Patrimoine Investir en période de taux bas: bon à savoir

Le niveau actuel des taux d’intérêts se trouve à un niveau historiquement bas. Voici comment continuer à faire fructifier vos placements.

Dans une période de taux telle que nous la vivons actuellement, les classes de placement qui s'offrent à vous sont, par exemple: les actions, les obligations, les fonds et l’immobilier.

En période de taux bas, l’argent se trouvant sur le compte épargne ne rapporte quasiment aucun intérêt. Il faut trouver des alternatives permettant d’investir son argent de manière rentable. Dans cet article, vous allez découvrir les raisons expliquant la situation actuelle, ses effets, en particulier sur les femmes et leur prévoyance, mais aussi sur les placements.

Les taux bas: une aide conjoncturelle après les crises

Les taux bas actuels sont dus à différentes crises de ces dernières décennies et des politiques monétaires quantitatives des banques centrales qui en ont découlées. La baisse de taux est une mesure de politique monétaire pour améliorer la conjoncture. L'objectif de cette mesure est de compenser le déséquilibre entre les projets d'épargne et les plans d’investissement, car quand les taux sont bas, il est moins intéressant d’épargner. Par contre, c’est l’inverse en ce qui concerne l’investissement. Par exemple, il devient plus intéressant de prêter de l’argent à une entreprise, qui se sert alors de cet argent pour ses investissements propres en lien avec ses activités commerciales. Ce qui fait repartir l’économie.

Les banques centrales, comme la Banque Nationale Suisse (BNS), ont fait fortement baisser les taux directeurs suite à la crise financière de 2008. Dans le sillage de la crise des dettes souveraines de la zone euro, de nombreuses banques centrales ont même été forcées d’introduire des taux négatifs.

Avant ces crises, les taux avaient déjà été abaissés dans le monde entier en raison d’une inflation faible et du vieillissement de la population.

Les effets des taux bas sur vos investissements financiers. Pourquoi vous êtes particulièrement concernée?

Les baisses des taux sont en quelque sorte un soutien financier pour la conjoncture. Cependant, ce soutien a des effets indésirables: les investisseurs privés et publics (caisses de pension p. ex.) se lancent dans une chasse aux rendements.

Les taux bas ou négatifs font que l’épargne ne rapporte presque plus aucun intérêt. Si l’inflation dépasse le taux d’intérêt, cela revient à faire payer les dépôts, étant donné que la vraie valeur de l’argent ainsi que le pouvoir d’achat sont fortement réduits à mesure que les avoirs augmentent. Toutefois, les femmes sont souvent hésitantes lorsqu’il s’agit d’investir leur argent. Elles laissent par exemple la décision à leur conjoint, car elles l'estime plus qualifié pour faire des placements judicieux.

Les taux bas représentent aussi un défi pour les caisses de pension. Elles aussi doivent trouver de nouvelles manières d’investir leur argent de manière rentable. Ce n’est qu’ainsi qu’elles peuvent répondre aux obligations contractuelles et assurer les versements de pension. De nombreuses caisses de pension ont été contraintes ces dernières années de faire des économies sur les versements de pension. C’est particulièrement visible dans la prévoyance des femmes, pour un certain nombre de raisons: des revenus plus faibles, un recours plus fréquent au temps partiel, des périodes d’inactivité professionnelles et pour finir des pensions et un patrimoine plus faibles, qui doivent financer une durée plus longue.

De quelle manière les investisseuses peuvent-elles bien investir en période de taux bas?

Investir en dehors du compte épargne, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Les classes de placements suivantes présentent aussi de bonnes opportunités pour vous en période de taux bas:

Actions: profitez de la hausse des cours et des dividendes

En achetant une action, vous acquérez une part d’entreprise cotée en bourse. Les actions offrent plusieurs potentiels de rendement. Cela prend la forme d’un dividende, en règle générale (à partir du moment où l’entreprise est suffisamment prospère pour en verser).

Les investisseuses peuvent aussi générer un gain de change lorsqu’elles vendent leurs actions à un cours plus élevé qu’au moment de l’achat. À noter cependant que les actions comportent également un risque de chute des cours.

Obligations: une classe d’investissement avec une sécurité comparativement supérieure

Les obligations sont considérées comme une possibilité de placement présentant un risque moins élevé par rapport aux actions. En achetant une obligation, vous n'achetez pas une part d’entreprise. Vous octroyez plutôt un crédit à des entreprises ou des institutions étatiques. En contrepartie, vous percevez régulièrement des intérêts et à la fin de la durée, vous vous faites rembourser le capital investi.

Toutefois, les obligations comportent aussi certains risques: risques de crédit, perte de valeur due à l'augmentation des taux ou risque monétaire pour les obligations étrangères.

Fonds et mandats: investir dans un mix d’investissements

Avec les fonds et les mandats de gestion de fortune, vous avez la possibilité d’investir dans un panaché de placements différents. L’avantage: le risque est réparti entre différents placements et/ou classes de placement dès le début. Un fonds combine soit un certain type d’action, comme par exemple des entreprises durables, soit différentes classes de placement comme des actions, des obligations ou des produits du marché monétaire.

Un mandat, quant à lui vous donne la possibilité de constituer votre propre portefeuille, dont les classes de placements dépendent de votre profil personnel de placement et de votre propension au risque et qui est supervisé par un gérant de fortune.

En tant qu’investisseuse, vous prenez également des risques de baisse des cours avec un fonds ou un mandat, bien que cela soit plus diversifié. De plus, vous devez vous acquittez de frais de gestion de fortune.

Immobilier: investir directement ou indirectement dans l’immobilier

Dans la situation actuelle marquée par les taux bas, l’immobilier apparaît comme une possibilité de placements alléchante offrant des rendements réguliers. L’une des options disponibles est l’achat d’un bien, rendu d’ailleurs plus intéressante par le bas niveau des taux hypothécaires. La mise en location d’un bien est une promesse de rendements réguliers, grâce aux recettes générées par les loyers. L’achat d’un bien comporte également son lot de risque et de frais supplémentaires: perte de valeur, frais d’intermédiation ou de maintenance, entre autres.

Les placements indirects sont une alternative à l'achat d'un bien immobilier. Ceux-ci vous permettent , d’investir dans une corbeille de différents biens par le biais d'actions et de fonds. Les avantages: même avec un capital de départ modeste, vous pouvez investir dans l’immobilier et diversifier vos placements plus simplement.

Intéressant également en période taux bas: se fixer des objectifs et diversifier son portefeuille

En plus des actions, obligations, fonds et investissements immobiliers, il existe d’autres possibilités de placement comme les hedge funds, les produits structurés et les investissements dans l’art. Vous devriez penser de façon stratégique et vous poser les questions suivantes, peu importe la manière dont vous investissez dans la conjoncture actuelle:

  • Liquidité pour les dépenses à court terme: de combien de liquidités avez-vous besoin pour assurer votre niveau de vie et couvrir vos dépenses à court terme?
  • Longévité pour les besoins à long terme: de quels moyens avez-vous besoin pour votre retraite, vos dépenses de santé ou bien l’achat d’un bien immobilier (secondaire)?

En fonction de votre horizon de placement et de votre propension au risque, vous devez créer un portefeuille diversifié vous permettant d’atteindre vos objectifs. Nous vous aidons volontiers à établir votre stratégie de placement.

Women’s Wealth Academy

En participant activement aux décisions financières, les femmes s’assurent une meilleure stabilité financière et un avenir plus serein.