Patrimoine Pourquoi tenir compte de l’optique des sexes?

Pour en savoir plus sur la richesse dans l’optique des sexes, comment investir avec un impact social et sur nos mesures en matière d’égalité des sexes.


 

Qu’est-ce que la richesse dans l’optique des sexes?

Atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes est le cinquième des 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies pour 2030. Pourtant, selon un récent rapport du Forum économique mondial, il faudra probablement 83 ans pour combler les écarts fondamentaux entre les sexes dans le monde. L’un des principaux moteurs du changement pourrait être la richesse dans l’optique des sexes, c’est-à-dire mobiliser la richesse privée en faveur de l’égalité des sexes dans le monde entier.

Selon le FEM, les femmes ne bénéficient que de 59% des opportunités économiques et des taux de participation dont bénéficient les hommes dans le monde entier. Les protections juridiques des femmes restent encore sous-développées, celles-ci n’ayant dans certains pays qu’un accès limité à la terre, aux services financiers ou à l’héritage. Malgré cela, les causes liées au 5e ODD n’ont reçu que très peu de financement jusqu’à présent. Par exemple, les causes connexes n’ont reçu que 2,6% des dons pour l’ensemble des causes liées à tous les ODD entre 2000 et 2013, d’après AidData. Selon l’analyse d’UBS Unique et du BCG, en matière de richesse privée, un des facteurs pourrait être que seulement 2% des gestionnaires de fortune traitent et servent les femmes comme un groupe distinct ayant des intérêts spécifiques.

Le nouveau livre blanc du CIO montre que le 5e ODD pourrait grandement bénéficier d’un soutien privé systématique et coordonné, en particulier dans les domaines de la politique, des affaires, de l’éducation et de la mise en réseau, ainsi que de l’investissement et de la philanthropie dans l’optique des sexes.


 

Trois clés pour l’égalité des sexes

Dispositions relatives à la maternité, partage des charges domestiques, éducation STIM

En ce qui concerne le 5e ODD, le présent rapport recommande que les personnes fortunées se concentrent particulièrement sur trois domaines clés qui présentent un intérêt quasi universel pour la vie professionnelle et personnelle des femmes: améliorer les dispositions relatives à la maternité, alléger le fardeau du travail domestique non rémunéré et accroître la participation aux études scientifiques, technologiques, d’ingénierie et mathématiques (STIM). Dans le monde, les femmes consacrent encore en moyenne 4,5 heures par jour au travail non rémunéré contre 2,2 heures pour les hommes, tandis que les qualifications STIM, associées à un emploi mieux rémunéré, sont obtenues par 30% des diplômés masculins contre 16% de leurs homologues féminins.

Les cinq principaux aspects de la richesse dans l’optique des sexes – la politique, les affaires, l’investissement, les dons et l’éducation – peuvent tous jouer un rôle dans ces trois domaines clés. Des particuliers peuvent mener des campagnes politiques et éducatives sur les dispositions relatives au congé de maternité, aux services de garde d’enfants abordables et aux études STIM pour les femmes, ainsi que fournir des subventions philanthropiques. Ils peuvent également essayer de s’assurer que leurs propres organisations ou entreprises répondent à des normes acceptables dans ces domaines.

En ce qui concerne leurs investissements, les particuliers peuvent faire basculer leurs portefeuilles d’actions cotées vers des sociétés qui ont une plus grande proportion de cadres supérieurs féminins. De façon générale, il a été constaté qu’une plus grande proportion de femmes parmi les cadres supérieurs et les administrateurs corrélait avec des rendements plus élevés. Si la présence des femmes à des postes de direction n’est pas nécessairement la cause directe de la surperformance, l’équilibre entre les sexes peut être un indicateur indirect fiable pour des entreprises plus performantes.

Dans le domaine de l’investissement à impact, qui vise à générer un impact social supplémentaire mesurable ainsi qu’un rendement convaincant, il existe des possibilités en matière de garde d’enfants abordable et d’éducation STIM, même si elles seront probablement insuffisantes pour garantir une large gamme de fonds dédiés et efficaces. Dans de nombreux cas, les investisseurs, principalement des particuliers extrêmement fortunés ayant la capacité de conclure leur propre contrat en solo ou en club, devront probablement y avoir recours de façon indépendante.

