durée, se fait rembourser le capital investi. Le montant et la date du versement des intérêts et du remboursement sont indiqués sur l’obligation. Le montant des coupons est influencé par la solvabilité de l’émetteur et la situation sur le marché des capitaux. Par exemple, une obligation de l’État suisse (obligation fédérale), présentant un risque de défaut de crédit très faible, n’apporte que peu d’intérêts. Ces derniers peuvent être fixes ou variables. Les taux d’intérêt fixes sont, comme leur nom l’indique, déjà fixés dès le départ, c.-à-d. qu’une obligation est, par exemple, toujours rémunérée à 3%. C’est ce que l’on appelle des obligations à taux fixe. Les obligations à taux variable redéfinissent le taux à chaque paiement de coupon en majorant un taux de référence (p.ex. le Libor).

Monnaies: placer de l’argent avec les dépôts à terme fixe ou les placements au jour le jour

Que faire de son argent quand on ne veut pas immobiliser à long terme son capital en actions ou en obligations? En plus du compte d’épargne, les produits du marché monétaire sont ici une option, par exemple les comptes de dépôt à terme fixe ou les placements au jour le jour. Les investisseuses placent ainsi un montant liquide auprès d’une banque pour une durée limitée ou illimitée. À la fin de la période, l’argent prêté est remboursé avec les intérêts. Si l’argent est prêté pour une durée illimitée (placement au jour le jour), le taux d’intérêt est variable.

Placements alternatifs: investir en prenant plus de risques et garder de meilleures opportunités de rendement

Si vous souhaitez que les rendements de vos placements soient plus élevés, les placements alternatifs sont une option qui mérite d’être examinée. Les placements alternatifs sont des instruments de placement non traditionnels, contrairement à ceux précités. Dans cette catégorie, on trouve entre autres:

  • les hedge funds, qui vous permettent de placer sur des cours en hausse ou en baisse
  • le private equity, une forme d’investissement qui consiste à investir directement dans des entreprises non cotées en Bourse à fort potentiel de croissance
  • les matières premières, par exemple l’or, le pétrole ou le blé
  • l’immobilier (maisons et appartements)
  • l’art

Les placements alternatifs conviennent mieux aux investisseuses expérimentées, actives et bien informées, car ils comportent souvent un risque plus élevé. Ils peuvent cependant être un complément prometteur à vos investissements.

Placements directs vs placements indirects dans un fonds

Autre possibilité: les produits et solutions d’investissement contenant plusieurs placements, par exemple les fonds: les investisseuses qui placent leur argent dans un fonds en actions ou un fonds indiciel détiennent ainsi des parts de plusieurs entreprises. Un fonds appelé Large Caps Suisse contient, par exemple, des actions de différentes grandes entreprises suisses, un Global Commodity Fund pourrait contenir des actions d’entreprises du monde entier, exerçant leur activité dans le secteur des matières premières. Mais il n’y a pas que les fonds en actions: les autres fonds peuvent contenir un mélange d’actions, d’obligations et de produits du marché monétaire ou même investir dans d’autres fonds. Un Exchange Traded Fund (ETF) est en revanche négocié en Bourse et représente un indice. Autre forme particulière de placement: le mandat. Dans le cadre d’un mandat classique, le gérant de fortune compose un portefeuille personnalisé associant différents types de placements qui correspondent au profil de l’investisseuse.

Associer les types de placements pour augmenter la diversification

Pour investir intelligemment, il faut avoir une stratégie. Il s’agit, tout d’abord, de définir le profil de risque individuel et l’horizon de placement, pour pouvoir ensuite composer un portefeuille en associant différents types et sous-catégories de placements. Le portefeuille est ainsi diversifié au maximum, ce qui réduit les risques de concentration. Quelqu’un qui ne détient que des actions de grandes entreprises suisses court par exemple plus de risques qu’une investisseuse détenant des actions, obligations et placements du marché monétaire issus de différents pays, régions et secteurs, dans différentes monnaies et disposant ainsi d’un portefeuille diversifié.

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.