Le thé vert est au cœur des intérêts de Peter Oppliger depuis des décennies. Photos: Dominik Hodel.

Sans Peter Oppliger, il n’y aurait pas de Rivella Vert. C’est son livre «Le thé vert» qui a donné l’idée d’une nouvelle boisson à l’ancien CEO de Rivella Franz Rieder, il y a environ 20 ans. «Il m’avait appelé pour me demander s’il serait possible d’envisager un Rivella au thé vert», se souvient le droguiste de formation. Aujourd’hui, Peter Oppliger se voit lui-même comme un «philosophe du thé». C’est ainsi que le chercheur en art japonais Kakuzo Okakura désigne les personnes qui nourrissent une passion pour le thé. Après avoir répondu par l’affirmative à la question de Franz Rieder, Peter Oppliger aida Rivella à tester plusieurs recettes. Interrogé sur l’intérêt financier de sa participation au développement, il répond aujourd’hui: «Le rendement financier ne m’a jamais intéressé. J’ai fait une multitude de choses dans ma vie. Il m’est arrivé de gagner beaucoup d’argent, mais aussi d’en perdre.» À l’instar de son premier livre sur le thé, la création de cette boisson de table n’est qu’une partie de la longue «histoire du thé vert» de Peter Oppliger.

Peter Oppliger en route pour les îles Brissago.

Read More

Peter Oppliger dans sa première plantation de thé aux îles Brissago.

Read More

Le microclimat subtropical du lac Majeur favorise également la croissance de la plante de thé Camellia sinensis.

Read More

Les feuilles de Camellia sinensis servent à préparer du thé noir et du thé vert.

Read More

Cérémonie du thé: tout le plaisir du thé vert.

Read More

Soleil levant

Son amour pour le thé vert est né en 1964, quand il est parti en Inde dans une vieille Chevrolet à la recherche de la révélation. C’est là que Peter Oppliger, âgé aujourd’hui de 77 ans, s’est pris de passion pour le thé. D’emblée, il tombe amoureux de la plante et de ses vertus. Spécialiste en naturopathie, phytothérapie et alimentation, il s’intéresse au théier sous tous ses aspects: thérapeutique, culturel et spirituel. Il fait alors la connaissance de Hirota Fujiki, médecin et cancérologue qui étudie les propriétés du thé vert sur l’organisme. Ce dernier l’aide à trouver des plantations au Japon dans la perspective d’importer du thé en Suisse. Une gageure. «J’ai toujours mis la qualité au-dessus de tout. Et à l’époque, il était encore difficile de trouver des produits bios au Japon.» Sans compter le fait que la plupart des producteurs n’ont pas de licence d’exportation. Peter Oppliger décide donc de travailler avec une association d’exportateurs de thé, ce qui a pour autre avantage de faciliter la communication. Quelques mois plus tard, il ajoute le thé vert à l’assortiment de sa droguerie au centre-ville de Lucerne.

Anticiper la tendance

Pour faire connaître le thé et ses vertus, ce passionné organise des séminaires pour les professionnels avec le soutien de Hirota Fujiki. Son thé se retrouve sur les étals des pharmaciens et droguistes qui y participent. Au milieu des années 1980, Peter Oppliger écrit son premier livre sur le thé vert. Avec 300000 exemplaires vendus, «Le thé vert» est un best-seller dans les pays de langue allemande et contribue au succès de la vente des thés Oppliger. «L’époque était mûre pour le thé vert. Les gens s’intéressaient davantage aux médecines naturelles.» En 1976, avec son collaborateur Willy Bühlmann, il fonde une société pour les produits d’importation de sa droguerie: Herboristeria. Le thé se vend bien et s’impose comme son produit le plus important.

Après l’incendie de la gare de Lucerne, Peter Oppliger décide d’y ouvrir une nouvelle pharmacie, aujourd’hui la plus grande de Suisse centrale. En plus de ses magasins prospères, il enseigne également la naturopathie, donne des conférences, organise des séminaires de formation ou des voyages d’étude, sans oublier ses deux drogueries historiques au Ballenberg et son jardin de plantes médicinales.

Travail et passion

La clientèle de Peter Oppliger ne cesse de croître. Avec son entreprise Peter Oppliger AG, il vend en ligne sa propre gamme de thé en sachets, H&O, à 750 clients particuliers. À cela s’ajoutent de nombreux revendeurs de thé H&O et presque 20 revendeurs, triés sur le volet, pour le thé en vrac Peter Oppliger Green Tea Selection. Peu de temps avant la retraite, il revend ses magasins afin d’exaucer un rêve: en 2003, dans le jardin botanique des îles de Brissago, il aménage une plantation pilote de thé Camellia sinensis. Il veut savoir si le thé peut être cultivé au Tessin. Et comme le microclimat subtropical du lac Majeur se révèle bénéfique, le canton du Tessin l’invite en 2004 à renouveler l’essai sur le Monte Verità. Sans hésiter, Peter Oppliger décide d’aménager une miniplantation de plus de 1300 théiers dans le plus pur style japonais: portique traditionnel, pavillon, jardin zen et maison du thé pour la cérémonie. L’installation est visitée par plus de 5000 personnes chaque année.

Pionnier à vie

Pour des raisons d’âge, Peter Oppliger a cédé les rênes de sa plantation début 2017. Mais il n’en a pas fini avec le thé pour autant. Il continue d’aider l’Herboristeria – aujourd’hui dirigée par Daniel, le fils de Willy Bühlmann – à sélectionner les thés pour la gamme H&O. Même chose pour Hogapharm, une société créée par un participant aux séminaires de Peter Oppliger et qui importe le thé vert en vrac d’Oppliger. Ainsi est-il certain que ses anciens clients pourront continuer à commander du thé vert de la même qualité. Par ailleurs, il travaille sur des produits anti-âge à base de thé vert, produit un digestif à base de thé vert dans le delta de la Maggia et soutient un projet de plantation de thé au Portugal, chez son ami Dirk Niepoort. Par la même occasion, il écrit un nouveau livre, intitulé provisoirement «Erinnerungen und Gedanken beim Tee» (Souvenirs et réflexions autour du thé).

Thé vert

Vous pouvez commander du thé H&O sous herboristeria.ch. Pour en savoir plus sur la plantation du Monte Verità, rendez-vous sur casa-del-te.ch.

Le livre de Peter Oppliger «Grüner Tee, Kultur – Genuss – Gesundheit» (en allemand) est paru en 2010 aux éditions AT Verlag (ISBN 978-3-03800-540-7).

En mai 2018, Peter Oppliger va accompagner un voyage d’étude sur la culture du thé au Japon (japanferien.ch).

Autres articles portant sur le sujet «management»