Les liquidités sont vitales pour toutes les entreprises. En l’absence de moyens financiers pour régler les factures ou les salaires, une société risque l’insolvabilité et – dans le pire des cas – la faillite. Grâce aux mesures ci-dessous, les PME peuvent planifier et gérer leurs ressources réelles.

Établir un plan

Le plan de trésorerie glissant est un outil essentiel pour avoir une image claire des recettes et des dépenses de l’entreprise. Il permet de visualiser quand il faut disposer de quels moyens financiers pour sécuriser la solvabilité et la garantir à moyen terme. Les entreprises doivent tenir compte de deux aspects fondamentaux: d’une part, les recettes et les dépenses à court terme résultant de l’activité courante et, d’autre part, les moyens nécessaires pour investir à long terme ou rembourser du capital.

Identifier les risques

Une planification méticuleuse des liquidités présente encore d’autres avantages. À l’aide des analyses de sensibilité, il est possible de créer des scénarios porteurs de risques: qu’adviendrait-il des liquidités si le client XY faisait faillite au cours des prochains mois? Si une commande attendue était annulée ou si la situation monétaire devait soudainement changer?

Il existe des indicateurs d’alerte précoce pouvant laisser présager d’éventuelles difficultés – notamment en cas de réduction des entrées de commandes, de diminution des marges ou de négociations tarifaires ardues. Ou lorsque le paiement de ses propres factures devient moins évident et que les fournisseurs exigent un paiement anticipé. À cet égard, il est important d’observer la situation économique des clients et des concurrents, dont le comportement en matière de paiement fait partie.

Modèle de plan de liquidités

Étape par étape vers l’aperçu de vos liquidités

Optimiser les encaissements des débiteurs

Outre le plan de trésorerie, la gestion des liquidités inclut également l’optimisation des créances des débiteurs et des encaissements. Vous avez tout à gagner à émettre très vite vos factures, à régler rapidement les comptes débiteurs, à convenir de délais de paiement courts et à exiger des acomptes ou un paiement anticipé.

Réfléchir aux coûts d’exploitation

Les entreprises présentes à l’international devraient envisager l’utilisation de produits Trade and Export Finance. Certaines formes spécifiques de financement commercial et de garanties aident à mieux piloter les coûts d’exploitation et à préserver la trésorerie.

Les coûts d’exploitation peuvent aussi être réduits en optimisant les stocks. Dans de nombreuses entreprises, les entrepôts sont pleins de marchandises pas encore vendues ou hors saison, ce qui immobilise des fonds alors qu’il faut, dans le même temps, acheter et payer des matières premières ou d’autres matériaux. Une réduction judicieuse des stocks entraîne donc une meilleure trésorerie.

Financer grâce au leasing

Le leasing est un outil particulièrement utile pour préserver sa trésorerie tout en bénéficiant des dernières technologies. Outre les véhicules, les machines, les immeubles, les composants informatiques ou les appareils médicaux peuvent bien souvent être pris en leasing plutôt qu’achetés.

De plus, le leasing rend la planification plus sûre, car les taux sont calculés à l’avance. Enfin, le leasing permet également d’investir davantage et plus précocement, car la totalité du prix de vente n’est pas due immédiatement.

Ne pas oublier la fiscalité

Le plan de trésorerie doit toujours inclure les impôts. Les arriérés fiscaux peuvent conduire, en particulier dans les PME, à un manque de liquidités.

Une planification sérieuse et fiable des liquidités est donc un élément essentiel de la gestion d’une entreprise. Sans plan de trésorerie, vous renoncez à un bon système d’alerte précoce des éventuelles difficultés financières.

Autres articles portant sur le sujet «management»