Communiqués de presse

Les communiqués antérieurs à cette date se trouvent dans les archives.

mai 2019

  1. Le Chief Investment Office d’UBS Global Wealth Management (GWM) publie deux études: l'une portant sur le marché du luxe, et l'autre consacrée au marché des logements de vacances. UBS Luxury Property Focus analyse l'évolution du marché des logements en propriété les plus chers de Suisse. UBS Alpine Property Focus décortique les traditionnels marchés des logements de vacances dans les Alpes. Les marchés des résidences secondaires les plus chères sont également les plus en vogue dans le secteur du luxe.
  2. UBS inaugure la nouvelle antenne de la Digital Factory dans le jeune quartier en pleine expansion de Zurich Ouest, consolidant ainsi le modèle opérationnel éprouvé de la Digital Factory. Les nouveaux locaux accueilleront jusqu’à 600 collaborateurs issus de plus de 20 filières qui développeront de nouveaux produits digitaux sur le principe de l’interdisciplinarité.
  3. Après l'acceptation de la réforme fiscale (RFFA) le 19 mai 2019, Zoug reste le canton le plus compétitif, comme en 2018. Bâle-Ville dépasse le canton de Zurich. Les cantonsd'Appenzell Rhodes-Intérieures et Glaris offrent l'environnement le plusattractif en termes de coûts. En revanche, le canton de Berne a perdu en attractivité fiscale.

avril 2019

  1. Au premier trimestre 2019, les résultats d’UBS ont bien résisté au regard de la très forte performance du premier trimestre de l’exercice précédent, due notamment à un effet positif de 241 millions d’USD lié à la Caisse de pension d’UBS.
  2. Respecter l'environnement est un critère important pour les entreprises suisses. Les principaux facteurs qui favorisent l'évolution vers une plus grande durabilité sont des aspects économiques, comme la maîtrise des coûts ou encore la bonne réputation. C'est essentiellement leur personnel et leur clientèle qui motivent le «verdissement» des entreprises – les dispositions légales ne jouent qu'un rôle secondaire. Même lorsqu'il s'agit d'atteindre des buts écologiques, les entreprises préfèrent la sensibilisation et les objectifs volontaires. Lorsque l'intervention de l'Etat est nécessaire, mieux vaut des incitations de marché que des interdictions et des décrets.
  3. • Dans sa nouvelle étude, UBS Global Wealth Management passe en revue des scénarios de récession et leurs conséquences sur la zone euro et sur l’euro lui-même. • Selon l’étude, la succession à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), le Brexit et le populisme sont autant de facteurs de risques qui doivent être pris en compte par les investisseurs. • Dans le scénario le plus pessimiste, les risques se concentrent sur l'Italie, où une potentielle dégradation de la note de crédit se profile, et sur la Grèce. Selon les conclusions de l’étude, des changements structurels pourraient avoir des répercussions, y compris en Allemagne. • Dans un scénario de récession sévère de la zone euro, des devises considérées comme sûres, telles que le franc suisse, pourraient être exposées à des afflux massifs et, en conséquence, très nettement s'apprécier. Une forte revalorisation du franc par rapport à l'euro pourraient dès lors poser de gros défis à relever pour certaines branches, en particulier pour les assurances et pour les caisses de pension.

mars 2019

  1. Les collaborateurs constituent un des plus importants facteurs de prospérité des entreprises. Aujourd’hui, l’employeur doit faire valoir tous ses atouts afin d’attirer les meilleurs talents. Ses choix en matière de 2e pilier pèsent donc d’un grand poids dans la gestion stratégique du personnel. Des décisions malheureuses sont toutefois monnaie courante. Avec souvent de graves conséquences et, à long terme, de sérieux dommages pour l’entreprise et ses assurés. UBS a conçu un nouveau guide pour accompagner les entreprises dans ce domaine.
  2. Entre octobre 2018 et janvier 2019, le baromètre des petites et moyennes entreprises (PME) a baissé de 1.29 à 1.09 point. Dans la même période, celui des grandes entreprises a enregistré une baisse de 1.03 à 0.76 point.

février 2019

janvier 2019

  1. La Suisse est de plus en plus confrontée à la pression de la concurrence internationale en tant que lieu d'implantation d’entreprises. D'une part, la concurrence fiscale s'est récemment intensifiée, notamment avec les réductions d'impôts aux Etats-Unis. D’autre part, l'environnement économique est devenu plus difficile. La réforme fiscale aidera la Suisse à défendre sa position sur ce terrain.
  2. UBS a enregistré de solides résultats au titre de l’exercice 2018, avec un bénéfice avant impôts publié en hausse de 19% en glissement annuel, à 6373 millions d’USD, et un bénéfice corrigé3 avant impôts de 6445 millions d’USD, en progression de 2%.
  3. Les prix deslogements en propriété stagnent et le volume des hypothèques ne croît quelentement. Néanmoins, dans le segment de prix inférieur, on décèle de nouvellesexagérations, suite au resserrement des conditions d'octroi de crédit. Descorrections de valeur sont à craindre sur le marché des immeubles locatifs. Lesloyers des appartements modernes sont soumis à plus de pression que ceux desappartements anciens.

décembre 2018

  1. UBS augmente de 1,0% la masse salariale pour ses collaborateurs en Suisse, jusqu’au rang de cadre moyen.
  2. La dynamique de l'économie suisse s'est essoufflée. C'est ce qu'indique le recul des deux indicateurs barométriques des grandes ainsi que des petites et moyennes entreprises (PME). Depuis le mois de mars de cette année, les indicateurs barométriques sont en baisse par rapport à leurs niveaux les plus élevés depuis la forte appréciation du franc suisse en 2011.

novembre 2018

  1. Le 3 décembre, UBS rouvrira son siège principal et l'agence de la Bahnhofstrasse 45 à Zurich. Le bâtiment vieux de plus d’un siècle a été entièrement rénové et transformé durant ces trois dernières années. Le siège principal actuel est conçu de façon moderne et durable. Désormais, l'ensemble du rez-de-chaussée est ouvert aux clients et visiteurs. Le nouveau Forum UBS au cœur de ce rez-de-chaussée ouvre le bâtiment vers la ville et contribue, avec des locaux loués, à l'attractivité de la Bahnhofstrasse de Zurich.
  2. La situation financière à la retraite, en particulier celle des femmes et des jeunes générations, n’a jamais été aussi incertaine.
  3. Les entreprises suisses sont optimistes quant à l'évolution de l'économie l'an prochain, révèle une nouvelle enquête d'UBS. Elles prévoient d’augmenter leurs investissements ainsi que leurs effectifs. Très peu d'entre elles s’attendent à ce que des risques spécifiques se produisent. Le plus grand danger perçu est celui d'un ralentissement généralisé de la conjoncture.
  4. L'UBS Swiss Real Estate Bubble Index chute à 0,87 point d'indice et sort ainsi de la zone «risque». Au cours du troisième trimestre 2018, les prix des logements en propriété tout comme le volume hypothécaire ont augmenté uniquement de manière modérée. Depuis 2015, les signes d'une bulle immobilière sur le marché du logement en propriété suisse se sont nettement essoufflés.