L’essentiel en bref

  • Faire un cadeau, ça rappelle le lien qui nous unit à nos parents et est généralement considéré comme une action positive
  • On se fait souvent l’idée qu’un cadeau doit être un bien matériel onéreux
  • Pourtant, ce sont les petits gestes d’attention comme faire du pain ou envoyer une carte postale qui restent le plus longtemps en mémoire

Parfois, faire plaisir à une personne en lui offrant un cadeau peut procurer davantage de plaisir que d’en recevoir un soi-même. En effet, les petites attentions offertes aux anniversaires, à Noël, à la Saint-Valentin ou sans raison particulière nous unissent émotionnellement. Pourquoi en est-il ainsi, au juste?

À cet égard, le psychologue zurichois Andreas Sidler accorde un rôle déterminant à la relation entretenue avec les parents: «Nos parents nous offrent de l’amour et de l’affection, mais également un sentiment de sécurité. Par conséquent, le fait d’offrir est toujours lié à des émotions, généralement positives.»

Il n’y a pas que le prix qui compte

Il n’est pas toujours nécessaire de casser sa tirelire pour le cadeau parfait, puisque si l’on offre par affection authentique, on ne cherche à impressionner l’autre. Souvent, ce sont précisément les petites attentions inattendues qui font les plus beaux cadeaux: pourquoi ne pas simplement consigner un message attendrissant sur un bout de papier? Ou placer un muffin à la myrtille sur le bureau du collègue de travail le lundi matin? Pour une raison qui nous échappe, notre société a toutefois décidé que les beaux cadeaux devaient nécessairement être onéreux. Pourquoi?

Andreas Sidler l’explique: «Le fait que nous évoluons dans un monde fortement matérialiste nous incite probablement à négliger l’importance des cadeaux qui ne nous coûtent rien matériellement, mais qui sont d’autant plus précieux. Je pense notamment à l’amour, la compréhension, l’affection, l’appréciation, la reconnaissance, l’attention, au lien, au temps, au respect, etc. que nous offrons aux autres.»

Une petite attention suffit

Parfois, les petites choses ou les expériences partagées ont bien plus de valeur. Alors, la prochaine fois que tu souhaites faire plaisir à quelqu’un et que tu n’as pas beaucoup d’argent sur ton compte en banque, réfléchis plutôt à la manière dont tu peux procurer du bonheur sans trop dépenser. «D’un point de vue culturel, nous avons tendance à ne percevoir que la matérialité d’un cadeau, même si nous aspirons bien davantage aux cadeaux immatériels comme l’amour et la compréhension», poursuit Andreas Sidler.

Si tu aimes cuisiner, tu pourrais, par exemple, offrir un pain maison tout frais. Ou envoie un peu de joie depuis tes vacances: il n’existe pratiquement personne qui ne se réjouirait pas d’une bonne vieille carte postale. Tu peux également céder un des livres que tu as déjà lu et qui t’a plu. Peu importe qu’il s’agisse d’un grand ou d’un petit cadeau: «Offrir nous procure du bonheur parce que nous y associons des souvenirs d’enfance positifs. Offrir des cadeaux crée un lien entre les enfants et les parents et procure un sentiment de bien-être et de satisfaction. Dans de tels moments, la solitude et les craintes associées s’envolent et nous nous sentons liés à la personne qui reçoit le cadeau, même à l’âge adulte», affirme le psychologue.

Économise lors de l’achat de cadeaux grâce à l’abonnement cashyou gratuit

Que tu offres une expérience ou un présent matériel, l’abonnement cashyou gratuit inclus dans le paquet bancaire UBS me te permettra de trouver des cadeaux bon marché. Profite de réductions dans des restaurants, des centres de loisirs ou sur des produits de The Body Shop, Zalando, TRANSA et bien d’autres encore.