Prévoyance Rente de veuve: les principales questions

À combien s’élève la rente de veuve? Qui y a droit? Nous répondons ici à vos questions concernant la rente de veuvage.

Rente de veuve, rente de veuf ou rente d’orphelin: en cas de décès, les conjoints survivants (y compris les conjoints divorcés) ont droit à une rente en guise de sécurité financière. En Suisse, le 1er pilier, l’AVS, ainsi que le 2e pilier, la prévoyance professionnelle, versent aux veuves ce que l’on appelle une rente de veuve. L’assurance accident obligatoire et l’assurance militaire prévoient également une rente de survivants.

Dans les paragraphes suivants, cet article s’intéresse aux principales questions et réponses concernant la rente de survivants de l’AVS et du 2e pilier.

En Suisse, vous avez droit à une rente de veuve si vous remplissez certaines conditions. Ces dernières diffèrent toutefois pour l’AVS et la prévoyance professionnelle.

Dans le cas de l’AVS, par exemple: les femmes mariées ont droit à une rente si...

  • ... elles ont un ou plusieurs enfants (quel que soit leur âge)
  • ... elles sont mariées depuis au moins cinq ans et ont atteint l’âge de 45 ans

Dans le cas de la caisse de pension, des conditions différentes s’appliquent: les femmes reçoivent ainsi une rente de la caisse de pension si elles ont un ou plusieurs enfants à charge au moment du décès de leur conjoint, ou si elles ont atteint l’âge de 45 ans et étaient mariées depuis au moins cinq ans. Selon le règlement de la caisse de pension, il peut y avoir des exigences moins strictes.

Si ces conditions ne sont pas remplies, la veuve reçoit un versement unique équivalent à trois rentes annuelles au lieu d’une rente.

Les femmes divorcées reçoivent également une rente de veuve de l’AVS et de la caisse de pension – mais les conditions sont différentes: dans le cas de la rente du 2e pilier, par exemple, la femme peut prétendre à la rente si le mariage a duré au moins dix ans et si le jugement de divorce lui a accordé une rente ou une indemnité en capital pour une rente à vie.

Le montant de la rente diffère également selon le régime de prévoyance. La rente de l’AVS, par exemple, dépend du revenu. Le montant de la rente de veuve est basé sur les facteurs suivants:

  • les années de cotisation éligibles
  • le revenu, composé du revenu du travail moyen ainsi que des bonifications pour tâches éducatives ou pour tâches d’assistance
  • un supplément de carrière si le conjoint décédé avait moins de 45 ans

En fonction des revenus du conjoint décédé, la rente complète ordinaire pour les veuves se situe entre 956 et 1912 francs par mois (en 2021).

Selon la loi, la pension de survivants du 2e pilier s’élève à 60% de la rente de vieillesse à laquelle l’assuré aurait eu droit. Cependant, de nombreuses caisses de pension vont plus loin. Les prestations de survivants sont souvent meilleures et sont calculées en pourcentage du salaire assuré.

En principe, en tant que femme, vous avez droit à une rente de veuve au décès de votre conjoint ou dans le mois suivant. Dans le cas de la prévoyance professionnelle, la pension est versée au plus tôt à la fin du versement du salaire.

Le droit à la rente de veuve prend fin en cas de remariage, de décès ou lorsque les conditions ne sont plus remplies.

Toutefois, les règlements des caisses de pension peuvent aller au-delà des exigences légales et, par exemple, continuer à verser la pension de veuve si le remariage a lieu après l’âge de 45 ans.

Important: si le droit à la rente de veuve expire, par exemple en raison d’un remariage, la femme doit le signaler elle-même aux autorités. Dans le cas contraire, des réclamations coûteuses peuvent être exigées.

Cette question concerne principalement la rente de veuve de l’AVS: si les femmes ont simultanément droit à d’autres rentes de l’AVS, par exemple une rente d’invalidité ou de vieillesse, seule la rente la plus élevée est versée.

En Suisse, les survivants d’un partenariat enregistré ont droit à une rente de survivants tant dans le cadre de l’AVS que dans celui de la prévoyance professionnelle. Dans le cadre de la prévoyance professionnelle, le droit est le même que pour une veuve, mais dans le cadre de l’AVS, il est seulement le même que pour un veuf – indépendamment du fait qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme.

En Suisse, les couples en concubinage n’ont qu’un droit limité à une rente de survivants: dans le cas de l’AVS, ils n’y ont pas droit, tandis que dans le cas de la caisse de pension, une prestation est possible selon le règlement de la caisse de pension.

Malgré la rente de veuve: planifier une prévoyance anticipée est essentiel

À elle seule, la rente de veuve n’offre pas une sécurité financière suffisante dans tous les cas – surtout pour les couples de même sexe ou les couples en concubinage.

Nous avons beau ne pas aimer y penser, mieux vaut envisager les pires scénarios suffisamment tôt. Cela vaut pour la prévoyance personnelle mais aussi pour d’autres thèmes, tels que la transmission de patrimoine ou une protection supplémentaire par le biais d’une assurance-vie. Il est également judicieux de discuter de ces questions financières avec votre partenaire. Pour savoir comment faire, lisez cet article.

Informez-vous également auprès de l’AVS et de votre caisse de pension

En plus de la rente de veuve, la Suisse dispose d’une rente de veuf pour les hommes survivants et d’une rente d’orphelin pour les enfants survivants. Des conditions différentes s’appliquent également à ces rentes.

De plus amples informations sur les rentes de survivants pour les veuves, les veufs et les orphelins sont disponibles dans le mémento de l’AVS et sur le site ahv-iv.ch. Si vous avez des questions concernant la rente de survivants du 2e pilier, le mieux est de vous adresser à votre caisse de pension.

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.