Photo: GettyImages

Le passage de la vie active à la retraite constitue un changement important sur le plan financier. Car la prévoyance obligatoire ne représente, en moyenne, que quelque 60% du dernier salaire. La question de savoir si le train de vie habituel pourra être assuré est centrale. L’établissement d’un plan financier peut permettre d’y voir plus clair.

Les résultats de l’Enquête sur le budget des ménages (EBM) suisses de l’Office fédéral de la statistique offrent un aperçu des dépenses moyennes des Suisses et des Suissesses et représentent un bon point de départ. Ils servent de base à la récente étude du Chief Investment Office, qui se penche de manière approfondie sur la planification budgétaire avant et pendant la retraite.

Comme le montre cette étude, la structure des dépenses fluctue au cours de la vie. Les dépenses atteignent leur point culminant entre 40 et 65 ans et diminuent légèrement vers la fin de la vie active et au début de la retraite. Cependant, ce tableau peut être trompeur. Car même dans un pays à faible inflation comme la Suisse, la hausse des prix finira, sur une période de plusieurs années, par entraîner une hausse des dépenses. En outre, les coûts liés aux soins et à la santé augmenteront à l’avenir.

Disclaimer

Focus pour la clientèle institutionnelle

Attention

Cette page est destinée aux investisseurs domiciliés en Suisse. Veuillez s'il vous plait confirmer que votre domicile est en Suisse.