Bon nombre d’entrepreneurs examinent régulièrement l’évolution des cours de change, parce qu’ils facturent leurs opérations internationales en devises. Dans de nombreux cas, l’évolution des devises constitue un facteur clé lors de la budgétisation du cash-flow pour le prochain exercice. Le cas échéant, la méconnaissance des fluctuations du taux de change peut entraîner des pertes considérables.

Les PME qui effectuent des activités transfrontalières s’intéressent de près aux marchés des devises, ainsi qu’à l’évolution potentielle des cours de change pertinents. Si vous avez une hypothèse fondée concernant les taux à utiliser pour budgétiser les flux de trésorerie pour le prochain exercice, il est possible d’en déduire un taux budget correspondant.

Ce dernier devrait correspondre au plus près à la réalité. En présence d’écarts trop importants, l’entreprise pourrait accuser des pertes sensibles, en particulier si le calcul des marges est serré.

Les facteurs du taux budget

Les questions suivantes sont essentielles pour définir un taux budget:

  • Quels sont les moteurs centraux des structures tarifaires pour l’achat et la vente?
  • Comment ces moteurs influent-ils sur le taux budget de mon entreprise?
  • Comment évaluer les perspectives des parités importantes pour la société?
  • Les concurrents se fondent-ils sur des hypothèses équivalentes?
  • Comment définir le taux budget afin d’enregistrer un gain de change plutôt que des pertes de change à la fin de l’exercice?
  • À quel niveau dois-je assurer le risque de change et, par conséquent, mes marges – et serait-ce un taux budget adéquat?

De bonnes raisons pour les taux budget

L’évolution des taux de change influence aussi bien les entreprises exportatrices qu’importatrices. Par ailleurs, une relation commerciale avec un importateur ou un exportateur en Suisse peut avoir des répercussions similaires sur la structure tarifaire en matière d’achat et de vente.

Voilà pourquoi définir un taux budget constitue un instrument de contrôle et de couverture central pour bon nombre d’entrepreneurs. En tant que tel, il devrait être examiné régulièrement au cours de l’année, notamment si les propres prix catalogue ou les prix d’achat d’importants fournisseurs sont ajustés.

Lors de la phase de budgétisation et de planification, notamment celle qui a lieu à l’automne, il est recommandé de faire appel à un partenaire expérimenté afin de déterminer un taux budget réaliste. En tant que banque suisse leader, UBS est la «coéquipière» des PME suisses et leur propose son savoir-faire pour se forger une opinion.

Couverture de change

Couvrez vos rendements contre les pertes de change