Les marchands font la loi

Dix francs pour un dessin sur Etsy, 120 000 dollars pour une banane fixée avec du ruban adhésif, des millions pour une aquarelle. Qui définit les prix pour tout cet «art» et comment sont-ils fixés? Anne Laure Bandle est avocate et conseille ses clients sur les sujets de l’art, de l’entertainment et du copyright. D’après elle, les marchands établis à l’international, et qui choisissent donc les artistes dont les œuvres sont mises sur le marché, sont à l’origine de la chaine des prix.

«Les marchands principaux sont devenus aussi importants que les artistes.» Par exemple, Irving Blum a été le premier marchand d'art à exposer Andy Warhol, et à partir de ce moment, tous les collectionneurs et artistes ont suivi toutes ses activités commerciales. Les marchands positionnent leurs artistes de manière à ce que le plus grand nombre possible de critiques d'art parlent d'eux en termes positifs, créant ainsi le buzz et poussant les curateurs de musée à envisager d'exposer leurs œuvres. Tout cela contribue à faire monter la valeur des artistes.

Tendance dans le monde de l'art

Anne Laure Bandle ajoute que les faits et gestes de ces acteurs créent également des préférences sur le marché de l'art. Finalement, ce sont elles qui donnent naissance au souhait d'acheter un objet d'art et qui influencent la demande. «Enfin, le fait que ces dernières années, des chanteurs et acteurs connus visitent de plus en plus souvent des salons d'art et y achètent des œuvres d'art alimente la tendance.»

Comment définit-on une œuvre d'art?

Juridiquement parlant, la définition d'une œuvre d'art est très complexe. Parce que, dans le doute, les objets de la vie courante sont aussi des objets d'art, comme c'est le cas avec l'art ready-made. «D'une manière générale, aucune limite n'est fixée à l'art. Le droit englobe dans la notion d'art tous les biens culturels d’importance pour l'archéologie, l'histoire, la littérature, l'art ou la science. Le droit de propriété ne protège toutefois que les œuvres qui sont suffisamment individuelles», nous explique Anne Laure Bandle.

Si Anne Laure Bandle le savait, elle ne nous le trahirait pas, nous dit-elle. Toutefois: «Comme dans bon nombre de professions, c’est le talent dont un marchand d’art peut faire une bonne promotion et les réseaux qui font la différence. Au cours des derniers mois, il y a eu beaucoup de bruit autour d’artistes sous-estimés jusqu’ici, qui trouvent de plus en plus la faveur du public, même dans les musées.»

Pas de Picasso à la maison?

Avec un compte de fonds de placement, tu peux te constituer une fortune pour réaliser tes rêves à long terme et bénéficier de meilleures chances de rendement qu’avec un compte épargne.