Image: Beatriz Pérez Moya, Unsplash

Après le rejet de la réforme de l’imposition des entreprises III par les électeurs, en février 2017, il s’agit de trouver une nouvelle approche afin de pérenniser la compétitivité fiscale des cantons face à la concurrence internationale. Parallèlement, l’AVS doit aussi être assainie. Voilà pourquoi le Conseil des États a décidé de combiner la réforme fiscale avec un financement additionnel de l’AVS. Reste à savoir si la proposition recueillera également la majorité des voix au Conseil national – et c’est seulement après que nous saurons si ce paquet - qualifié de marchandage par la NZZ - sera finalement soumis au référendum.

De quoi est-il question au juste? Pourquoi une réforme fiscale et quels sont les points litigieux? Quels cantons deviendront plus attrayants pour les entreprises en comparaison internationale – et pour combien de temps? Les recettes supplémentaires suffiront-elles pour assainir l’AVS, du moins à moyen terme? Et pourquoi la réforme fiscale américaine est-elle bien plus importante que son pendant helvétique d’un point de vue boursier suisse ?

Vous trouverez les réponses à ces questions et à bien d’autres encore dans le «livre blanc (PDF, 341 KB)» du Chief Investment Office d’UBS Wealth Management: «Réforme fiscale et financement AVS».

D’autres articles traitant des marchés et des placements

Disclaimer

Focus pour la clientèle institutionnelle

Attention

Cette page est destinée aux investisseurs domiciliés en Suisse. Veuillez s'il vous plait confirmer que votre domicile est en Suisse.