Lors de son discours au Swiss Economic Forum 2017, Erik Brynjolfsson souligne qu’avec l’arrivée du big data et de l’intelligence artificielle, les tâches de commande seront encore plus assumées par des machines. Attention, cela ne signifie pas que les machines vont supplanter les hommes dans tous les domaines. Erik Brynjolfsson reste convaincu qu’elles ne peuvent pas dépasser les êtres humains dans les domaines créatifs et sociaux.

Dans son discours d’ouverture, Doris Leuthard a mis en avant que la Suisse n’est pas encore complètement entrée dans l’ère numérique. Elle a appelé à se défaire du scepticisme ambiant et de considérer la technologie non pas comme un risque mais comme une chance.

Doris Leuthard est la présidente de la Confédération et la cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

Erik Brynjolfsson est directeur du «Center for Digital Business» au Massachusetts Institute of Technology et maître de conférence en économie de l’information à la Sloan School.

Autres articles portant sur le sujet «numérique»