Communiqués de presse

Les communiqués antérieurs à cette date se trouvent dans les archives.

octobre 2017

septembre 2017

  1. Le marché du logement à Zurich et Genève est légèrement surévalué ; les risques de bulle augmentent dans d’autres villes des pays développés.
  2. Grâce aux immatriculations de véhicules neufs et au tourisme hôtelier des Suisses dans le pays, l'indicateur UBS de la consommation a atteint 1,53 point en août. Il reflète ainsi une croissance de la consommation légèrement supérieure à sa moyenne de long terme de 1,5%. Néanmoins, pour l'ensemble de l'année, les économistes d'UBS tablent toujours sur une croissance de 1,3% pour les dépenses de consommation.
  3. Global Family Office Report 2017: la principale étude au niveau mondial sur les family offices fournit des enseignements sur la performance, sur les investissements et sur les questions structurelles.
  4. Entre avril et juillet, le baromètre des petites et moyennes entreprises (PME) du secteur de l'industrie a grimpé de 0,49 à 0,65 point. Pour les grandes entreprises industrielles, l'indice est légèrement retombé, de 0,51 à 0,41. Ainsi, les deux baromètres restent au-dessus de leur moyenne sur le long terme. Chez les prestataires de services, la situation économique s'est aussi largement améliorée.

août 2017

  1. En juillet, l'indicateur UBS de la consommation s'élevait à 1,38 point, signe d'une croissance atténuée de la consommation privée en Suisse. Il est affecté par la croissance relativement faible de l'emploi et la baisse du nombre d'immatriculations de nouveaux véhicules par rapport à l'année dernière. Cependant, la dépréciation du franc devrait avoir un effet légèrement positif sur la consommation.
  2. L'indice UBS de bulle immobilière est resté inchangé au 2e trimestre par rapport au trimestre précédent. La conjoncture qui s'améliore et les prix des logements en propriété qui, corrigés de l’inflation, sont en léger recul ont contribué à la stabilisation des déséquilibres. Genève et Nyon ne figurent plus parmi les régions à risque.

juillet 2017

  1. En juin, l'indice UBS de la consommation s'élevait à 1,38 point, indiquant comme lors des mois précédents une croissance médiocre de la consommation privée en Suisse. L'indicateur de la consommation est affecté par la faible croissance de l'emploi. Entre-temps, les dernières données sur les immatriculations de nouveaux véhicules et les nuitées d'hôtel de résidents en Suisse qui ont été publiées se sont montrées solides, soutenant l'indicateur de consommation.
  2. Une vie active plus longue peut être une réponse à la pénurie de main-d'œuvre d'origine démographique et à l'augmentation des dépenses des assurances sociales. Pour cela, il faut néanmoins améliorer la réintégration des actifs les plus âgés et rendre l'exercice d'une activité lucrative au-delà de l'âge de la retraite plus attrayant. Il faut trouver des solutions innovantes qui ouvrent la voie à un marché du travail plus flexible et plus adapté aux besoins des actifs plus âgés.

juin 2017

  1. En mai, l'indice UBS de la consommation s'élevait à 1,39 point, dénotant une croissance de la consommation privée légèrement inférieure à la moyenne. Cette évolution correspond aux prévisions du CIO d'UBS qui prévoit une croissance de la consommation de 1,3% en 2017. Les données publiées en juin concernant les immatriculations de véhicules neufs et le nombre de nuitées d'hôtel de résidents helvétiques ont été robustes, soutenant l'indice UBS de la consommation.
  2. Le Chief Investment Office Wealth Management (CIO WM) d’UBS publie pour la première fois l’étude «UBS Alpine Property Focus», qui examine les 25 principales destinations de villégiature des Alpes suisses, autrichiennes, françaises et italiennes. Il analyse en outre quatorze autres destinations alpines suisses. L'étude se concentre sur la comparaison entre les prix de l'immobilier, les particularités des destinations, ainsi que les perspectives du marché.
  3. Entre janvier et avril, le baromètre des petites et moyennes entreprises (PME) de l'industrie a grimpé de -0,39 à 0,49 point. Pour les grandes entreprises industrielles, le baromètre est monté de -0,56 à 0,51 point. Les deux baromètres se situent ainsi au-dessus de leur moyenne sur le long terme. Chez les prestataires de services aussi, la situation économique s'est largement améliorée.

mai 2017

  1. En avril, l'indice UBS de la consommation s'est élevé à 1,48 point. Il souligne ainsi une croissance moyenne de la consommation privée. Le meilleur moral dans le commerce de détail a soutenu l'indicateur. Ce dernier a en revanche été plombé par le recul des immatriculations de véhicules neufs sur un an. En outre, le moral des ménages, tel que mesuré par le Secrétariat d'Etat à l'économie, s'est légèrement assombri.
  2. Les résultats définitifs de l’analyse du texte en votation Prévoyance vieillesse 2020 montrent que le financement des rentes sur le long terme serait amélioré et la pérennité du système serait quelque peu renforcée. Toutefois, compte tenu de l’ampleur des réformes nécessaires, c’est une avancée extrêmement modeste, qui se fait au détriment de l’équité intergénérationnelle. L’indice UBS de la prévoyance indique toujours une dynamique négative pour le dernier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017.
  3. Une vaste enquête auprès de particuliers fortunés sur sept marchés différents permet d’esquisser, dans les différentes régions du monde, un tableau détaillé de leurs attitudes, craintes et espoirs.
  4. Au 1er trimestre 2017, l'UBS Swiss Real Estate Bubble Index a légèrement augmenté pour s'établir à 1,39 dans la zone «Risque». La hausse des prix des logements en propriété a dépassé l'augmentation des loyers et des revenus. La demande des investissements en vue d’une location («buy-to-let») a aussi augmenté, en dépit des risques accrus du marché.