Aïkido numérique – Médias sociaux

Dans une compétition, connaître son adversaire facilite la victoire. C’est ainsi que les médias sociaux font que les messages atteignent leurs cibles.

Aïkido numérique Médias sociaux

La belle et la bête (féroce)

La portée, la vitesse et le format des médias sociaux attirent naturellement les entreprises qui peuvent ainsi créer des messages sous de nouvelles formes faciles à produire et à consommer. De ce fait, nous avons assisté à un transfert massif du texte vers la voix et la vidéo. Cette évolution va s’accentuer car ces formats sont adaptés à la communication d’informations à des consommateurs qui ne consacrent qu’un temps très limité à leur consultation. Bien entendu, une fois que le contenu est public, son créateur en perd le contrôle. La plupart des entreprises veulent que les informations qui les concernent deviennent virales et touchent des millions d’utilisateurs en quelques heures... Mais qu’advient-il s’il s’agit de fausses nouvelles ou simplement de nouvelles négatives? Les entreprises doivent être prêtes à réagir de manière rapide et adéquate.

L’habit ne fait pas toujours le moine

Les algorithmes augmentés permettent à des entreprises spécialisées de compiler des profils d’utilisateurs précis, fondés sur un profilage psychologique, à partir de données disponibles en ligne. Ces profils sont ensuite utilisés pour «micro-cibler» directement les comptes des utilisateurs de manière personnalisée avec des messages correspondant à leurs profils. Ce sont des outils extrêmement puissants. Cependant, surtout depuis la recrudescence récente de «fausses nouvelles», nous devons apprendre à évaluer la pertinence et l’exactitude du contenu web qui nous est communiqué afin d’éviter de tirer des conclusions erronées ou de partager de fausses informations sans le savoir.

Quelles sont les implications pour les intermédiaires financiers?

Les tendances de la consommation de contenu ne peuvent – et ne doivent – pas être ignorées. Pas plus que les statistiques d’ailleurs, comme celles qui révèlent que les utilisateurs vérifient en moyenne 43 fois par jour si un nouveau contenu est arrivé sur leur téléphone portable. Il faut bien comprendre les risques et les opportunités de la gestion des médias sociaux, y compris les ressources marketing dédiées, la globalité de la stratégie de communication, ainsi que la gestion et le suivi constant du contenu qui sont tous nécessaires.

Il faut aussi reconsidérer les formats et les fréquences de la communication actuelle en faisant preuve d’un esprit critique et explorer des options de communication plus interactives avec les clients existants, comme l’utilisation de courtes vidéos accompagnées de texte. En abordant la question de manière professionnelle, une entreprise peut commencer à exploiter la puissance des médias sociaux et à comprendre le potentiel du «micro-ciblage» fondé sur l’identité numérique qui, comme par hasard, fera l’objet de notre prochain article...

Le contenu du présent document a été établi à titre purement informatif.
UBS se réserve le droit de modifier le contenu, à tout moment et sans préavis.
Le contenu de ce document ne peut être reproduit ou distribué sans l’autorisation d’UBS.
© UBS 2018. Le symbole des clés et UBS font partie des marques déposées et non déposées d’UBS. Tous droits réservés.

Matthias Plattner est responsable Technology & Processes au sein d’UBS Global Financial Intermediaries. Pour tout complément d'information, veuillez le contacter par e-mail en cliquant sur le lien suivant.