Investissez dans l’éducation des enfants

Faites un don au profit des enfants défavorisés via l’UBS Optimus Foundation - votre aide fait la différence.

Nous choisissons des programmes qui améliorent la santé, l’éducation et la protection des enfants en Suisse et dans le monde. Nous pouvons ainsi vous garantir que, grâce à vos dons, notre engagement aura le meilleur impact possible.
 
UBS se charge des coûts relatifs à l’administration, à la planification, au contrôle et au développement des programmes; autrement dit, vos dons sont intégralement versés aux projets qui en ont besoin.

Faire un don n’a jamais été aussi facile

Via l'E-Banking

Transférez votre don ici:

UBS Optimus Foundation, UBS
Switzerland AG, 4501 Basel.

IBAN CH49 0023 3233 7000 0070 N
SWIFT: UBSWCHZH80A

Motif de paiement: Avenir

Via TWINT

Veuillez scanner le code QR concerné

Via KeyClub

Échangez vos points UBS KeyClub sur ubs.com/keyclubestore

Via une agence

Veuillez contacter votre conseiller-ère à la clientèle UBS ou effectuez votre virement dans n’importe quelle
agence UBS

Votre don est reversé intégralement

Dans le cadre de la campagne de dons de cette année, UBS Optimus Foundation soutient deux programmes de formation - l’un national, l’autre international - permettant d’offrir aux enfants une perspective d’avenir.

Le soutien par le conseil

«ChagAll»: un programme éducatif spécialisé sur mesure qui facilite l’accès des jeunes émigrés talentueux à la formation supérieure en Suisse.

Lisez l’histoire de Mitra et découvrez-en plus sur «ChagAll».

Mitra Karimi est originaire d’Afghanistan. Lorsqu’elle est arrivée en Suisse début 2011, elle ne parlait pas un mot d’allemand. Pendant trois semaines elle a participé aux cours de la section B de l’enseignement secondaire, avant que son intelligence et sa motivation ne la propulsent en section A. Enfant, elle a toujours rêvé d’aller en toute quiétude à l’école - c’est chose faite maintenant qu’elle vit en Suisse, alors que c’était impensable en Afghanistan. Les matières préférées de Mitra sont les mathématiques, la géométrie et l’anglais. Elle consacre beaucoup de son temps libre à l’apprentissage de l’allemand. Le français aussi la motive beaucoup. Mitra souhaite devenir dentiste.
 
«Je suis certaine que le programme ChagALL va m’y aider.»

Apprendre pour vivre

«Second Chance»: ce programme de formation de premier ordre permet aux enfants syriens réfugiés au Liban de retrouver les bancs de l’école.

Lisez l’histoire d’Ali et de sa famille, qui ont fui la Syrie, et découvrez-en plus sur «Second Chance».

Ali et sa famille ont fui la Syrie alors qu’il n’avait que quatre ans. Cela fait maintenant cinq ans qu’il vit au Liban.

«Je me souviens des soldats jetant toutes nos affaires au sol et nous fouillant de la tête aux pieds à la recherche d’armes. Évidemment nous n’en avions aucune. J’ai quitté la Syrie avec mes parents et mes cinq frères et sœurs. La plus âgée, Fatima, a un an de plus que moi. Elle souffre d’un handicap physique. Tous les jours, je dois l’aider à aller à l’école et à rentrer à la maison.

Parfois le chauffeur du bus me dit qu’il ne peut pas nous attendre parce que nous mettons trop de temps à arriver. Généralement j’arrive à le convaincre de patienter. Mais parfois, lorsqu’il démarre sans nous, j’aimerais qu’il fasse demi-tour. Il pourrait alors voir ma sœur pleurer.
Nous habitons dans un campement de 30 tentes. Alors que notre situation empirait de jour en jour, mes grands-parents nous ont rejoints, ainsi que mon oncle et ma tante. Nous voulons rentrer dès que possible. Mais chaque fois que nous essayons de partir, quelque chose se passe. La famille de mon ami est rentrée en Syrie puis elle est revenue. Ce serait même encore pire qu’avant. Lorsque nous sommes arrivés ici, notre voisin s’est chargé de notre éducation. Maintenant, j’apprends le b-a-ba de l’anglais et beaucoup d’autres choses. Nous nous asseyons en cercle, nous dansons et nous dessinons. J’aime notre enseignante, Ms. Safiya. Tous les jours je vais à l’école et j’apprends - pour que personne ne puisse dire que je suis bête.»

Ali adore dessiner des vêtements et souhaiterait plus tard devenir fashion-designer. Il paie son voisin 5000 livres par jour pour qu’il lui montre comment concevoir des vêtements. Son premier vêtement, il l’a vendu à une fille du camp.

L’impact d’UBS Optimus Foundation

Nous choisissons des programmes qui améliorent la santé, l'éducation et la protection des enfants et qui ont le potentiel d’amener des changements profonds, graduels et durables. En 2017, nous avons reçu 61 millions de francs de nos donateurs pour améliorer la vie et l’avenir de 2,1 millions d’enfants à travers le monde.

Nous avons réalisé cela:

Santé

1,3 million d'enfants ont bénéficié d'interventions visant à soigner ou à prévenir les maladies

40 000 professionnels de la santé ont été formés pour fournir des soins de santé vitaux

Éducation

369 000 enfants ont obtenu de meilleurs résultats d'apprentissage

40 000 professionnels de l'enseignement ont été formés pour aider les enfants à réaliser leur plein potentiel

Protection de l'enfance

28 000 adultes ont été formés et conseillés pour leur permettre de mieux aider les enfants

63 000 enfants grandissent dans des environnements plus sûrs et plus stimulants

Développement de la petite enfance

357 000 jeunes enfants ont bénéficié d'un meilleur départ dans la vie

38 000 soignants ont été formés et conseillés dans le cadre de programmes cruciaux de la petite enfance

En cas de questions sur nos projets ou vos dons, veuillez nous contacter directement au +41- 44-237 27 87 ou sur sh-ubs-optimus-foundation@ubs.com