Leadership féminin

Les campagnes politiques et d’éducation (c.-à-d. de sensibilisation) et les dons connexes sont essentiels pour accroître le nombre de femmes occupant des postes de direction. La participation des femmes à la vie politique et à la prise de décision est encore faible dans la plupart des pays du monde. Selon le rapport «Femmes» de l’ONU publié en 2015, les femmes sont généralement exclues des postes à haute responsabilité au sein des gouvernements. Dans le monde, la part des femmes parmi les ministres des gouvernements est proche de 18% et elles sont généralement affectées aux questions sociales. La mise en œuvre de quotas dans des pays comme l’Allemagne a contribué à améliorer l’autonomisation politique des femmes, mais la participation reste faible à des niveaux proches de 30%.

Dans le secteur privé, les individus peuvent promouvoir le leadership féminin par le mentorat et en augmentant le nombre de femmes leaders dans leurs propres entreprises et organisations.

Égalité économique

L’inégalité en termes de leadership ne se reflète pas seulement dans l’arène politique, mais aussi à un niveau économique plus quotidien. Dans de nombreux pays, les femmes sont encore victimes de discrimination lorsqu’elles tentent d’accéder aux services financiers et aux droits de propriété. Du côté des politiques et de l’éducation/sensibilisation, la promotion de l’aide juridique, en particulier dans les pays à faible revenu, en ce qui concerne les droits fonciers et les prestations de protection sociale aidera à réduire les disparités.

Du côté des dons, des affaires et des investissements, le fait de subventionner ou d’offrir des prêts et des services financiers favorise l’indépendance économique et l’autonomisation. Au Bangladesh, la Grameen Bank offre des prêts à long terme pour l’achat de logements et de terres si ceux-ci sont enregistrés au nom de femmes, assurant ainsi la sécurité et la propriété au sein du ménage. Toutefois, du côté de l’investissement, il s’agit généralement d’opportunités directes, au cas par cas, qui sont peu susceptibles de constituer un flux suffisamment fiable pour une large gamme de fonds dédiés ou d’instruments similaires efficaces.


 

L’importance des réseaux dans l’optique des sexes

Selon le livre blanc d’UBS pour le FEM 2017, les réseaux et les communautés restent essentiels pour coordonner et optimiser les réponses à tous les ODD de l’ONU, en rassemblant les richesses privées et les autres contributions. Dans les domaines de l’investissement et de la philanthropie, les exemples actuels comprennent un projet d’initiative du FEM Young Global Leader appelé «Align17», une plate-forme axée sur les ODD qui a reçu des manifestations d’intérêt de la Fondation Gates, de PwC, de la SDG Philanthropy Platform et d’autres partenaires potentiels.

Compte tenu de l’importance de ce domaine, les particuliers devraient saisir les opportunités d’établir des réseaux liés au 5e ODD qui peuvent établir un lien entre la richesse dans l’optique des sexes et la politique, l’éducation et les affaires, ainsi que la philanthropie et les possibilités d’investissement. Des organisations en réseau comme la Womensphere Foundation et iamtheCODE visent à offrir aux femmes et aux filles des possibilités de perfectionnement professionnel. De plus en plus, ces organisations se mettent en relation les unes avec les autres par le biais d’initiatives telles que la communauté Global Visionaries d’UBS.

En plus d’établir un lien entre la richesse dans l’optique des sexes et d’autres ressources avec des opportunités pertinentes, les réseaux aident également à collecter, mettre en commun et publier des données liées au 5e ODD. Selon les données manquantes dans la section régionale du présent rapport, les informations pertinentes ne sont pas toujours disponibles et peuvent également être sous-déclarées, en particulier dans le cas de domaines très sensibles comme la discrimination et les abus sexuels. Les réseaux peuvent aider à normaliser les divulgations des entreprises, des investissements et même des gouvernements concernant le 5e ODD, ce qui aide la richesse dans l’optique des sexes à identifier les écarts et à mobiliser plus de ressources pour atteindre les ODD pertinents.

En conclusion, il existe de nombreuses possibilités pour que la richesse dans l’optique des sexes contribue à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Cependant, si les particuliers agissent seuls plutôt que de connecter et d’exploiter le travail d’autrui, la richesse dans l’optique des sexes n’aura pas l’ampleur nécessaire pour atteindre l’objectif de 2030. En adhérant au 17e ODD – partenariat pour les objectifs – par le biais du travail en réseau et de la collaboration, la richesse dans l’optique des sexes peut faire un pas bien plus important vers la réalisation du 5e ODD et explorer des options pour faire avancer son agenda jusqu’en 2030 et au-delà.


 

Vues régionales

Travail non rémunéré des hommes en % par rapport à celui des femmes

Participation et opportunités économiques

Femmes scientifiques (% de diplômées)

Congé de maternité (semaines)